Chevalier Jedi V3 Index du Forum
S’enregistrerRechercherFAQMembresGroupesConnexion
Vers un monde de lumière...! ACTE FINAL

 
Répondre au sujet    Chevalier Jedi V3 Index du Forum » Tatooine » Astroport Sujet précédent
Sujet suivant
Vers un monde de lumière...! ACTE FINAL
Auteur Message
Lechero
~*La Main de Satan*~

Hors ligne

Inscrit le: 24 Nov 2007
Messages: 43

Message Vers un monde de lumière...! ACTE FINAL Répondre en citant
Vers un monde de lumière...! ACTE FINAL

Combat Marine Amenta Vs Aurion/Psylek


Mar 20 Mai - 13:48 (2008)
Publicité






Message Publicité
PublicitéSupprimer les publicités ?

Mar 20 Mai - 13:48 (2008)
Marine Amenta
~*Chevalier Jedi*~

Hors ligne

Inscrit le: 08 Sep 2007
Messages: 24

Message Vers un monde de lumière...! ACTE FINAL Répondre en citant
Vers un monde de lumière...! ACTE FINAL

Partie pour Aurion, Psylek and Me

Il n'avait pas bougé depuis qu'il avait ouvert la brèche entre les deux mondes. Il contemplait les démons resurgirent du passé afin d'installer son futur règne. Les trois soleil venaient de se voiler et Tatooine était complètement recouverte par les ténèbres depuis plusieurs heures à présent. Les combats qui duraient depuis des temps mythiques allaient prendre fin avec la victoire de sa majesté Lechero. Un visage neutre, sans expression, totalement placide face au chaos qui s'installait petit à petit. La prophétie que la Kyuusei avait entendue était vraie, mais l'erreur commise par le réveil de cet être pouvait être fatale à l'humanité. Anberlin et HeartBlack n'ayant pas pu le contrôler. Désormais, ce n'était plus seulement Tatooine qui courait un grave danger, mais la galaxie toute entière. Une nouvelle ère approchait, à moins que...

"Enfin..."

"Nous voyons à quoi il ressemble..."

"Lechero..."


Trois voix différentes. Trois philanthropes. Ils venaient d'alunir depuis quelques secondes désormais. Fier chevaliers remplis de sagesse. Trois garants de la paix, prêt à sacrifier leurs vies pour celle des autres. Oeuvrant pour l'équilibre dans la galaxie. A gauche se trouvait, Marine Amenta, enchevêtrait sous sa bure d'un verre délicieux, cette femme qu'on aurait dit sortie des eaux, telle Venus, représentait la pureté. Ses cheveux d'un noir d'ébène flottaient gaiement au gré du vent. Chevalier Jedi émérite, elle se trouvait respecté par toute la caste. Au centre, Kaizer Skywalker se tenait droit, le regard austère. Le Maître Jedi Légendaire d'un calme alcyonien fixait le coupable avec attention. Le ton grave de sa voix concordait avec la gravité de l'évènement. Enfin, tout à droite, se tenait Angelus. Ses yeux, d'un bleu légèrement délavé, typés très occidentaux, étaient profondemment plongés sur l'environnement dévasté, mais aussi un brin voilés par les rêves d'un futur meilleur,qui passaient devant. Son apparence angélique contrastait avec l'apocalypse qui dominait la planète. Mais, le Jedi n'avait rien d'un innofensif angelot.

Soudain, la frèle voix du responsable, s'éleva:

"Les hommes...aussi nombreux soient-ils à unir leurs forces, les hommes ne terrasseront pas un Dieu. Quelle arrogance!!"

D'un simple mouvement de bras, il envoya une vague d'énergie dans la direction des trois nouveaux arrivants. Dans un réflexe surhumain, le Maître Légendaire créa une sphère de protection grâce à sa maîtrise parfaite de son corps et de la Force. Protégeant ses deux coéquipiers et lui de l'attaque frontale. La couche aspirant l'amorce de Lechero, comme la fumée se dissipant dans l'air. C'était là, toute l'étendue et le potentiel d'un Légendaire.

"Je ne peux y croire...comment...comment ces misérables ont-il pu se protéger...?! Hein?! Et lui, au centre qui semble si serein. C'est incroyable. Mais, quelque chose me préoccupe depuis le début. Cet homme...j'ai l'impression de l'avoir déjà rencontré quelque part. Mais oui, c'est ça. Je n'aurais pa pu oublier son visage. Cela s'est passé il y a longtemps...Il ressemble trait pour trait au seul homme qui me blessa jamais!! Et à cette époque, l'homme qui me tint tête...c'était un Maître Jedi Légendaire!! Il ressemble à Ulic Skywalker..."

"Que t'arrive-t-il, Lechero?"

"Toi!! Serais-tu revenus à la vie depuis le passé pour lever la main une fois encore sur mon divin corps?! NON...!! Je vais t'enterrer de telle sorte que tu ne puisses plus jamais te réincarner!!"


"Je ne comprend rien à ce qu'il marmones depuis tout à l'heure." glissa Angelus.

Au même instant, un nouvel assiégeant déboucha dans l'Astroport. Une ombre à peine éclose dansait dans les horizons des environs. Ce fantôme aux yeux de braise noyant les sentiments et la souffrance dans sa démarche aussi chaloupé et alternative que la bure qui flottait derrière lui. Ses prunelles pourpres brillaient doucement dans la pénombre qui régnait en maîtresse absolue. Cela faisait plusieurs jours qu'il était ici, et qu'il n'avait pas bougé de sa chambre, restant cloitré dans le noir à méditer sur la venue de Kaizer. Contrairement aux autres, sa vue s'était habituée à l'obscurité. Et d'une voix grave et caverneuse il s'exclama:

"Bonsoir mon vieil ami..."

"Blood..."

D'un geste machinal, il retira la capuche qui masquait son visage. La brise s'engouffra dans ses cheveux, frissons plus ou moins désagréables. Sensation d'être vivant. Ca fait du bien, parfois. Pour s'en assurer, au cas où le doute s'immiscerait. Etouffant un bâillement il tira de sa ceinture son fameux sabre laser qui alluma. Les lieux s'éclairèrent d'un rouge vif. Un rouge sang annonciateur d'un combat final. Kaizer, Marine et Angelus firent de même. Ce fut un balet de lumière qui s'émerveilla dans ce chaos ambiant. Lueure d'espoir qui ramèneraient peut être les protagonistes vers ce monde de lumière.

"Kaizer, tu le sais aussi bien que moi. Nous ne sommes pas de taille face à lui si nous décidons de l'affronter seul...Je te tends ma main, ne la refuse pas!"

Aussi improbable que cela puisse parraître, le Maître Sith Légendaire semblait se rallier à la cause de son ennemi juré. Ou du moins, voulait s'occuper d'une menace le touchant aussi. Oui, il n'est pas facile de distinguer les bons, des méchants. Les pêcheurs peuvent nous surprendre et les vertueux tout autant. Pour nous les hommes sont généralement ou tout blanc, ou tout noir. Et pourquoi? Parce que personne ne veut reconnaitre que la compassion et la cruauté peuvent cohabiter dans un même coeur. Et, que chaque individu est capable du meilleur comme du pire.

"J'accepte."

"Qu'est-ce qui te prend, Kaizer!!" s'écria Marine

"On ne peut pas faire confiance à cette vermine" ajouta Angelus

Des bruits de pas, discrets. Glissant à même le sol, un félin en chasse. Embrassant la lune brillante, apprivoisant ses moindres recoins d'ombre. Les pas se rapprochaient, lentement, hésitants. Ils provenaient de derrière la petite troupe. Et, comme pour annoncer l'arrivée imminente de nouveaux acteurs, le Seigneur Noir prit la parole:

"Pour être sûr que tu ne me joueras pas un tour, j'ai invité quelques amis à la fête..."

Finalement, ils aboutiren sur les lieux, où ils étaient tant attendus. Il restait de dos en ignorants le trio. Il redoutait chaque combat, mais il était désormais trop tard, les dées étaient jetés et il était trop tard pour reculer. Et d'une voix imposante, voire glaçiale, il dit à ses deux accompagnateurs:

"Marine, Angelus. Occupez vous d'eux! Je me charge de Lechero."

"Kaizer..." murmurra Marine

Une voix profonde qui ne laissait place à aucune réplique. Certes le Maître Légendaire avançait sur un chemin bien peu sûr, ignorant la puissance que pouvait développer cet homme, mais il s'en moquait. La vie n'est qu'une opportunité. S'il devait mourir, il partirait le sourire aux lèvres. Il se tenait prêt. Il ne savait que trop bien que le duel allait éclater et que la victoire était un paramètre bien trop aléatoire dans ce combat. Le dernier combat s'annonçait être sanglant et incroyablement, terrifiant. Blood s'avança aux côté du Maître Jedi Légendaire. Tout deux faisait face à l'être ultime ici présent. Derrière, les deux autres Jedi se tenaient prêt à répondre aux futures assauts de Surkan et ses deux apprentis.

"Les enfants, c'est l'heure de vérité. Prouvez-moi que vous êtes dignes de vivre encore un peu sous mon aile. Ramenez moi la tête de cette...jedi!!"

Ainsi, Marine serait l'adversaire de deux simples apprentis. Envoyer ses élèves dans la gueule du loup, quelle méthode absurde. Mais qui d'autre que Surkan était capable d'un tel désintéré pour sa progéniture?! Personne. Cet homme représentait le chaos, la haine mais surtout la mort, il fallait qu'Angelus fasse attention. Ainsi, la jeune femme sabre en main tourna la tête vers son ami avec qui elle avait commençait la formation, il y a trois ans de cela, sur Endor...

