Chevalier Jedi V3 Index du Forum
S’enregistrerRechercherFAQMembresGroupesConnexion
** {Seul parmis la foule...}**

 
Répondre au sujet    Chevalier Jedi V3 Index du Forum » Championnat Interplanètaire de POD RACER » Ville Sujet précédent
Sujet suivant
** {Seul parmis la foule...}**
Auteur Message
Kaizel
~*Jedi Pervers et Alcoolique*~

Hors ligne

Inscrit le: 08 Sep 2007
Messages: 64

Message ** {Seul parmis la foule...}** Répondre en citant
Kaizel était parti de la chambre de Jag pour retrouver un maximum d'apprentis, padawan et autres jeunes gens. Depuis quelques minutes, il errait parmis la foule. Seul! Ame vagabondante au coeur d'une pléiade de gens survoltés. C'est fou comme l'homme peut se sentir seul au milieu des autres. D'ailleurs, le Jedi pervers n'aimais pas être mêlé à ce troupeau de mouton hurlant et criant dans tout les sens. Tout en continuant son périple à travers les dédales de la ville, il zieutait ça et là, les allées susceptibles de lui tendre un enfant de Coruscant. Son expédition tournait au ridicule. C'était comme chercher une aiguille dans une botte de fouin!

De plus, il était inutile d'utiliser la Force avec toute les apparitions fantômatiques qu'avait libéré le responsable de tout ces problème. Ainsi, il comptait sur la chance pour essayer de secourir un maximum de jeunes gens. Pour les autres, ils devraient se débrouiller à survivre par leurs propres connaissances, ou bien avec un peu de chance, tomberaient ils sur des personnes compétentes. Sinon, que Dieu les bénisses!

Toujours sifflotant, il se laissa emporter dans le calme de l'air nocturne contrastant avec les cris de la foule. Il se dirigea vers l'angle d'une rue, sans penser à rien de particulier. Avant d'atteindre le coin, pourtant, il ralentit comme si un souffle de vent s'était levé de nulle part, comme s'il s'était entendu appeler par son nom. Au moment d'obliquer, il avait eu l'impression d'une présence. L'air débordait d'un calme étrange, comme si quelqu'un avait attendu là, tranquillement, et, un instant avant son arrivée, s'était changé en ombre pour le laisser passer. Peut être ses narines décelaient-elles une légère odeur, peut-être le dessus de ses mains, la peau de son visage sentaient-ils la température s'élever à cet endroit où la présence d'une personne pouvait, l'espace d'un instant, réchauffer l'atmosphère ambiant de quelques degrés. Inutile de chercher à comprendre! Inutile de perdre du temps avec des pensées aléatoires, avec des présentiments.

Pourtant, il ralentit jusqu'à pratiquement s'arrêter. Inconsciement! Son mental, se projetant pour lui par-delà l'angle, avait perçu un souffle à peine audible. Un bruit de respiration? Ou l'air était-il comprimé par la seule présence de quelqu'un qui se tenait là dans le plus profond silence, aux aguets?

Il tourna l'angle.

Des poussières de sable voletaient au ras du sol baigné de lune, et rien d'autre s'y trouvait. Kaizel souria. Sa paranoïa instinctive lui avait joué des tours. D'ailleurs, l'allée était une impasse. Et, elle ne débouchait sur rien d'autre qu'un mur obscur et barrant la route. Point d'apprenti, point de padawan, point de membre de la République. Toujours rien! Et, plus le temps s'écoulaient inlassablement, et plus les jeunes gens se retrouvaient en danger de mort. Soudain, une main se posa sur son épaule. Dans un mouvement brusque et défensif, limite psychosé, le Jedi se retourna. Le général Amoliunor et le jeune Pierre Alcide (inséparable?!) se tenait là.

"Que fais-tu l'ami?! Tu me semble bien nerveux." dit-il avec toujours le même ton drôle qui le caractérisait.

Un simple, "Ah, c'est toi..." remplaça la réponse à la question premièrement. Puis, après avoir reprit ses esprits doucement ébranlés, il ajouta: "Je cherches les apprentis. Ils sont livrés à eux même dans ce chaos."

Pierre souria avant d'attester: "Je penses que vous pouvez avoir confiance en eux. Ils lutteront avec toutes leurs force pour s'accrocher à leurs vies si chère. C'est le hasard qui m'a mit sur la route du général, alors il fait bien les choses. Je suis sûr que l'on retrouvera d'autres personnes encore. Nous ferons face tous ensemble à ce problème. A grande ou petite échelle."

Ainsi, les deux joyeux lurons se joignèrent à Kaizel dans ses recherches. D'ailleurs, en regardant le spectacle de désolation, le jedi pervers ne pû s'empêcher de penser à cette vie de guerre dans laquelle vivait des enfants.

Trois notions morcelaient donc la vie qui se présentait alors aux jeune gens. Derrière eux, un passé à jamais brisé, trépitant encore sur ses ruines, avec tous les fossiles des siècles de guerre et de haine. Devant eux, l'aurore d'un gigantesque et infini horizon argenté, les premières clartés de leurs avenirs. Et, entre ces deux mondes, quelque chose de comparable à un vaste univers séparant les planètes les unes aux autres; je ne sais quoi de vague et métaphysique, une galaxie obscure et pleine de trous noirs, traversée de temps en temps par quelque bolide d'amas rocheux soufflant une lourde et oppressante vapeur d'étoiles mortes. Le moment présent, en un mot, qui sépare le passé de l'avenir, qui n'est ni l'un, ni l'autre et qui semble avoir les traits des deux à la fois, et, où l'on ne sait pas, à chaque pas qu'on fait, si l'on marche sur une semence ou sur un détritus.

Voilà, dans quel chambardement il fallait choisir alors. Voilà se qui s'offrait à des enfants pleins d'ardeur et d'applomb. Voilà, le monde qui se présentait à eux. Voilà, le grand dilemne qu'ils devaient résoudre.

Hrp: Voilà le post tant attendu pour tout les étudiants, padawan ou autres qui n'ont pas encore de topic pour entrer dans l'event. Pierre et Amoliunor m'ayant mp le passage que j'ai posté. Si d'autres veulent s'y joindre, vous êtes les bienvenus.


Jeu 7 Fév - 19:05 (2008)
Publicité






Message Publicité
PublicitéSupprimer les publicités ?

Jeu 7 Fév - 19:05 (2008)
Pierre Alcide
~*Apprenti de l"unité spéciale*~

Hors ligne

Inscrit le: 09 Sep 2007
Messages: 69

Message ** {Seul parmis la foule...}** Répondre en citant
Pierre déambulait au milieu d’une foule en délire. Non, il n’était pas au cœur d’un concert de rock stars galactique, mais bel et bien dans les allées marchandes de la ville de « Tahc ». A croire que c’était les soldes chez les marchands ambulants qui longeaient l’avenue gigantesque. Eh bien non encore une fois. Mais alors que pouvait-il déchaîner autant la populace ? Une arrivée de revenant ! Pour comprendre la chose, il faut resituer la scène et revenir quelque peu en arrière.

(FlashBack)

C’était un jour après la course de Pod que Pierre avait remporté grâce notamment à l’aide du fantasque Isaak Kraken qui quelque mètres avant la ligne d’arrivée avait décidé de surprendre tout un peuple en freinant afin d’abandonner et laisser la victoire au jeune républicain. La deuxième séance de qualification était aussi prévue pour le reste des participants, mais cette fois-ci au sein d’une autre piste : Inferno Fire.

Quand au républicain, il préférait ne pas assister à ce nouvel affrontement, préférant profiter de sa journée de liberté pour évacuer le stress de la compétition et jouir de l’attractivité du village construit pour l’occasion en plein désert. Il y avait tellement d’étales disposées et présentant chacune plus ou moins des objets intéressants, qu’il aurait été un peu absurde de ne pas y jeter un œil.

Alors que la journée était fortement avancée et, que dans les rues la rumeur se répandait qu’une femme venait de remporter la deuxième course, un évènement hors du commun se déroula sous les yeux du garçon. Dans le ciel, les deux soleils disparaissaient avec une vitesse fantastique à vue d’œil. Une sorte d’éclipse assez truculente se dessinait dans l’atmosphère, donnant un effet surréaliste et effarant à la scène qui se présentait à lui. Bientôt, toute la ville fut plongée dans une nuit artificielle. Un peu partout dans les échoppes, les bars et même dans le grand Mandalay Bay qui dominait la ville, les lumières illuminèrent la cité dans un ballet homérique. Un réflexe humain ! L’humain ayant besoin d’éclairer sa vie même dans l’obscurité.

Pierre hallucinait de voir un tel phénomène se produire sans que les scientifiques du monde entier aient prévenus les médias pour en avertir la population. En général, se genre de manifestation est prévu largement à l’avance par les têtes chercheuses de la galaxie qui étudient à longueur de journée les astres en quête d’une trouvaille. Soit, la nature a bien encore des secrets pour l’homme.

Mais…

Ce qui se produisit ensuite n’avait plus rien à voir avec la nature. Bien au contraire, c’était un miracle au antipode de l’authenticité de la vie. Une sorte de brèche s’ouvrit dans la voûte céleste pour y laisser traverser des…âmes ! Des milliers de personnes envahissaient les lieux, certaines redécouvrant la vie après des siècles de repos éternel. Pierre avait un mauvais pressentiment. Si tous les morts revenaient à la vie, si la cassure avait ouvert les portes du Paradis comme de l’Enfer, il y allait avoir de gros problème à résoudre. Un visage lui revînt en tête : le Commandant Arthurius !