"Angelus, fais attention à toi! lui glissa-t-elle avant de fixer les deux parasytes qui attendaient vaillement. Quand à vous deux, votre trop grande confiance dans le côté obscur sera votre faille. En garde!"

Hrp: Bon jeu les jeunes, essayez de survivre Mort de Rire


Jeu 22 Mai - 08:18 (2008)
Aurion
~*étudiant(e)s/côté obscur*~

Hors ligne

Inscrit le: 20 Jan 2008
Messages: 96
Localisation: Nul part ailleur

Message Vers un monde de lumière...! ACTE FINAL Répondre en citant
Il traversait le désert en direction de l’astroport, le désert laissant petit à petit place à des ruines post apocalyptique.
 
Aurion sourit, se demandant ce qui avait bien pu se passer. Il sentait qu’il s’en approchait, les alentour le confortant dans cette idée. Mais il entre apercevait trois aura plutôt forte à ses côtés.
 
Son ventre se tordit, quelque chose se passait mal. Il était mécontent. Partout autour d’eux se trouvaient des créatures, certaines très étranges arborait diverses tentacules et n’avait pas l’air de trouver l’endroit à leur goût… D’autre commençait déjà à ramener la loi du plus fort en cette planète, mais tous étaient morts…
 
Puis Surkan commença à courir d’une façon plus furtive, faisant de même il calqua ses mouvements au mieux. Les auras se rapprochaient, partout on ne sentait qu’elles.

Aurion vit le Sith ralentir et passer en mode félin, d’homme il se transformait une fois de plus en bête sauvage. Pouvait-on réellement classer les êtres comme Surkan parmi la race Humaine ? D’humain c’est à peine s’il gardait l’apparence.
 
Puis finalement, il se mit à marcher, sans un bruit, ou presque. Il sut alors qu’ils approchaient du but, se faisant aussi léger qu’une plume, enfin tout du moins le voulait-il, il survola le sol suivant de prêt leur senseï.
 
Des silhouettes se dessinaient, des cibles ou des amis ? Une voix grave fit alors :
 
"Pour être sûr que tu ne me joueras pas un tour, j'ai invité quelques amis à la fête..."
 
Aurion sourit, il souriait beaucoup ses derniers temps, cette voix était une amie, tout du moins une allié potentiel. Aucun doute.
 
Surkan s’avança en apparence confiant, comme s’il attendait cette phrase pour faire son apparition. Aurion fit le vide sur son visage et avança avec lui. Lorsqu’il leur fut visible, aucune émotion ne transperçait.
 
"Marine, Angelus. Occupez vous d'eux! Je me charge de Lechero."


Lechero… son regard se porta sur l’homme qui portait ce nom. Un sourire illumina son visage. Apparemment le type à la voix caverneuse et le Jedi allait s’entre aider. Pour le tuer.
 
- Ont-ils une chance ? S’ils tuent ce dieu, alors peut être mériteront-ils ma présence.
 
"Kaizer..."
 
Une voix de femme, ce devait être elle. Douce, mais à la fois forte et empreinte de cette autorité qui vous fait frissonner. Ce fut un frisson de plaisir qui le parcourue et, d’excitation aussi.
 
"Les enfants, c'est l'heure de vérité. Prouvez-moi que vous êtes dignes de vivre encore un peu sous mon aile. Ramenez moi la tête de cette...jedi!!"
 
- A vos ordres Maître.
 
Il ne dit rien de plus, son visage restant impassible. Plusieurs plan d’action venait dans on esprit. Il aurait fallut que lui et Psylek mettent leur actions en accord… il lui en « toucherait » deux mots à l’occasion. Puis il s’avança en compagnie du jeune homme, doucement il sortit ses gants. Il n’aimait pas abîmer ses mains, aussi les protégeait-il avec des mitaines en cuir. Le sabre laser était à porter mais il n’avait pas envie d’utiliser un objet qu’il ne savait utiliser.
 
Il resta à bonne distance, laissant le choix à l’autre apprenti d’en faire de même ou non.
 
"Angelus, fais attention à toi!
 
Elle s’adressait au futur ennemi de Surkan, Aurion le plaignait presque. Tous aussi puissant qu’il avait l’air de l’être, Surkan était lui d’une folie dévastatrice. Puis se retournant vers eux elle ajouta :
 
Quand à vous deux, votre trop grande confiance dans le côté obscur sera votre faille. En garde!"
 
Il émit un petit sourire. Puis osant un pas en sa direction il la regarda dans les yeux. Non aucun moyen, peut être aurait-ce même était l’inverse ? Tout du moins il ne pouvait user de son don contre ce genre de personne. Il était inefficace, tout simplement.
 
- Côté obscur nous dites vous ? Auriez vous l’obligeance Belle Dame de m’en parlez ? Je ne sais de quoi vous parlez.
 
Il avait dit cela sur un ton presque chaleureux. Il rajouta lui lançant un doux sourire :
 
Si j’ai confiance en quelqu’un, c’est en moi et en MOI seul.
 
Il tira doucement le cuir de ses mitaines jusqu’à ce qu’elles épousent parfaitement sa main, puis se sentant plus à l’aise il décontracta ses épaules et essaya d’envoyer à Psylek :
 
- J’sais pas ce que tu vaut, mais si t’es pas aussi bête que Mary tu dois avoir remarqué qu’elle est bien plus forte que nous deux, même réunis.
 
Si T’es prêt à m’écouter un peu on pourra peut être s’en sortir…

 
Il espéra que ses pensées avaient été reçues par le destinataire. Il avait essayé d’analyser la méthode de Surkan, pour mieux recevoir ses pensées il avait calqué son esprit sur le sien. Mais il ne connaissait pas l’état d’esprit de ce jeune homme et il n’avait pas passé assez de temps avec lui pour être influencé. De plus il ne savait si cela marcher de la même manière.
 
Peu important, il se débrouillerait seul si besoin. Il l’avait dit, il ne faisait confiance qu’à lui-même.

_________________


Les croix que vous voyez orner mon prénom sont juste les croix qui orneront votre tombe. Mes sincères salutations.

Dim 25 Mai - 10:25 (2008) Yahoo Messenger
Psylek
~*étudiant(e)s/côté obscur*~

Hors ligne

Inscrit le: 25 Sep 2007
Messages: 69

Message Vers un monde de lumière...! ACTE FINAL Répondre en citant
Partir au désert, c'est partir au plus loin de soi-même; pour en revenir au plus près.


La nuit froide brillait dans les pupilles du jeune apprenti sith, contraignant ses espoirs en violente obscurité. Il avançait sans demain, sans regard en arrière, seul banni au seuil de ses choix impunis. Le sable sous ses pas se dévoilait sempiternel, saignant le souvenir d’envies inachevées. Il marchait sans regret des erreurs oubliées, humaine simplement face au destin trompé. Et, le vent lui soufflait au cœur des récriminations violentes, exilant son esprit dans une terre latente. Le voilà enfermée en son âme déserte…

Les dunes là au loin s’effaçaient en mirage. Oasis d’un futur croulant sur son passage. Psylek éternel chercheur de cet havre déchu, fondait en suivant son mentor, au milieu de cette mer de sable qui s’étendait à perte de vue. Tandis que la nuit flamboyait de mille feux, sur sa peau pâle et cadavérique, le sable glissait sous ses pieds comme une vague minérale. Les trois ombres dépourvuent du sens de l'orientation traversaient ce sablonneux territoire. Ils résistaient aux mini-tempêtes qui se levaient parfois, fondant tel une image qui s'effaçe, devenant les chimères fantasmagoriques d'un paysage exquis de naturel.

L'Astroport ou du moins se qu'il devait en rester, se rapprochait un peu plus au fil des secondes. Sablier de la vie, gardien du temps!

*Je ressent déjà une...non, plusieurs sensations étrange et oppressante...*

Le regard déserteur il maculait les poussières de l’enfer dans la saignée de cette nuit terrible. Le pas voyageur il essaimait les germes du néant qui se procréaient dans son sang. Psylek bouillonait au rythme de sa cadence infernal vers son avenir. Comme une coupe du destin qu’aucune main ne levait, il virevoltait tel un tango de pluie qui dandine sur les hanches de la nuit. Voguant, voguant vers un monde de lumière.

Bientôt, sa course folle fut stoppée par Surkan!

L'allure devînt plus furtive. Trois prédateur observant leur proie. Glissant à même le sol, tel un félin en chasse. Embrassant la lune brillante, apprivoisant ses moindres recoins d'ombre. Ils s'approchaient. Au loin, des bruits de voix, des bribes de paroles. C'est alors, qu'une plus imposante que les autres s'exclama. L'apprenti ne pu réellement comprendre, mais il devina qu'il était temps d'émerger. Surkan sortit le premier. Puis vînt Aurion. Enfin, le jeune homme. Il y avait plusieurs personnes. Toutes plus puissantes les unes que les autres. Le jeune apprenti du côté obscur se sentait écrasé, dominé par celles-ci. Il n'osait rien dire, il ne pouvait rien dire.

Mais!

Très vite, il se retrouva sur un chemin ardu. Celui de l'affrontement. Comme prévu, le guerrier sith l'offrait en plateau à la jeune femme ici présente. Oui, ils étaient deux contre un, mais deux faibles contre une experte de l'art du côté clair. Qu'allait-il pouvoir réellement faire? Il ne le savait pas. Enfin si! Il savait. Il allait se battre contre elle, quitte à mourir aujourd'hui. Car, il y avait plus terrible que la mort en ces lieux, il y avait Surkan. Psylek craignait son couroux, et, il préférait s'élancer en vain dans un duel perdu d'avance, plutôt que de braver le regard enflammé de cet être démoniaque.

Pendant cet instant d'hésitation et de réflexion intérieur, il loupa le petit dialogue de la belle chevalier jedi et de son compère. De toute manière cela ne l'intéressait guère. Il n'était pas du genre à déblatérer des phrases inutiles. Ce n'était pas dans son trait de caractère. Tête basse, le visage à peu près masqué par sa capuche et ses cheveux d'un blanc pur, l'apprenti se concentrait. Sa bure couleur neige, chancelait au gré des plaintes immémorielle du vent qui semblait annoncer le futur duel. Canalisant son esprit, il capta alors son coéquipier du jour lui lancer un appel par télépathie.

*J’sais pas ce que tu vaut, mais si t’es pas aussi bête que Mary tu dois avoir remarqué qu’elle est bien plus forte que nous deux, même réunis.

Si T’es prêt à m’écouter un peu on pourra peut être s’en sortir… *


Le garçon souria. Pourquoi user de la Force pour communiquer alors qu'un être la maîtrisant à des années lumières d'eux se trouvait être leur adversaire. Il se doutait que Marine avait déjà intercepté son appel. Ainsi, il s'approcha d'Aurion, et il lui murmura à l'oreille:

"N'utilise pas en vain le peu de réserve que tu possèdes. C'est un Chevalier Jedi qui se trouve en face de toi. Si moi, simple apprenti j'ai pu concevoir ta demande par télépathie, alors imagine elle. Deuxième chose, c'est plutôt à toi de m'écouter ici, si tu veux vraiment vivre. J'ai déjà plusieurs années d'expérience sur l'étoile noire, et j'ai frôlé la mort à plusieurs reprises. Que ce soit des mains de Surkan, ou de celle du Seigneur Noir des Sith, Darth Blood. Je compte pas joncher le sol aujourd'hui..."

Il se tourna ensuite vers la jeune femme et s'adressa à elle sur un ton décontracté:

"Nous sommes tout à vous, jolie demoiselle."


Mar 3 Juin - 12:57 (2008)
Marine Amenta
~*Chevalier Jedi*~

Hors ligne

Inscrit le: 08 Sep 2007
Messages: 24

Message Vers un monde de lumière...! ACTE FINAL Répondre en citant
Suite à sa remarque, l'un des deux enfants fit mine de ne pas comprendre. Amusant. Alors un adepte du côté sombre n'était même pas capable de déceler sa présence dans ce futil monde. Pas capable de se situer dans une catégorie bien définie. Définie depuis la nuit des temps. Marine souria, laissant entrevoir une bribe de déploration. L'instant lui parut comme lamentable. Soit...il voulait faire l'insouciant ou l'ironique. Elle était bien plus adulte que cela. En aucun cas elle n'entrerait dans son petit jeu.

D'ailleurs, ses enfantillages resortirent bien plus rapidement, lorsqu'il voulut communiquer à l'aide de la télépathie. Que c'est beau l'innocence d'un chérubin! Cette naïveté naturelle. Chassé là, elle revient au galop. Marine laissa éclater un petit rire, ou du moins un bref son moqueur. Une sorte de gloussement féminin caché par sa main devant sa bouche. Elle n'eut par contre pas besoin de lui faire comprendre, car, le deuxième garçon s'était avançé pour lui murmurrer quelques paroles. Bientôt, il se tourna vers elle tout en ajoutant de façon plutôt élégante:

"Nous sommes tout à vous, jolie demoiselle."

Enfin un qui, malgré son appartenance au sith, avait connaissance du code de l'honneur. Oui, car les sith et les jedi malgré tout ce qu'on pouvait dire, n'était pas si éloignés dans leurs oppositions. C'était d'ailleurs cette limite si proche qui faisait qu'il était facile pour un homme de basculer dans un côté comme de l'autre. Les deux entités se ressemblaient en beaucoup de points. Seul leurs idéaux divergeaient. Marine comprit qu'il était temps de batailler. Elle se remit en position adéquate, sabre levé. La lame brillant de mille feux devant son si beau visage pure. Et d'une voix, elle répondit à son interlocuteur:

"Bienvenu dans un monde nouveau et que Dieu vous sauve, s'il est juste que vous soyez sauvé."

La jeune femme fit un signe de tête à ses adversaires, avant de s'élancer vers eux, l'équipe d'apprentie sith. Psylek n’eut que le temps de cligner des yeux pour se rendre compte qu'elle n’était déjà plus devant lui. Elle arrivait...

Hrp:Bon vous l’aurez compris ça part en combat, comme prévu. Dans vos prochains posts évidemment je n'attend pas de vous que vous mettiez simplement vos actions combat , il faut vos réactions à tout ce qui se passe avant, car cela reste du rp avant toute chose. Wink

Logiquement, Aurion étant simplement apprenti, il n'a pas le même nombres d'actions que Psylek. Mais vu sa présence, son niveau rp et surtout le fait qu'il passera bientôt en grade, j'accepte qu'il ai le même nombres d'action. C'est à dire, que vous avez droit à 2 actions directement dans vos posts , et une que vous enverrez par mp à Neihc. Pour les résultats de vos actions, c'est lui seul qui décidera. C'est l'arbitre de ce duel.

Chose très importante : les deux autres combats sont proches les uns des autres !!! Donc ceux-ci ne sont pas fixes !!! (tout dépendra de vous à ce niveau là). Il se pourrait que des actions venant d'autres duels agissent sur le votre... Mr. Green



Ven 27 Juin - 08:54 (2008)
Psylek
~*étudiant(e)s/côté obscur*~

Hors ligne

Inscrit le: 25 Sep 2007
Messages: 69

Message Vers un monde de lumière...! ACTE FINAL Répondre en citant
Il était là, dans cette nuit chaotique prêt à affronter la jeune femme. Psylek était ce genre d'homme qu'on enferme dans les couloirs de la mort d'une prison. Les cellules des détenus de Prison Break étant des chambres de luxe pour un être si torturé. Car, l'apprenti sith était un condensé, un melting-pot de tout ses tueurs. Il avait l'intelligence de Scofield, la puissance de Lincoln Borrows, la folie de T-Bag, la foi d'Abruzzi, la fierté de C-Note, et la petite part de sérénité de Sucre. Il ne lui manquait plus que l'expérience de Westmoreland...Et, Marine avait beau essayé de reprendre le rôle du capitaine Bellick, afin d'en faire baver un peu à son prisonnier, il ne céderait pas! C'était presque un remake de la série américaine, sauf qu'il ne voulait point s'enfuir...il était déjà libre.

"Bienvenu dans un monde nouveau et que Dieu vous sauve, s'il est juste que vous soyez sauvé." finit par dire la jeune jedi, aux anges, prête à bondir sur sa nouvelle proie.

Et c’est justement ce qu’elle fit.

Il souria. Il aurait voulu ajouter quelques chose, répliquer tout simplement par une phrase dont lui seul avait le secret, mais la tigresse ne lui laissa pas le moindre souffle. Et telle une chasseuse, une prédatrice, elle fondit sur sa proie à une vitesse surhumaine, plus qu'animal.

Tout se passa extrêmement vite. Elle mit sa main sur le visage de Psylek, l’agrippa, puis avec l’impulsion donnée par sa vitesse, elle propulsa le sadique, détruisant l’ensemble des murs que sa pauvre tête avait pu rencontré à ce moment là. C’était hallucinant. Un nouveau paysage marqué par de la fumée, des débris et des graviers apparu. Pourtant, il y eu bien plus de peur que de mal. L'apprenti du mal à l’origine de ce désastre s’était relevé sans trop de difficulté ; et lorsque la fumée se dissipa enfin, il était debout, fixant son adversaire d'un regard envieux. Marine aussi le fixait. Mais la présence de ses ruines qui les entouraient était loin de les déranger. Au contraire, leurs sourires respectifs pouvaient facilement le démontrer. Un combat avait lieu. Les deux protagonistes semblaient n’attendre que ça depuis très longtemps.

"Eh bien eh bien ! Jeune sith ! j’ai cru comprendre que tu as pour but de m'ôter la vie. Au vue de ce qu’il vient de se produire, il semblerait que la seule chose que tu soit capable de faire, c'est de servir de marteau-pillon !"cria-t-elle assez fort afin que Psylek et tout les acteurs présents (Aurion et même les autres combats) présents aux alentours puissent entendre la provocation qu’elle venait de lui adresser.

La jeune femme voulait que tout le monde l'entende. Elle voulait qu'il sâche que Psylek serait un lâche s'il abandonnait. Même si au plus profond d'elle même, elle se doutait qu'un psycopath aussi fou que lui, ne refuserait jamais un duel. Sa provocation la fit rire aux éclats. Quand à lui, il n'avait toujours pas répondu. Il n'avait pas lâché la moindre parcelle de mots.

"Vas-tu allé jusqu’au bout de ta mission ?"

Mais à cet instant Marine ne rigolait plus. Elle affichait un air déterminé, extrêmement concentré. Plus rien ne semblait la soucier à l’exception de la présence de ce déserteur. C'est là, que le premier son depuis leur rencontre sorti de la bouche du démon. Oui, c'était bel et bien un son. Ou devrais-je dire, un rire glacial:

"MOUAHahahahahahahahaha!!!!!!!!!!!!!!!"