Le jeune républicain revoyait alors cette longue bataille menée sur Nar Shaada. Si tous les sacrifices avaient été inutiles. Il repensait aux sept longs mois qui avaient suivis la libération de la planète. Ces sept longs mois à tout reconstruire, pierre par pierre. Ces vies brisées, ces hommes et femmes accablées. Si Arthurius n’avait purgé qu’une faible peine dans l’au-delà, alors tout les espoirs fondés après sa chute devenaient obsolète. Le regard noir, le jeune homme empressa le pas, il fallait qu’il retrouve Amoliunor, son mentor. Il fallait s’aviser à connaître le responsable de cette infamie funeste.

(Fin FlashBack)

Sa marche plutôt décontractée au premier abord avait laissé place à une course contre la montre à travers un gigantesque labyrinthe fourmillant de gens en crise. Ca et là, des instigateurs du mal sabotaient les commerces, s’amusaient à répandre un chaos insoutenable. On semblait plus apercevoir les soldats du mal que les chanceux anges du Paradis qui pouvait profiter d’un retard en grâce sur la terre des vivants. L’armaggedon déclenché par les Forces du Mal, l’emportait sur tout le reste. L’avenue n’était plus que désordre et bouleversement. Des femmes hurlaient de terreurs, des enfants pleuraient, des aliens couraient à l’improviste. C’était un beau bordel ! Et, cela ne faisait que compliquer la tâche du jeune républicain qui devait dépister son supérieur parmi cette foule.

Après plusieurs minutes de recherche vaine, l’adolescent essoufflé stoppa son avancée. C’était vraiment dérisoire et tellement fugace de prétendre retrouver Amoliunor au milieu de cette folie ambiante qu’il se décida à porter secours à la veuve et l’orphelin à sa propre échelle à lui, plutôt que de courir dans le vent puérilement. Et là, était-ce un miracle ? Ou bien un cadeau du bon Dieu ? Mais, une voix familière vînt jusqu’à ses oreilles. Une façon d’aborder un tel évènement qui ne pouvait être que celle…d’Amoliunor !

Pierre se retourna vivement, et, il aperçu le général soutenir une vieille dame qui s’était écroulée dans sa fuite à l’aveuglette. Le jeune garçon fut soulagé. Il se sentait désormais moins vulnérable. Il exhala un grand soupir, puis fixant le ciel, il murmura un simple mais révélateur : « Merci mon Dieu. »

Il accourut alors en direction du général de la République pour le rejoindre. S’abaissant, il prit la vieille dame sur son épaule, pour aider son supérieur à la soulever. Il lui glissa un sourire. Les deux hommes étaient à nouveau ensemble. Portant la grand-mère jusqu’à une demeure proche afin de la mettre en sécurité, les deux républicains collaborèrent. Une fois celle-ci à l’abri des méfaits néfastes des nouveaux revenus, ils décidèrent d’agir afin de s’occuper de ce problème, même si Tatooine n’était pas leur planète. Il fallait s’employer par conscience malgré qu’ici, le Sénat n’avait aucun droit. Mais bon, dans ces moments-là, on ne peut pas attendre que les dirigeants se réveillent. Amoliunor et Pierre voulait à tout prix éviter un Nar Shaada bis.

Soudain…

Le général aperçu une connaissance. Celle-ci paraissait pour le moins très occupé et absorbé. Il s’engagea dans une ruelle adjacente à la leur. Regardant son protégé, il lui fit comprendre sans dire un mot qu’il fallait le suivre. Quelque chose cloché dans l’attitude de cette personne habituellement joyeuse et bon vivante. Les deux membres de la République s’engouffrèrent à la poursuite de cet homme.

Lorsqu’ils arrivèrent à hauteur, Kaizel ne bougeait pas. Immobile et très préoccupé. L’esprit perturbé, mais par quoi ?! Stan, d’un geste amical déposa sa main sur l’épaule du jedi pervers et alcoolique. Dans un mouvement de surprise, hostile et méfiant, il se retourna.

"Que fais-tu l'ami?! Tu me semble bien nerveux." dit-il avec toujours le même ton drôle qui le caractérisait.

Un simple, "Ah, c'est toi..." remplaça la réponse à la question premièrement. Puis, après avoir reprit ses esprits doucement ébranlés, il ajouta: "Je cherches les apprentis. Ils sont livrés à eux même dans ce chaos."

Pierre souria avant d'attester: "Je penses que vous pouvez avoir confiance en eux. Ils lutteront avec toutes leurs forces pour s'accrocher à leurs vies si chère. C'est le hasard qui m'a mit sur la route du général, alors il fait bien les choses. Je suis sûr que l'on retrouvera d'autres personnes encore. Nous ferons face tous ensemble à ce problème. A grande ou petite échelle."

Ils étaient désormais trois. Prêt à batailler dur pour ne pas laisser l’horreur se poursuivre…


Sam 9 Fév - 14:57 (2008)
Général Amoliunor
~*Général de la résistance*~

Hors ligne

Inscrit le: 19 Sep 2007
Messages: 37

Message ** {Seul parmis la foule...}** Répondre en citant
Les mains dans les poches, l’esprit vagabond et le regard lointain, le général aborda la partie centrale du village. Ce fameux quartier, qui était pour lui un fardeau. Tellement, qu’il avait pour habitude de le contourner. Il n’aimait pas cet ambiance malsaine qu’imposait les gens riches, il n’appréciait pas ce ton hautain qu’employaient les fils à papa à son égards, lui l’ancien orphelin de Corellia. Il n’affectionnait pas ce fameux quartier qui avait la fâcheuse tendance à le haïr.

Mais ce coup-ci, le destin avait mené ses pas, par le plus grand des hasards lors de son errance, ici, et, il affronterait ce vice. Ne baissant pas les yeux, il défia du regard tout ceux qui lui montrèrent du mépris dans leur attitude. Au détour d’une ruelle, il surprit un couple de vieil homme sur un banc, se susurrer quelques mots en l’observant. Devait-il réagir ? Peut-être bien, mais pour faire quoi ?De toute manière, toute tentative serait stupide et inutile. Et puis, il avait des choses, bien plus importantes à faire dans la vie, que de sans cesse chercher le duel. Se présentant devant la plus grande maison du quartier, il jeta un œil discret et furtif à travers les barreaux dorés de l’entrée principale. Derrière leur protection, ils le regardèrent comme s’il était un animal de foire. Après tout, c’était peut-être un vrai.

De toute façon, il s’en moquait presque complètement. Ce que pouvaient penser ces gens, ne l’intéressait guère. Maintenant qu'il était devenu un grand Général appartenant à la République, respecté de sa nation, l’un des piliers du Sénat, alors ces mêmes personnes devaient accepter la réalité. Même un simple orphelin peut devenir quelqu’un d’important s’il croit en ses propres rêves. La réussite n’était pas que le propre des gentilshommes…

Finalement, il traversa le quartier pour la première fois. Et sans le moindre heurt. C’était une victoire personnelle pour lui, le gamin sans parents. Sans parents ? Non, il avait désormais une nouvelle famille. Monsieur et Madame Lovecraft l’avaient accueilli alors qu’il vivait seul avec pour seul passion le pilotage. Et, c’était avec eux qu’il avait grandi. C’était avec eux qu’il avait partagé ses peines et ses joies ; ses échecs et ses réussites. C’était aussi eux qui lui offrirent une belle fête lors de sa réussite à l'entrée dans l'armée républicaine. Désormais, ils les considéraient comme sa famille adoptive, et il était reconnaissant pour tout ce qu’il faisait pour le voir grandir.

Petit à petit, il quitta le quartier résidentiel de la ville "Tahc" afin de retourner parmis les mortels comme lui. Le quartier commerçant lui convenait bien mieux. Ca et là, des badeaux criaient pour attirer le touriste afin d'acheter des souvenirs. Stan souriait, c'était vraiment un quartier rempli de vie et d'enthousiasme. C'est alors, que dans le ciel se passa un phénomène des plus étranges. La nuit tomba en pleine après-midi. Levant les yeux au ciel, il aperçu doucement les soleils de Tatooine disparaître devant une éclipse plutôt imprévue. C'était rare de voir de tel chose sur cette planète habituée à être radieuse et chaleureuse, aidé par cela par ses différents soleils. Malgré cette sorte d'éclipse, le Général ne s'inquiéta guère plus. Il n'était pas physicien ou bien scientifique pour comprendre ce genre d'évènement, qui, pour sa propre personne parraîssaient naturel.

Mais, ce fut après deux, voir trois minutes qu'il commença à douter de la normalité de la chose. Parce que bon une éclipse, il voulait bien croire que c'était naturel, mais des gens descendant d'une brèche dans le ciel, c'était plutôt rare! Voir impensable! Il y avait anguille sous roche. Quoique vu l'ampleur de la chose, ce n'était plus une anguille, mais plutôt un requin! Les âmes qui gagnaient le sol sableux de Tatooine sacagé tout sur leur passage. On aurait dit la fin du monde! Bientôt, ce fut une pagaille monstre. Les gens hurlaient, et couraient dans tout les sens afin d'échapper à ces démons.

Au détour d’une ruelle, rêvassant Amoliunor heurta une personne, à moins que ça soit cette personne qui s'était empalé sur lui. Il fixa le vieille dame au sol. Elle semblait appeurée. D'un mouvement de bras, il aida la grand-mère à se relever. Alors qu'il allait aggriper la vieille dame toute tremblante, une personne fit irruption. Pierre Alcide était là! Tombait bien à pic celui-là. S’abaissant, il prit la vieille dame sur son épaule, pour aider son supérieur à la soulever. Il lui glissa un sourire. Les deux hommes étaient à nouveau ensemble. Portant la grand-mère jusqu’à une demeure proche afin de la mettre en sécurité, les deux républicains collaborèrent.

"Je crois qu'on va devoir intervenir, Pierre. J'ai pas envi d'avoir un Nar Shaada bis répétita!"