Qu'est-ce qui pouvait faire rire le diable?! Etait-ce la peur?! Etait-ce l'envie?! Rien de tout cela!! Simplement la pure folie habitant le corps du sith. Seul les fous rigolent face à la mort...seul un esprit tordu en est capable à cet instant précis. Seul, un l'apprenti de Surkan. Ce rire provoqua chez la jeune demoiselle, une colère intense, presque palpable dans l'air, presque visible à l'oeil nue. Quand à lui, il ne bougeait pas! Il faisait face, le sourire jusqu'au tempes. Le regard enflammée, bouillonant tel un volcan en éruption. Un visage de tueur, un visage inspirant la terreur. Puis, il s'exclama vers Aurion qui n'avait toujours pas bougé de sa position:

"Tu vas rester longtemps à me regarder me faire massacrer!! Amène-toi!!"

Soudain une puissante aura pouvait être perçue autour de la belle Marine. Elle venait d’entrer dans une profonde concentration. Cette technique, cela faisait pas mal de temps qu’elle ne l’avait plus utilisé…

" Sousa-Ryu !! " cria-t-elle folle de rage !

Cette puissante technique, héréditaire cela va de soit, permet de manipuler le sang de l'adversaire au sein même de son corps. Ainsi, il est possible de créer des hémorragies, de changer de sens de circulation le sens...etc. Cette technique est très difficile à contrôler et demande une concentration importante mais requiert toutefois une dose de Force moyenne.
Il est impossible pour l'ennemi de contrer cette technique, en revanche elle possède un inconvénient: il faut toucher l'adversaire pour réussir. Mais ça, la Jedi avait bien l’attention d’atteindre Psylek et se délecter de le voir souffrir.
Ainsi, c'est au moment de l'impact que le transfère de flux se fait: cela doit être rapide, extrêmement bien dosé et chirurgicalement précis pour pouvoir pénétrer dans les vaisseaux sanguins...

Elle s’était donc de nouveau mise en tête de bondir sur le faible apprenti et de l’atteindre, mais dans son élan, son attaque fut bloquée par un mur de pierre qui s’éleva d’un coup ! Sa tentative fut un échec. Mais elle ne resta pas bouche bée à cause de ça, mais par l’effet de surprise qu’elle ressenti en voyant ce mur se dresser juste devant elle.

Son attaque l’avait brisé, mais ce n’était pas l’objectif qu’elle s’était fixée…

Elle était même limite vexée. Déjà parce qu’elle ne s’y attendait pas du tout, elle aurait du être beaucoup plus vigilante, puis parce qu’elle n’avait pas réussit ce qu’elle voulait effectuer. Psylek n’avait pas hurlait de douleur, ces cris elle ne les avait pas entendu, et elle l’avait super mauvaise. Elle se tourna rapidement vers le combat entre Angelus et Surkan pour y voir plus clair. Et c'était bien ce qu'elle avait imaginé. Surkan venait de sauver la vie à son apprenti. Usant de son pouvoir de la force de sa seule main libre, l'autre contrant l'attaque de sabre du Jedi.

* Surkan vient de me sauver la vie. Je ne dois pas le décevoir. En tout cas, cette femme. Qu'elle force...amusant!! On va vraiment pouvoir s'éclater...*

Non, l'attaque de Marine n'avait pas refroidi le sith, bien au contraire. Elle l'avait stimulé. Il avait désormais, encore plus envie d'en découdre avec ce garant du côté clair tout aussi imprevisible que lui. De plus, il venait sous ses yeux, de voir une nouvelle attaque, qui pouvait servir aussi de défense. S'avançant avec la même démarche que Mike Jagger, un déhanché bestial, le jeune sith ajouta:

"Nous n'avons pas encore fini notre duel! Surkan ne nous dérangez plus, je vous en prie! Cela devient de plus en plus palpitant!"

Continuant de s'approcher avec décontraction de la jedi, il reprit encore la parole:

"Pour compenser l'aide de mon maître de tout à l'heure, je vous laisse me frapper..."

"Pff...que de manières...!"

La jeune femme ne se fit pas prier, et asséna un violent coup de poing à Psylek qui fut projeté sur un bloc de ruine au alentour. La puissance du coup, lui fit traverser à nouveau le mur et celui-ci s'écroula comme un chateau de carte sur le sith... C'est alors qu'une voix sortit des débris:

"On...on est quittes..."

Soudain, les morceaux de murs volèrent en éclats, laissant apparaitre la silhouette amochée du démon. Il était vachement blessé, mais toujours régie par sa folie, il se jeta sur Marine, rallumant son sabre pour enfin démarrer un vrai duel de chevalier. Tout en courant il hurla à son camarade: " Soi digne du sabre que ta offert notre maître. Et combat comme un chevalier!!!"


[Hrp: Comme Aurion ne postait pas, et que Marine veut qu'on rp un peu, on a modifier le truc. Le combat se fera in rp, et non in game. Elle m'a donc envoyé quelques consignes, et ce rp est donc fait en sa collaboration. Voilà. Aurion c'est à toi de prendre la suite.]


Dim 2 Nov - 17:00 (2008)
Aurion
~*étudiant(e)s/côté obscur*~

Hors ligne

Inscrit le: 20 Jan 2008
Messages: 96
Localisation: Nul part ailleur

Message Vers un monde de lumière...! ACTE FINAL Répondre en citant
"N'utilise pas en vain le peu de réserve que tu possèdes. C'est un Chevalier Jedi qui se trouve en face de toi. Si moi, simple apprenti j'ai pu concevoir ta demande par télépathie, alors imagine elle. Deuxième chose, c'est plutôt à toi de m'écouter ici, si tu veux vraiment vivre. J'ai déjà plusieurs années d'expérience sur l'étoile noire, et j'ai frôlé la mort à plusieurs reprises. Que ce soit des mains de Surkan, ou de celle du Seigneur Noir des Sith, Darth Blood. Je compte pas joncher le sol aujourd'hui..."


Aurion soupira un instant, un imbécile de plus, un mort en plus bientôt ? Et aucune réponse n’était encore venue éclairer sa lanterne… Et ce n’était point la peine de demander à Surkan, qui gardait quelques problèmes de sociabilité surtout du côté question/réponse

Il écouta « distraitement » pour rester dans une certaine relativité, son attention toute tendue sur la topographie du terrain et ce qu’il pouvait en tirer.


La femme atteignait des vitesses plutôt hallucinantes, ayant parcouru la distance les séparants en un temps très court. La force ? Première idée qui lui vint, cette chose qu’il apercevait à peine pouvait tant, un pouvoir incommensurable coulait en ses veines, coulait en toute choses. La domestiquer restait si dur... Même si il était vrai que la présence et l’absorption de l’essence de l’être qu’était Surkan avaient contribué à améliorer sa propre perception, bien que cet effet parasite commença à lui donner des côtés, un peu trop fou peut être?


"Tu vas rester longtemps à me regarder me faire massacrer!! Amène-toi!!"


Il se rendit alors compte que le pauvre jeune homme s’était tout de même relevé, ses yeux laissant apparaître une démence intéressante. Il esquissa un sourire, se recoiffant posément tandis qu’il laissait son acolyte, enfin ce qui était, tout du moins n’allait plus être son acolyte continuer le combat.

La puissance de la femme se fit presque palpable, ses lèvres se plissèrent observant le phénomène. Elle allait lui assener un coup mauvais, fort mauvais il était certain. Quant à savoir ce qu’elle faisait, il ne pouvait y répondre et la curiosité battait son plein…

Etait-ce cette présence sommes toutes plus positives qui le rendait ainsi ? La chose restait dur à définir mais il se rendit compte que son attitude avait changé du tout au tout, quelques minutes auparavant il aurait réagit comme ou presque comme Psylek…


Elle s’élança de nouveau, la suivre des yeux devenant presque impossible… jusqu’au choc frontale, mais qui ne fut qu’avec un mur. Le frisson qui le traversa lui fit comprendre d’où provenez ce mur… tout du moins qui l’avait appeler.


Il la regarda… un rictus d’agacement traversant son visage tandis que son « Acolyte » commençait à faire le pitre… Fou, l’on comprenait alors d’où venait la dénomination, sauf qu’ici le Roy était femme. Il vola à nouveau, un nouveau nuage de poussière manquant de faire tousser Aurion. Celui-ci remit en place quelques mèches de cheveux, faisant jouer de ses articulations, ses pauvres doigts serrés dans leurs gants ayant du mal à se mouvoir.

Le désir de savoir palpitait en lui de plus en plus puissant, ses yeux se tournèrent vers la femme la fixant. Ses lèvres esquissèrent un mouvement tandis que son esprit se tournait vers elle.


- Expliquez moi…


Pensées, quel idiot Psylek avait-il été en osant espérer qu’il y avait meilleur moyen de communication. Le son serait-il plus rapide ? Dans tous les cas, c’est ainsi qu’il s’exercerait à communiquer. Et quoi de mieux que de le faire avec sa supposée ennemie ?

_________________


Les croix que vous voyez orner mon prénom sont juste les croix qui orneront votre tombe. Mes sincères salutations.

Ven 14 Nov - 19:59 (2008) Yahoo Messenger
Marine Amenta
~*Chevalier Jedi*~

Hors ligne

Inscrit le: 08 Sep 2007
Messages: 24

Message Vers un monde de lumière...! ACTE FINAL Répondre en citant
Marine regardait le jeune sith jubiler devant un tel combat. C’était un vrai taré. Il était même effrayant lorsqu’il souriait. Tant mieux, cela donnait encore plus l’envie de le frapper. Mais l’intervention de Surkan, lui avait rappeler que ce n’était pas un combat à armes égales dans lequel elle devait combattre à la légère. Non pas du tout. C’est sûr elle ne devait pas lui faire de cadeaux. Cependant son principal objectif était de lui faire retrouver la raison et de le tenir éloigner du duel capital entre les deux grand Maître Légendaire face à Lechero.

Ça lui démangeait de se jeter sur lui, mais la Jedi devait lui laisser le temps de réaliser son erreur. Celle qui constituait la finalité de ce combat. Chose qu’il ne réussissait pas assez bien pour le moment. On aurait dit qu’il avait le diable au corps. Et, que chacun des coups qu'elle lui portait, le rendait heureux. Comme un enfant devant une vitrine de jouet. Contemplatif de la force qui lui était supérieur. Un vrai mazo par excellence. La jeune femme, interpellée, regarda son vis-à-vis s’avancer en se la pétant grave.

"Nous n'avons pas encore fini notre duel! Surkan ne nous dérangez plus, je vous en prie! Cela devient de plus en plus palpitant!"

*Ca me démange…*

Continuant de s'approcher d’elle, il reprit encore la parole:

"Pour compenser l'aide de mon maître de tout à l'heure, je vous laisse me frapper..."

*Il est trop fort ce gars ! Donnons lui ce qu'il désires alors... *

A la seconde même où il finit sa phrase, Marine apparut juste devant lui et lui asséna un violent coup de poing le projetant une nouvelle fois dans le décor alentour.

*Bon, je pense qu’on peut arrêter là…il va pas tenir le coup…*

Alors que la jeune femme s’apprêtait à interpeller Aurion, figé comme un santon, pour lui dire que son acolyte serait désormais KO, une voix sortant de nulle part l’en empêcha.

"On...on est quittes..."

Sortant des débris toujours avec autant de classe, Psylek, pourtant blessé, tenait encore debout et semblait prendre son pied. Quand à la garante de la paix, elle commençait également à le prendre ! Un adversaire qui kiffait se prendre des coups ! Que pouvait-elle espérer de mieux !! Il se jeta alors sur elle, à une vitesse impressionnante malgré son état. " Soi digne du sabre que ta offert notre maître. Et combat comme un chevalier!!!"hurla-t-il à l'encontre du deuxième apprenti sith, qui, n'avait pas l'intention de mourir bêtement. D'ailleurs, la Jedi porta un bref regard vers lui, se déportant du combat. Nonchalant, il se remit une mèche avant de lui envoyer un message télépathique. *Expliquez moi…* Légèrement déstabilisée par une telle initiative, elle esquiva de justesse l’attaque de l'apprenti cinglé, qui n’en était pas vraiment une. Elle l’avait grillé. Il était plus fatigué qu'il voulait le prétendre. Son coup de lame frappa ainsi le vent.

Ils s’étaient à nouveau éloignés l’un de l’autre. Mais encore une fois la foutue conscience de la jeune femme l’empêcha de se jeter à son tour sur lui. Il fallait simplement le contenir. Raaaaaaaaaaaaaaah !

* On va voit voir si tes défenses vont tenir le coup ! *

La fière chevaliere concentra toute sa Force dans ses bras. L’environnement n’était qu’un amoncellement de pierres… parfait… elle prit une immense pierre et relâcha brusquement son énergie, expulsant cette masseuse roche à toute vitesse droit sur Psylek. L'intensité et la vitesse de l'objet était pour le moins phénoménale. Mais ce n’était pas tout ! Elle disparue et réapparue à un autre endroit et appliqua de nouveau le même système de combat ! Et encore, et encore ! Elle encerclait de toute part le sith pour réduire les champs d'esquives possible dans l'optique de se protéger de la multutide de pierres qui fonçaient droit sur lui , provenant de tous les côtés. S’il ne voulait pas toutes les recevoir dans la figure alors il avait intérêt à avoir une grande idée derrière la tête.

Puis, elle apparut alors instantanément devant Aurion. Lui, n'avait toujours pas bougé. Elle se tenait là, droite comme un I. Immobile. Juste quinze bon centimètres les séparant. Et d'une voix douce elle s'exclama: "Tu es très différent de ton coéquipier. Tout en retenu. Etrange pour un sith, que d'être si paisible...si calme. Tu m'intrigue tout autant que l'autre dégénéré. " Elle s'arrêta un instant, tournant la tête pour fixer Psylek qui semblait morfler. Laissant entrevoir une brèche à Aurion pour l'attaquer. A cet instant précis, elle paraissait fébrile, ou pas. Puis, elle revînt vers lui. Il n'avait pas profiter de ce moment de décontraction chez elle. Peut être parce que sa présence était oppressante et imposante pour une Jedi. Oui, Marine Amenta était bel et bien, un femme de caractère. Une de ses femmes que tout les hommes respectent. "Alors...que veux-tu que je t'expliques? Dis-moi."


Jeu 29 Jan - 17:53 (2009)
Aurion
~*étudiant(e)s/côté obscur*~

Hors ligne

Inscrit le: 20 Jan 2008
Messages: 96
Localisation: Nul part ailleur

Message Vers un monde de lumière...! ACTE FINAL Répondre en citant
Aurion regarda les différents évènements d’un œil critique. Sa soif de savoir augmentant au fur et à mesures que la Damoiselle lui montrait ce qu’elle savait faire. Elle était fine, subtile et non dénuée d’intelligence. Il sourit, appréciant d’observer une telle force.

Il secoua un instant la tête, était-ce lui cela ? Quand était-il réellement lui ? Sa présence le rendait tout autre. Un calme presque pesant envahissait son esprit. Il sentait pourtant une sorte de gangrène en tout cela. Un désire de combat inassouvi en lui. Il comprit.


L’envie de se mutiler le bras, comme pour se réveiller lui prit. Il sut immédiatement que cela n’aurait aucun effet. Il était sous l’emprise de la puissance et du caractère de la Femme. Il comprit que s’il voulait un jour être lui, il devait devenir plus puissant qu’eux tous, et imposé sa propre personnalité aux autres via son don.

Le doute le prit, ne deviendrait-il pas à force un autre être que celui qu’il était originellement à force de côtoyer des personnes qui subtilement sans même le savoir, le rendaient comme eux ?

Il se décontracta doucement les épaules, sachant que non. Il était lui. Il le serait toujours. Sa confiance en lui-même remonta doucement. Encore du remue-ménage, il soupira à nouveau se recoiffant sans même s’en rendre compte sa tignasse brune. A peine fut-il surpris quand la femme se retrouva à ses côtés.


"Tu es très différent de ton coéquipier. Tout en retenu. Etrange pour un sith, que d'être si paisible...si calme. Tu m'intrigue tout autant que l'autre dégénéré. "


Elle fit une erreur qui aurait pu lui être fatal, bien qu’il su pertinemment que même avec cette ouverture jamais il n’avait eu aucune chance. Mais bien au delà de la puissance acquise à la mort de son adversaire, celle du savoir était bien plus absolue. Il la regarda donc faire, admirant doucement les formes façonnant la Damoiselle. Elle n’était peut être pas une beauté comme Marie avait pu l’être, mais la nature n’avait pas été radine avec elle.

Il défit doucement ses gants, prenant son temps tandis qu’elle finissait son travail


"Alors...que veux-tu que je t'expliques? Dis-moi.".


Il se concentra quelques instants, faisant alors venir aisément en sa paume une pierre. Il la laissa tomber doucement, la regardant.

Il s’approcha doucement d’elle. Ses intentions n’étaient plus belligérantes, il savait qu’elle pouvait lire en lui, leur différence de niveau était palpable. Il savait par cela qu’elle le laisserait faire tant que cela ne la mettrait point en danger. C’est alors presque s’il la tenait contre lui, comme si le fait de la sentir pouvait l’aider à comprendre ce qui l’entourait. Comprendre ce qu’elle faisait. Comprendre qui elle était, qui il était.

Il lui chuchota à l’oreille :


« Ne trouveriez vous donc point frustrant de savoir et de pouvoir faire des choses sans même en comprendre le sens et l’origine ? »


« Expliquez moi… »


Ces mêmes pensées à nouveau, simple mais absolues. Il ne savait même pas ce qu’était un sith, même s’il avait cru comprendre qu’il en faisait parti. Il la regardait, elle était comme Surkan au final. Peut être moins puissante ? Ces intentions paraissaient cependant plus sereines. Expliquer, peut être fallait-il commencer par le commencement auraient dit quelques-uns. Tout n’est qu’un, mais l’unité à sa façon était le Tout. Tout n’était que néant, et le néant en devenait le Tout.

_________________


Les croix que vous voyez orner mon prénom sont juste les croix qui orneront votre tombe. Mes sincères salutations.

Lun 2 Fév - 00:26 (2009) Yahoo Messenger
Psylek
~*étudiant(e)s/côté obscur*~

Hors ligne

Inscrit le: 25 Sep 2007
Messages: 69

Message Vers un monde de lumière...! ACTE FINAL Répondre en citant
Il se décida de repartir à l'attaque malgré les nombreux coups qui l'avait salement amoché. La main gauche sur le fourreau et la droite fermement posée sur la poignée de son sabre, il fonçait à grande vitesse en direction de Marine qui paraissait absente. Ce serait sûrement le moment d'en profiter pour la toucher enfin, chose qu'il n'avait toujours pas réussi à faire depuis le début de l'affrontement. Il fallait dire que l'autre débile d'apprenti n'était pas d'une grande aide, du fait de son inactivité.