Le regard de son protégé suffisait comme réponse. Il semblait tout à fait d'accord pour se mêler de cette histoire malgré qu'ici le Sénat, et donc l'armée républicaine n'avait aucun pouvoir. Mais bon, dans ces moments-là, ils savaient tout deux qu'aucune personne affiliée au temple "Tahc" dans lequel résidait Raediel Kurgan, n'allait les interpeller pour les avoir aidé à éradiquer les vermines.

Soudain…

Le général aperçu une connaissance. Kaizel paraissait pour le moins très occupé et absorbé. Il s’engagea dans une ruelle adjacente à la leur. Regardant son protégé, il lui fit comprendre sans dire un mot qu’il fallait le suivre avant de s'engager à la poursuite du jedi pervers et alcoolique. Lorsqu’ils arrivèrent à hauteur, Kaizel ne bougeait pas. Immobile et très préoccupé. L’esprit perturbé, mais par quoi ?! Stan, d’un geste amical déposa sa main sur l’épaule du jedi pervers et alcoolique. Dans un mouvement de surprise, hostile et méfiant, il se retourna.

"Que fais-tu l'ami?! Tu me semble bien nerveux." dit-il avec toujours le même ton drôle qui le caractérisait.

Un simple, "Ah, c'est toi..." remplaça la réponse à la question premièrement. Puis, après avoir reprit ses esprits doucement ébranlés, il ajouta: "Je cherches les apprentis. Ils sont livrés à eux même dans ce chaos."

Pierre souria avant d'attester: "Je penses que vous pouvez avoir confiance en eux. Ils lutteront avec toutes leurs forces pour s'accrocher à leurs vies si chère. C'est le hasard qui m'a mit sur la route du général, alors il fait bien les choses. Je suis sûr que l'on retrouvera d'autres personnes encore. Nous ferons face tous ensemble à ce problème. A grande ou petite échelle."

Ils étaient tout trois, mais toujours aucune trace des padawan et autre gamin pour le moment. Stan et Pierre n'étaient pas contre aider le Jedi dans sa recherche car la vie de jeunes enfants encore novice étaient entre leurs mains.


Lun 18 Fév - 19:24 (2008)
Electra
~*Etudiant(e)*~

Hors ligne

Inscrit le: 08 Sep 2007
Messages: 375

Message ** {Seul parmis la foule...}** Répondre en citant
La jeune fille errait dans les rues méconnaissables et sombres. La panique avait laissé le champ libre aux pillages et aux émeutes. Tous les bons citoyens étaient rentrés chez eux ou à l’hôtel, s’ils avaient eu la chance de ne pas tomber dans un traquenard et les voyous profiter du chaos et de l’obscurité pour parfaire leurs larcins.
La Corellienne s’en était vite rendu compte et non armée et expérimentée, elle se laissait guider par la Force, sa seule conseillère dans cette situation. Si son devoir était de combattre pour sa survie comme elle l’avait fait quelques instants avant avec l’aigle Vercor, alors elle ferait son devoir ! Pour l’instant la Force avait l’air bonne conseillère et ses sens se mettaient en alerte à chaque passage de groupes menaçants, anciens morts ou non ; Et à chaque fois l’opportunité s’offrait à elle de trouver un endroit de cache.
Le plus dure pour Electra était de ne pas intervenir lorsqu’une personne était en danger, mais ce n’est pas par manque de courage qu’elle n’allait pas l’aider, seulement pour atteindre son but : Rejoindre un maître ou chevalier Jedi pour être un bras supplémentaire contre le mal. Morte elle n’aurait servi à rien.
D’ailleurs c’était pour elle un apprentissage : Se résigner à laisser souffrir quelques uns si son acte pouvait en sauver d’avantage. Encore, elle avait de la chance. Les gens qu’elle devait laisser à leur bourreau, elle ne les connaissait pas et la jeune fille savait qu’elle devrait se comporter de la même façon, même s’il s’agissait de connaissances ou pire, d’amis !
Elle osait imaginer dans quel état elle serait si elle aurait l’obligation d’abandonner un ami en danger pour accomplir son devoir.

Enfin un endroit, toujours aussi morbide, mais qui dégageait quelque chose de rassurant.
En fait à mieux y réfléchir, ce n’était pas les lieux qui dégageaient cette sensation c’était autre chose.
La Corellienne approchait d’un groupe de trois hommes, et la douce sensation qui s’était installée, provenait de ce groupe. Dans le noir elle ne pouvait pas les distinguer parfaitement mais elle remarqua certains éléments : un des trois surpassait en taille les deux autres. Ils avaient l’air de s’être trouvé depuis un certain temps et de chercher ensemble quelque chose, ou bien quelqu’un.

Elle s’approcha doucement, elle en avait tellement vu ces dernières minutes !
En réduisant la distance, elle pu ainsi distinguer vaguement leur visage. Bien sur l’obscurité ne permettait pas de voir parfaitement leur visage mais elle reconnu tout de suite le plus grand.
En le voyant, elle revécu son arrivée sur Tatooine.
C’est lui qui les avait accueilli au Mandalay bay : Le chevalier Kaizel.