"Tu vas voir ce que c'est de réveiller le démon qui vie en moi."murmura-t-il pour lui même.

Au dernier moment, il sortit son sabre et fit faire une grande courbe montante à la lame. Psylek était à pleine vitesse lorsqu'il porta le coup de sabre en travers de l’épaule de la jeune jedi qui venait juste de le repérer à nouveau après l'avoir complètement zappé. Il termina son mouvement par un dérapage sur la droite ne sachant pas la réaction que pourrait avoir la jeune femme. Le coup ne put rien prendre, sauf le vent. Marine disposait d'une vitesse de déplacement phénoménale. Elle avait eut le temps de se dégager juste au dernier moment. Trop rapide, elle était bien trop rapide. Il n'avait pas réussi à profiter de l’effet de surprise. Mais que faire alors? Seul, il ne pourrait pas vaincre. Déjà qu'à deux leurs chances étaient minimes. D'ailleurs, il doutait de pouvoir sortir vivant de ce duel. Mais, il était prêt à faire face à son destin, si le sort en avait décidé ainsi. Lame toujours scintillante dans la nuit, il fixait avec rage Aurion qui était impassible à ses déconvenues.

"Enfoiré! Tu me laisses crever sous tes yeux! Si j'en sort vivant, on aura un compte à régler toi et moi. Je te ferais la peau..."

L'apprenti était toujours autant rageur et bouillonnant. C'est ce que remarqua la jeune femme qui se décida à le contenir grâce à une technique de niveau supérieur dont il n'était pas sûr de survivre. Mais, elle avait fait ce choix. Choix par défaut, à cause d'un élément qui semblait la perturber. Il avait remarqué ce lien naissant entre elle et Aurion. *Elle veut m'écarter du jeu...on se débarrasse pas de moi aussi facilement. Je suis tenace.* Soudain, elle se mit à concentrer la Force dans ses mains. L'apprenti pouvait la sentir, tellement l'émanation était puissante et terrible. L'immensité de cette énergie faisait froid dans le dos, et, des sueurs perlèrent sur le front de la cible. Il avait peur, mais il jubilait aussi. L'excitation montait alors quelle préparait l'assaut.

Puis...

Des pierres se soulevèrent et fusèrent de toutes part en direction de Psylek, immobile. Son rayon d'action se trouvait totalement limité du fait qu'elle avait bouchée tout les angles d'esquives en attaquant de façon circulaire. Il n'avait que très peu de temps, mais pas assez pour réfléchir. Tout se déroula plutôt instinctivement d'ailleurs. Il se mit à bouger, la lame du sabre affûtée. Ses mouvements semblait composer une chorégraphie superbement orchestrée avec les morceaux de roches. Chaque coup de lame s'accordait avec l'arrivée d'un projectile. Les blocs volèrent petit à petit en éclat alors que la jeune femme semblait discuter avec l'autre sith. Mais cela, l'apprenti ne pouvait le voir, bien trop préoccupé par son maniement intensif. Au bout d'un instant, le ballet se termina. Il avait survécu. A ses pieds, des tas et des tas de graviers dû à l'éclatement des rochers.

"Je vous avez dis de ne pas m'oublier!!" hurla-t-il


Lun 20 Juil - 18:22 (2009)
Marine Amenta
~*Chevalier Jedi*~

Hors ligne

Inscrit le: 08 Sep 2007
Messages: 24

Message Vers un monde de lumière...! ACTE FINAL Répondre en citant
Mjisation: Je le fait pas de façon rp, j'ai pas trop de temps. Mais au moins on peut avancer.

Bon, pour Psylek, il arrive à survivre à l'attaque des rochers, en les détruisant un à un avec son sabre. Pendant ce temps, Marine répond à Aurion concernant ses interrogations et dit: "La force est quelque chose d'assez vaste jeune homme. Pour donner un sens à son utilisation et mieux la comprendre, le parcours est long et difficile. Il y a peut être des moments de tristesse mais il ne faut surtout pas perdre espoir et c'est dans ces moment là qu'un homme en sort grandi en faisant confiance à la force et son intuition. On apprend toujours dans la difficulté. Même pour le plus grand des maîtres de la force, rien n'est inné. Et, il faut faire preuve de patience. Seul les faibles d'esprits se laissent envahir par le côté obscur pour en devenir esclave. Mais en rien, ils ne deviennent plus fort! Seulement plus rapide et facile et la chute vers la peur et la colère..."

Là, Psylek nous interpelle avec sa fameuse phrase:"Je vous avez dis de ne pas m'oublier!!"

Sans la moindre réaction et totalement paisible, la jeune femme le montre du doigt à Aurion en ajoutant: "Ce garçon est l'exemple même d'un être faible. Sa foi envers le côté obscur en devient presque pitoyable. Je ressens même de la compassion pour lui, c'est pour ça que je ne le tuerais pas aujourd'hui. Je préfère le laisser comprendre par lui-même son erreur. Mais toi...tu es différent. Je peux sentir en toi une indécision notable. Tu n'es pas encore certain d'avoir trouvé ta voie."

Elle envoi une sorte de Ki pour projeter Psylek contre un rocher afin de le repousser encore un peu, le temps qu'elle puisse conclure: "Tu es rassasié d'apprendre. Ta soif de connaissance me semble inépuisable. Voici avec ces paroles, un peu d'eau pure pour toi. Tu en fera ce que bon te sembles, et si après cela, tu as encore soif, n'hésite pas à me chercher dans la galaxie pour devenir mon apprenti. Ecoute bien jeune homme...Il y a 12 milliards d'années, l'Univers jaillit du Big Bang. L'Univers, les galaxies, les systèmes solaires, tout ce qui a existé, ce qui existe ou existera est issu de ce formidable bouleversement. Au cours de milliards d'années, des formes de vie apparurent, évoluant vers des formes de plus en plus complexes. Au centre de cette évolution, de la plus insignifiante forme de vie à la plus grande étoile, se trouve la Force. La Force est une présence naturelle qui unit l'Univers dans un grand ensemble. C'est une énergie qui assemble l'Univers dans un tout unique. Elle est tout et fait partie de tout. La Force est une source d'énergie inépuisable à laquelle toute les formes de vie peuvent faire appel. Plus on y puise et plus elle est abondante...Voilà un début de réponse."

Elle détourne de lui alors, pour apercevoir Psylek qui lui fonce dessus. Aussitôt, elle disparait pour ré-apparaître devant lui en lui aggripant le poignet tenant le sabre laser. Elle sert tellement fort l'étreinte qu'il doit lâcher l'arme au sol. Puis elle lui glisse: "Le sabre laser ne fait pas tout. Ne suffit pas de l'avoir en main pour mériter le titre de membre de la Force. Jeune homme, ta foi vers le côté obscur est bien trop grande, mais tout autant inutile contre moi. Ne le ressens-tu pas? T'es efforts sont vains. Je n'arrives pas à comprendre pourquoi persister?! Tes assauts deviennent pitoyable. J'ai de l'attendrissement pour toi tellement...je comprends ce que c'est de perdre des êtres chers...je comprends ce que c'est d'avoir vécus au sein d'un monde tyrannique...mais ce n'est pas le côté obscur qui t'apportera la sérénité que tu recherches."

Elle a lu dans les pensée de Psylek concernant son passé, et elle sait tout.

Voilà bon jeu Yeah


Ven 24 Juil - 10:06 (2009)
Aurion
~*étudiant(e)s/côté obscur*~

Hors ligne

Inscrit le: 20 Jan 2008
Messages: 96
Localisation: Nul part ailleur

Message Vers un monde de lumière...! ACTE FINAL Répondre en citant
Il la regardait sans ménagement, plongeant le blanc de ses yeux dans la nacre des siens, une proximité troublante faisant frémir son être. Elle était à portée de lui, cette quiétude, ce calme qu’il connaissait avant… avant… avant tout cela, avant ce fou, avant qu’il change. Elle était belle, mais elle ne l’était pas, elle était forte, et impressionnament faible… Elle était simplement, là devant lui et il allait boire chacune de ses paroles avec une avidité grandissante.


"La force est quelque chose d'assez vaste jeune homme. Pour donner un sens à son utilisation et mieux la comprendre, le parcours est long et difficile. Il y a peut être des moments de tristesse mais il ne faut surtout pas perdre espoir et c'est dans ces moment là qu'un homme en sort grandi en faisant confiance à la force et son intuition. On apprend toujours dans la difficulté. Même pour le plus grand des maîtres de la force, rien n'est inné. Et, il faut faire preuve de patience. Seul les faibles d'esprits se laissent envahir par le côté obscur pour en devenir esclave. Mais en rien, ils ne deviennent plus fort! Seulement plus rapide et facile et la chute vers la peur et la colère..."


Il faillit aquiescer de la tête, mais il ne put ou il ne voulut peut être, ses pensées se tournant vers son idiot de compagnon qui fonçait sans réfléchir. Des questions s’agglutinaient dans son esprit sans que pour autant il put les laisser traverser la douceur de ses lèvres. Il était comme… comme scotché sur son visage, son regard pénétrant l’immobilisait, mais bien loin de haïr cela il voulait que cela ne cesse. Ce calme et cette force qu’il percevait en elle faisaient effet sur lui… Tout comme Surkan et Psylek le rendaient encore plus malveillant, la douceur le prenait.


"Je vous avez dis de ne pas m'oublier!!"


Un éclair de compréhension le traversa alors même qu’il devinait les premières paroles de la femme. Tout un panel de futurs possibles commençait à s’enchaîner en lui… Que devait-il faire ? Un combat intérieur faisait rage… Cette femme n’était-elle rallié à la république qui l’avait anéantit ? Si tel était le cas, comment pourrait-il supporter cela… mais était-ce lui qui avait fait tout cela ou son côté obscur… Qu’était-il ? Que voulait-il ? La seule chose qu’il savait, la seule chose qui devenait évident, c’est qu’à côté d’une telle personne il se sentait bien. En paix.


"Ce garçon est l'exemple même d'un être faible. Sa foi envers le côté obscur en devient presque pitoyable. Je ressens même de la compassion pour lui, c'est pour ça que je ne le tuerais pas aujourd'hui. Je préfère le laisser comprendre par lui-même son erreur. Mais toi...tu es différent. Je peux sentir en toi une indécision notable. Tu n'es pas encore certain d'avoir trouvé ta voie."


Le temps s’arrêta. Que venait-elle de dire ? Les paroles raisonnaient en lui comme si la vérité voulait imploser. Pas encore certain… était-ce vrai ou était-ce sa présence ? Son ventre le déchirait, il se haïssait. Non il ne pouvait plus haïr, elle était là. Un immense gouffre apparu au bord de ses pieds. Gouffre qui emplissait son cœur et son âme, gouffre en lequel il était maintenant perdu. Cette même question emplissait toute capacité cognitive. Qui suis-je ? Qui était-il ? La réponse qui lui avait paru si évidente quelques instants auparavant avait perdu tout son sens.


"Tu es rassasié d'apprendre.


Revenant à la réalité, il faillit l’interrompre, n’en ayant assez, en voulant plus. Voulant comprendre pour mieux se comprendre. Voulant apprendre, voulant que cet instant à ces côtés ne finisse jamais. Elle dû lire une partie de ce qui l’animait, car elle rajouta à son égard, continuant de lui insuffler cette flamme de savoir qui ne cessait de grandir et de le dévorer.


Ta soif de connaissance me semble inépuisable. Voici avec ces paroles, un peu d'eau pure pour toi. Tu en fera ce que bon te sembles, et si après cela, tu as encore soif, n'hésite pas à me chercher dans la galaxie pour devenir mon apprenti. Ecoute bien jeune homme...Il y a 12 milliards d'années, l'Univers jaillit du Big Bang. L'Univers, les galaxies, les systèmes solaires, tout ce qui a existé, ce qui existe ou existera est issu de ce formidable bouleversement. Au cours de milliards d'années, des formes de vie apparurent, évoluant vers des formes de plus en plus complexes. Au centre de cette évolution, de la plus insignifiante forme de vie à la plus grande étoile, se trouve la Force. La Force est une présence naturelle qui unit l'Univers dans un grand ensemble. C'est une énergie qui assemble l'Univers dans un tout unique. Elle est tout et fait partie de tout. La Force est une source d'énergie inépuisable à laquelle toute les formes de vie peuvent faire appel. Plus on y puise et plus elle est abondante...Voilà un début de réponse."


Chacun de ses mots chantaient en lui, s’y inscrivant pour l’éternité. Elle est tout et fait partie de tout. Plus on y puise et plus elle est abondante… ceux là ne voulait cesser de chanter. Ces mots réveillaient en lui un intense besoin d’en apprendre toujours plus.

Sa proposition… L’instant d’une seconde il le voulut, il voulut la suivre et être son apprenti. Il rit doucement, redevenant l’espace d’un instant conscient de ce qu’il se passait. Surkan n’avait pu ne pas se rendre compte des pensées qui venaient de l’animer. Il le tuerait l’instant même où tout cela serait fini. Vivre… Devait-il vivre ? Il ferma les yeux, sachant ce que la femme allait faire, le devinant plutôt. Comme si il ne pouvait en être autrement.

Il ne s’occupait pas de Psylek, qui ne lui inspirait qu’une certaine pitié, celle qu’on voue aux faibles, tout du moins à ceux qui sont faibles malgré eux. Et qui malgré tout leurs efforts ne seront jamais fort. Malgré le blocage psychique qu’il entretenait pour calmer le feu qui faisait rage en lui - tentant d’y trouver sa voix, son chemin - quelques mots percutèrent son esprit avec la violence qu’un POD aurait eut en se scratchant contre… qu’importe.


… je comprends ce que c'est de perdre des êtres chers...je comprends ce que c'est d'avoir vécus au sein d'un monde tyrannique...mais ce n'est pas le côté obscur qui t'apportera la sérénité que tu recherches."


Son cœur cessa de battre un instant… était-ce à lui qu’elle parlait ? Non… elle s’adressait à Psylek ! Pourquoi se sentait-il si concerné lui aussi… était-ce cette souffrance qui plongeait nécessairement les cœurs dans de si profond désaroi ?

Il se concentra un instant d’éternité, tout son être se tournant vers elle. Il devait lui parler. Une seconde passant, un éclair l’effleurant, il se retrouva à ses côtés, usant des déplacements si rapides auxquels Surkan les avaient entraînés malgré eux. Ce calme si apaisant… il faillit soupirer tant la quiétude l’accaparait. Il savait qu’il ne risquait rien, comme il savait que ce qu’il allait faire serait surfait, mais il devait prendre les devants. Il le sentait simplement. Délicatement il vint lui murmurer à l’oreille, alors que les lèvres de la Belle se refermer tout juste des paroles qu’elle venait d’énoncer :


Tu lui fais mal, qui que tu sois. Son cœur est encore trop profondément emprunt de noirceur... Ta lumière le brutalise au plus haut point.


Ses lèvres reçurent un peu de l’humidité de sa langue, n’arrivant à prononcer les mots qui en lui s’amassaient. Il ferma les yeux, se concentrant sur ce bien être qu’il ressentait. Ses capacités vitales prenaient des allures folles, son cœur et sa respiration accélérant, comme si son corps devait trouver ses limites. Il lui murmura, sachant que cela le délivrerait :


Me laisseriez vous gouter encore à votre aura si bienfaisante ?


Une demande… une supplication. Sa destinée ? Ses pensées courèrent jusqu’à elle, lui rajoutant plus intimement :


Au dela du fait que mes chances de survie sont faible si je ne quitte cette planète à vos côtés - Il serait étonnant d’avoir la clémence de Surkan – je…Vous…


Il se tut, ne sachant que dire, elle l’avait troublé, elle devait le savoir, le sentir. Cela ne l’importait pas. Elle était là, à ses côtés. C’était la seule chose qui comptait pour lui. Il s’écarta doucement d’elle, la laissant finir avec Psylek. Attendant un signe de sa part.

_________________


Les croix que vous voyez orner mon prénom sont juste les croix qui orneront votre tombe. Mes sincères salutations.

Jeu 6 Aoû - 00:09 (2009) Yahoo Messenger
Marine Amenta
~*Chevalier Jedi*~

Hors ligne

Inscrit le: 08 Sep 2007
Messages: 24

Message Vers un monde de lumière...! ACTE FINAL Répondre en citant
"Lachez-moi...glissa le sith d'un ton mielleux. J'ai compris."

Le pouvoir, c'est extraordinaire toute les tactiques que l'on use pour l'obtenir...Certains misent sur le mensonge, tandis que d'autre ont recourt à la ruse. Il y en a aussi, qui, sans scrupule, se tournent vers le chantage. Pourquoi se bat-on de toute nos forces pour garder le pouvoir ? Parce que nous savons que le perdre, c'est mettre son destin entre les mains d'autrui...Et rien n'est plus dangereux. Pourtant, sur ces terres, le jeune sith paraissait vouloir franchir la barrière, se fragilisant en quelque sorte. S'offrant à Marine qui tenait en main Psylek.

"Tu lui fais mal, qui que tu sois. Son cœur est encore trop profondément emprunt de noirceur... Ta lumière le brutalise au plus haut point. "

La jeune femme tourna la tête, relâchant l'étreinte sur son prisonnier. Elle fixait Aurion. Silencieuse. Le laissant parler à nouveau avant de lui envoyer un signal de détresse. Elle savait une chose, il ne suffit pas de vouloir la vérité, il faut savoir où la chercher. Et la vérité n'est pas facile à trouver, parce qu'elle sait où se cacher.

"Nous avons tous des moments de profond désespoir, mais lorsqu'on décide d'affronter le problème, on se sent plus fort. "

Elle l'avait dit. Elle l'avait fait comprendre. Au même moment qu'elle lâchait complètement l'autre mioche. Bizarrement, il se laissa tomber sur les genoux, ne bougeant plus. Il semblait lui aussi marqué par les mots de Marine. Elle l'avait touché. Il n'est pas toujours facile de distinguer les bons des méchants. Les pêcheurs peuvent nous surprendre, et les vertueux tout autant. Pour nous, les gens sont généralement ou tout blanc, ou tout noir. Et pourquoi ? Parce que personne ne veut reconnaître que la compassion et la cruauté peuvent cohabiter dans un même cœur. Et que chaque individus est capable du meilleur comme du pire.

"Je vous tends la main...elle fit le geste laissant un blanc avant de reprendre. N'ayez pas peur de Surkan. Ecoutez votre coeur simplement!"

Le combat venait de prendre fin ici. Marine n'avait jamais eu l'intention d'affronter réellement les deux garçons, et eux, ne savaient même pas pourquoi il le faisait, si ce n'était la peur d'apercevoir le couroux du guerrier sith bataillant avec Angelus. D'ailleurs, elle déporta son regard vers les deux hommes. C'est alors qu'une chose incompréhensible apparut sous ses yeux. Le duel était interrompus là-bas aussi. Elle ne l'avait pourtant même pas ressenti dans la force. Trop préoccupé par sa bataille morale. Finalement, en y réfléchissant, le vrai Mal actuel n'était représenté que par Lechero, et, leurs duels respectifs n'avaient pas lieu d'être, surtout quand on pouvait admirer l'équipe que formaient au loin Kaizer Skywalker et Darth Blood.