*C’est bien ce que je pressentait : Il fallait que je le retrouve.
La force m’a bien guidée ^^*

Un autre lui disait quelque chose mais elle ne su pas dire tout de suite d’où lui revenait son visage.

Maintenant sure de la bienveillance des hommes en face d’elle, elle engagea la conversation :
S’adressant au chevalier jedi Kaizel

-« Maître Kaizel, je suis bien heureuse de vous trouver.
Je ne sais pas ce qu’il se passe exactement, mais ces ténèbres … ce mal qui nous entoure …et ces morts qui reviennent à la vie…
Il a encore quelques instant j’étais avec un chasseur de prime qui a tué un ennemi mort depuis plusieurs années…et moi j’ai du combattre son aigle avec l’aide d’un ami, pour sauver ma peau ! »


En même temps que ces paroles, la jeune fille se frotta les contusions qu’elle devait avoir sur l’épaule, et se rendit compte qu’elle ne s’était même pas présentée tant elle était soulagée de tomber sur des personnes du temple.
Bien évidemment il y avait tellement de monde lors de son discours d’accueil du chevalier Jedi, comment l’aurait-il remarqué parmi la foule ?
Alors elle salua les deux autres comparses et continua :

-« Euh oui,excusez moi. J'étais tellement contente de tomber sur vous, que j’en ai oublié de me présenter.
Je suis Electra Noth, étudiante du temple de Coruscant ^^ »

_________________
Présentation
coloniser CJ Center|Industrie| Travaux

Dim 6 Avr - 18:56 (2008) Visiter le site web du posteur Yahoo Messenger MSN
Kaizel
~*Jedi Pervers et Alcoolique*~

Hors ligne

Inscrit le: 08 Sep 2007
Messages: 64

Message ** {Seul parmis la foule...}** Répondre en citant
[Désolé pour le temps les gars, mais comme vous le saviez j'attendais (en vain) les padawans...bon, je vais pas plus faire attendre, je reprend le flambeau]

Kaizel ferma un instant les yeux pour apercevoir ce visage sous forme d'illumination. Un flash intense! Cet homme qui le hantait dans ses nuits depuis son arrivé sur Tatooine. Il arborait le sourire féroce de tous les hommes roussis et repoussés par les flammes de l'Enfer. Ce même sourire, qui, au bord du sommeil, dans le noir, persécutait le Jedi. Il le sentait, ce sourire farouche toujours prisonnier des muscles de ce visage. Jamais il ne le quittait, ce sourire, jamais au grand jamais, autant qu'il s'en souvînt.

Soudain...une voix l'extirpa de ses songes:

« Maître Kaizel, je suis bien heureuse de vous trouver.
Je ne sais pas ce qu’il se passe exactement, mais ces ténèbres … ce mal qui nous entoure …et ces morts qui reviennent à la vie…
Il a encore quelques instant j’étais avec un chasseur de prime qui a tué un ennemi mort depuis plusieurs années…et moi j’ai du combattre son aigle avec l’aide d’un ami, pour sauver ma peau ! »


Les poussières de sables toujours présente donnaient l'impression que la jeune fille, se laissait emporter par le mouvement du vent et des particules de sables. La tête à demi-penché vers le sol, le Jedi regardait les pas de celle-ci, rompre le tourbillon des sables. Elle avait un visage marqué, et il s'en dégageait une espèce de désir serein, d'inlassable curiosité pour tout ce qui l'entourait. Son expression suggérait une vague surprise; ses yeux bleu se fixaient sur le monde avec une telle intensité que nul mouvement ne leur échappait.

«J'ai senti une aura meurtrière provenir de l'Astroport, et, cette Force me semble incommensurable, presque inépuisable. Je pense que c'est à cause d'elle que tout ses morts reviennent à la vie. Depuis plusieurs jours, j'avais des rêves bizarre, ils sont en train de s'éclaircir. Des anciens ennemis me prévenaient de leur retour, il faudra faire attention. Nous ne sommes pas en sécurités, et à chacunes des ruelles traversées nous nous exposons à des dangers de mort.»

Il s'accorda un moment de réflexion, regardant le trottoir dans la direction de la grande allée.

«Dès à présent, on ve devoir lancer une "mission sauvetage" de dernier recours. Electra, si tu as vu des padawans ou d'autres apprentis comme toi dernièrement, cela nous éclairerait pour savoir par où commencer. Sinon, il faudra constamment rester en éveil pour sentir la moindre parcelle de Force aux alentours. Occupons nous de retrouver un maximum de jeunes gens. Pour l'aura meurtrière, avec Jag Fel nous avons déjà prévenus le Conseil depuis longtemps. Kaizer Skywalker, Marine et Angelus ne vont pas tarder à arriver sur Tatooine.»

Sans même attendre, il prit alors la route vers la personne la plus proche, dégageant une légère Force. Ils avançaient sur le trottoir argenté dans la nuit où soufflait à la fois le chaud et le frais. Un soupçon d'insécurité flottait dans l'air; il regardait autour de lui et se rendit compte qu'il n'y avait pour le moment aucun signe de cet étrange homme au sourire psychédélique. Ils marchaient tous à ses côtés en formations assez serrée pour se protéger les uns les autres. Il fixa un instant la jeune fille sur sa droite, le visage brillant comme neige dans le clair de lune, et il savait qu'elle se concentrait cherchant une potentielle cible à sauver.

Bientôt, il perçut un léger bruit. Il écouta. Ce son fredonnait dans sa tête. Ce bruit différents des autres cris et brouaha ambiant. Puis, au détour d'une allée, il vit une ombre lui sourire avant de s'enfuir. "LA!!" cria-t-il. Il se mit à courir dans sa direction, oubliant qu'il ne prenait pas la direction satisfaisante pour retrouver le prochain apprenti jedi. Ainsi, la petite troupe se retrouva à nouveau à l'écart de la grande allée bondée de mondes, autant vivant que revenant. Au bout de cette nouvelle rue, une ombre bougea, un vent d'automne se leva et retomba. Mais il y avait autre chose dans le silence qu'il percevait. Comme un souffle, comme un frisson d'une immense feuille d'octobre emportée à travers la pelouse avant de disparaître au loin. La chose était en face d'eux, tapis dans l'obscurité. Kaizel ne disait rien, pas un mot.

"Bonsoir, Kaizel."



La chose sortit alors de l'obscurité s'approchant du Jedi qui se trouvait en tête de groupe. D'un mouvement vif, il donna un puissant coup de poing sur le mur afin de transpercer un cafard de ses ongles acérés comme des lames.

"Regarde comme il gigote! On croirait trop qu'il agonise, ça fait trop pitié, hein! T'imagines, si c'était toi, le cafard? T'aurais trop mal, hein! Mais le cafard, lui, il a pas mal. Quand ils sont confrontés à la mort comme ça, les cafards, ça réagit plus à la douleur...ça ressent plus la douleur...je me demande à quoi ça pense un cafard à l'instant où ça passe de la douleur mortelle à la béatitude suprême. Alors, mon vieil ami, ça te fait envie? Ca te donne pas envie de grimper les marches? Stairway to heaven! Tu piges? Moi je suis désormais comme le cafard, je ressens pas la douleur. Eh ouais! Depuis notre dernière rencontre, j'ai été D.O.A! Dead On Arrival...C'est quand t'es mort arrivé à l'hopital. Mon coeur ne battait plus, tu avais presque réussis Kaizel."

Il s'arrêta un instant avant de crier:

"Et putain, je l'ai vu à ce moment là! C'était ça, l'escalier du paradis! Le Stairway to heaven! Ca va sonner dans les oreilles, tu vois, puis, on deviendra sourd et on n'y verra plus rien aussi, et là, juste avant le grand départ, on verra une lumière! Ca nous traverse tout le corps! Tu piges? Ha,ha,ha! C'est trop bon! Et c'est pour cela, que je te cherchais...depuis bien longtemps. Je te cherches depuis cette sentence qui m'a frappé. Je te cherche pour que tu soit enfin capable de me tuer! Car je suis vivant, mais... tout en s'entaillant la gorge. je sens plus rien. Plus rien du tout! Il ont poussé loin les docteurs, ils m'ont détruit les nerfs, je crois, depuis le D.O.A. Maintenant, je suis un autre homme. Appel moi: TESTAMENT!"

D'un coup, il aggripa le Jedi pervers pour le balancer comme un vulgaire insecte. Kaizel voltigea sur plusieurs mètres avant d'être stopper par le mur. Totalement appeuré par cette présence qu'il connaissait, il s'écria au groupe:

"Foutez, le camp! C'est un ordre!! Electra, tu as senti l'étudiant le plus proche, tu dirigeras le groupe, allez! Fuyez!!"

Hrp: Voilà, je vous laisse réagir comme vous voulez. Okay


Sam 19 Avr - 18:50 (2008)
Electra
~*Etudiant(e)*~

Hors ligne

Inscrit le: 08 Sep 2007
Messages: 375

Message ** {Seul parmis la foule...}** Répondre en citant

La jeune Corellienne écouta le chevalier Jedi avec attention. Elle était maintenant rassurée de se trouver en sécurité à ses côtés. L’atmosphère du moment était si stressante. L’obscurité, le vent glacial, sans compter la fréquentation morbide de la ville en était pour une grande partie responsable.
Elle jeta un œil aux comparses qui l’accompagnait et eux aussi écoutaient Kaizel. Enfin c’est ce qu’il semblait à la jeune fille, avec le peu de lumière qui régnait dans cette ruelle, il n’était pas facile d’en être complètement sure.
 
-« …Nous ne sommes pas en sécurité, et à chacune des ruelles traversées, nous nous exposons à des dangers de mort. »
 
Electra approuva d’un hochement de tête. Elle-même en avait fait l’expérience depuis que la nuit était tombée en pleine journée. Elle se remémora le chemin qu’elle avait parcouru pour parvenir à le retrouver et à ce moment là, elle s’était même demandée si elle s’en serait sorti vivante.
 