Bientôt, une explosion dans la force fit réagir tout les membres présent à l'Astroport. Et tous, sans exception, se tournèrent vers cet endroit. Comme aimantés. Tous, se tournèrent au loin pour voir les deux Maîtres Légendaires en finir avec le fléau. Dans un Big Bang extraordinaire, Lechero disparut. Plongeant ce monde de noirceur vers un monde de Lumière...



Dans un monde ou règne l'obscurité,
Nous avons tous besoin de lumière.
Nous avons besoin de tout ce qui peut
Nous aider à sortir de l'obscurité.
Même de la toute petite lueur... L'espoir



Hrp: Voilà, c'est fini pour l'event. Je veux vos réactions, blablabla sur tout. L'offre de Marine. Le fait que Surkan et Angelus ont stoppé leur duel aussi. Puis l'explosion de force qui vous atteint au moment où Blood et Kaizer en finisse avec Lechero. Puis le ciel qui redevient lumineux. Enfin votre choix, partir avec elle, ou bien rester avec Surkan



Dim 1 Nov - 12:12 (2009)
Psylek
~*étudiant(e)s/côté obscur*~

Hors ligne

Inscrit le: 25 Sep 2007
Messages: 69

Message Vers un monde de lumière...! ACTE FINAL Répondre en citant
Suite à ses paroles, la jeune femme resta totalement placide, continuant de discuter avec Aurion. Elle le pointa brièvement du doigt tout en parlant, et semblait vouloir expliquer quelque chose à l’apprenti sith, une chose que Psylek ne pouvait entendre du fait de son éloignement. L’élève du démon n’aimait pas cette façon hautaine de le sous-estimer. Il serra fortement son poing, allant jusqu’à se faire saigner les paumes. Sa haine n’allait plus qu’à la chevalier jedi, mais aussi envers son ancien coéquipier. Il n’avait été utile une seule fois durant le combat. S’il survivait à ce duel avec Marine Amenta, alors il y aurait un règlement de compte à bord du vaisseau. Le jeune homme de part son attitude c’était mis dans une situation dangereuse.

* Toi, tu perds rien pour attendre. Si Surkan s’occupe pas de toi, je le ferais…*

Soudain…

Il fut projeté dans les airs comme un vulgaire jouet. La jeune membre du côté clair venait d’utiliser d’un puissant Ki. Son envolée se termina dans une masse de roche qui explosa littéralement, sous son passage. Enseveli complètement par l’amas, le subordonné de Blood n’était pas encore mort. Ce n’était pas encore aujourd’hui qu’on l’enterré. Avec rage, il retira blocs après blocs pour se créer un passage sous ce cercueil sédimentaire. Il se releva, poussiéreux, fit craquer sa nuque, puis, rallumant son sabre laser, il s’élança vers eux !

La haine dégagée par le jeune apprenti sith, fut assez promptement captée par la jeune femme qui restait constamment en éveil dans la Force. Elle se tourna pour apercevoir qu’il fusait avec puissance dans leur direction, lorsque, instantanément, elle s’effaça pour émerger face à lui ! * Qu… ?!! * Elle avait affluée avec une telle vitesse, que pour un être de ce niveau, le mouvement avait été invisible à l’œil nue. Psylek était comme tétanisé par la surprise. Bouche-bée, devant l’exploit qui venait de se dérouler, il devenait une cible facile. Elle agrippa le poignet tenant le sabre laser. Serrant tellement fort l'étreinte, le sith ne pu contenir son arme qui tomba au sol. Sa prise était ferme, s'en échapper n'était pas vraiment envisageable, chose étrange qu'une telle concentration de force dans un corps si frêle de prime abord.

"Le sabre laser ne fait pas tout. Ne suffit pas de l'avoir en main pour mériter le titre de membre de la Force. Jeune homme, ta foi vers le côté obscur est bien trop grande, mais tout autant inutile contre moi. Ne le ressens-tu pas? T'es efforts sont vains. Je n'arrives pas à comprendre pourquoi persister?! Tes assauts deviennent pitoyables. J'ai de l'attendrissement pour toi tellement...je comprends ce que c'est de perdre des êtres chers...je comprends ce que c'est d'avoir vécus au sein d'un monde tyrannique...mais ce n'est pas le côté obscur qui t'apportera la sérénité que tu recherches."

Elle venait de lire en lui comme dans un livre ouvert. En si peu de temps, elle connaissait déjà tout du sith qui continuait de la fixer silencieusement. On dit que c'est dans la confession que l'âme trouve son salut. Mais certaine fois, ce n'est que de la vantardise déguisée. Voilà ce que pensait l’apprenti à cet instant précis. Si elle croyait le faire changer d’avis sur la voie à emprunter avec quelques belles paroles, elle se trompait. Baissant la tête, il fixait son sabre. Si Marine faisait l’erreur de relâcher un peu la pression sur sa main, alors, il tenterait un coup. Mais pour cela, il fallait l’amadouer. Il s’interrogea rapidement, puis, une idée subtile lui vînt comme une évidence. Elle venait de lui tendre une perche. C’était à lui d’en profiter. Jouant de ce côté dramatique et touchant.

"Lachez-moi...glissa le sith d'un ton mielleux. J'ai compris."

Le pouvoir, c'est extraordinaire toute les tactiques que l'on use pour l'obtenir...Certains misent sur le mensonge, tandis que d'autre ont recourt à la ruse. Il y en a aussi, qui, sans scrupule, se tournent vers le chantage. Pourquoi se bat-on de toutes nos forces pour garder le pouvoir ? Parce que nous savons que le perdre, c'est mettre son destin entre les mains d'autrui...Et rien n'est plus dangereux. Pourtant, sur ces terres, le jeune sith paraissait vouloir franchir la barrière, se fragilisant en quelque sorte. S'offrant à Marine qui tenait en main Psylek.

"Tu lui fais mal, qui que tu sois. Son cœur est encore trop profondément emprunt de noirceur... Ta lumière le brutalise au plus haut point. "

Elle tourna alors la tête vers Aurion qui venait de parler. Lui offrant un poids de plus dans son jeu. Celle-ci relâcha l’étreinte de son prisonnier sans pour autant l’abandonner complètement. Il continuait de fixer le sabre. S’interrogeant. Agir maintenant était-il la meilleure solution ? Il se le demandait. Pas que les paroles de la jeune femme l’avait touché, mais, après l’avoir vu à l’œuvre, et, étant relativement conscient de sa force actuel, il établissait une conclusion logique. Il n’était pas encore de taille pour la vaincre. Il risquait simplement de se mettre en péril. L’esprit de conservation, cet instinct animal, bloquait Psylek dans son envie.

Pendant ce temps, les deux autres individus parlaient. Aurion était faible et indécis. Marine semblait gagner du terrain sur lui. D’ailleurs, la jeune femme sentant cela, s’exprima de nouveau, tendant la main à son vis-à-vis. Au même moment elle relâcha son prisonnier, qui, après mûre réflexion abandonna le combat en se laissant tomber sur les genoux. Il restait là. Immobile et silencieux. Un défilé de questions l’envahit. Un bal mental sur des choix à faire, des flashs d’images du passé, des paroles résonnantes dans ses tympans. Il ne bougeait pas. Ne répondit pas non plus à la main de la jeune femme. Je ne sais pas combien de minutes il demeura aphone et atone, mais, son regard porté dans le vague fut attiré par l’explosion gigantesque qui s’illumina dans l’Astroport.

Au loin, Kaizer Skywalker et Darth Blood venait de venir à bout du fléau Lechero. Quelle puissance. Il les admirait. Et, suite à cela, le ciel noircit, redevînt clair. C’en était fini pour aujourd’hui. Mais, cette intensité d’énergie qui venait de culminer à cet instant précis l’avait bel et bien décidé sur le choix à faire. Les deux légendaires, quelque soit leur lien avec la Force avait emmagasiné une connaissance sans limite. Il prit alors appui sur ses bras pour se relever. Ses mots fusèrent à l’encontre d’Aurion : « Reste avec elle. C’est le meilleur choix pour toi si tu veux vivre. Mais saches qu’on se retrouvera et je n’aurais aucun remord à te faire la peau si ma vie en dépend. » Fixant un instant Marine droit dans les yeux, avant de s’échapper en courant vers Surkan qui s’approchait…Il avait choisi de rester un Sith !

Nous avons tous une bonne raison de réécrire l'histoire. Que ce soit parce qu'on a besoin d'un bon alibi, parce qu'on veut faire souffrir celui qui nous a blessé, et aussi parfois pour éviter quelques questions embarrassantes...Naturellement, pour certains, réécrire l'histoire n'est qu'une autre façon de mentir. Mais qu'est ce que l'histoire finalement ? Sinon un tissu de mensonge convenus.



Mer 18 Nov - 12:52 (2009)
Contenu Sponsorisé






Message Vers un monde de lumière...! ACTE FINAL

Aujourd’hui à 11:50 (2016)
Montrer les messages depuis:    
Répondre au sujet    Chevalier Jedi V3 Index du Forum » Tatooine » Astroport Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers: 

Index | Panneau d’administration | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Design by Freestyle XL / Music Lyrics.Traduction par : phpBB-fr.com