-«Dès à présent, on ve devoir lancer une "mission sauvetage" de dernier recours. Electra, si tu as vu des padawans ou d'autres apprentis comme toi dernièrement, cela nous éclairerait pour savoir par où commencer. Sinon, il faudra constamment rester en éveil pour sentir la moindre parcelle de Force aux alentours. Occupons nous de retrouver un maximum de jeunes gens. Pour l'aura meurtrière, avec Jag Fel nous avons déjà prévenus le Conseil depuis longtemps. Kaizer Skywalker, Marine et Angelus ne vont pas tarder à arriver sur Tatooine.
 
La jeune fille sourit en entendant la bonne nouvelle. Du renfort de Jedi expérimentés ne serait sans doute pas de trop. Cela faisait maintenant une bonne semaine qu’elle n’avait pas vu son maître de cours,le Jedi Angelus, et la jeune Electra se faisait une joie de revoir celui qui lui avait permis de se défendre contre Vercors. En effet l’enseignement de la concentration sur la Force avait été la clef, avec l’aide de son ami Kaïton, de la mise à mort du volatile et surtout ce qui lui avait permis de s’en tirer qu’avec de simples contusions.
Electra leva le visage vers le chevalier Jedi :
 
-« Et bien, je n’ai vu des étudiants qu’hier à la course de bank kot nite, mais aujourd’hui personne et je ne sais absolument pas où ils se trouvent. Je vais me concentrer pour les localiser, maître»
 
Mais le chevalier Kaizel semblait avoir l’attention captée par autre chose que sa réponse, ce dernier avançant dans l’allée comme s’il avait repéré quelqu’un, sans doute un du temple. Electra aurait pu suivre kaizel les yeux fermés, ce qu’elle fit d’ailleurs pour repérer elle aussi cet individu mais…rien ! Peut être que l’aura de force que dégageait le chevalier Jedi annihilait celle plus faible de l’inconnu.
L’apprentie Jedi fronça les sourcils pour tenter de se concentrer d’avantage mais tout se qu’elle sentit c’est la perception de Kaizel qui émulait en son for intérieur.
Elle ouvrit alors les yeux et l’entendit crier « LA ».
Il l’avait donc trouvé !
 
Elle le suivit dans sa course et fut bien surprise de l’individu auquel il faisait face: un sourire sardonique, une allure nonchalante, un accoutrement qui en disait long sur le personnage: non il ne s'agissait pas la d'un étudiant jedi, d'ailleurs son attitude et ses paroles vinrent confirmer ses sentiments.
Electra mordit sa lèvre dans un réflexe d'inquiétude. Une nouvelle confrontation avec un bien sombre individu!

A peine le monologue de l'homme terminé, elle vit un corps voler dans les airs et se corps n'était autre que kaizel. La jeune fille sentit de nouveau cet angoisse qu'elle devait contrôler:

*Je ne saurais pas prendre de bonnes décisions si je me laisse aller à la peur.
Il faut que je fasse confiance à la Force*

Une voix coupa le silence qui avait fait place au discours déjanté de l'individu qui leur faisait face:

"Foutez, le camp! C'est un ordre!! Electra, tu as senti l'étudiant le plus proche, tu dirigeras le groupe, allez! Fuyez!!"

Mais non Electra n'avait rien senti d'autre que l'aura du chevalier. Elle n'avait pas réussi à localiser ce fameux étudiant.
La Corellienne inspira un grand coup et se rendit compte qu'elle arrivait à garder son calme. D'ailleurs elle s'était dit de faire confiance à la Force quelques instants plus tôt, et si cette dernière ne lui avait pas permis de sentir un de ses congénére c'est que sa présence en ce lieu , aux côtés du chevalier Jedi était in-dis-pen-sable.

Alors courant vers son mentor pour l'aider à le relever elle lui répondit:

-"Je n'ai pas réussi à le localiser , maître.
Sans vous l'avenir de cette planète comme bien d'autre semble compromis. Je reste à vos côté pour vous prêter main forte!"




HRP: Voilà, j'espère avoir réagit comme tu l'espérais (en espérant que le général amoliunor et Pierre Alcide vont rester aussi sinon je suis mal :/)




_________________
Présentation
coloniser CJ Center|Industrie| Travaux

Jeu 8 Mai - 22:34 (2008) Visiter le site web du posteur Yahoo Messenger MSN
Pierre Alcide
~*Apprenti de l"unité spéciale*~

Hors ligne

Inscrit le: 09 Sep 2007
Messages: 69

Message ** {Seul parmis la foule...}** Répondre en citant
Un peu perdu, Pierre était resté silencieux... il les écoutait, l'air absent, profitant de cette compagnie inattendue qui venait de se présenter. Une belle jeune fille chatain s’était premièrement joint à eux. Il ne la connaissait pas, mais cette échéance ne tarderait. Il fallait se tenir les coudes quand l’ont doit faire face à des évènements aussi terrible. Celle-ci, après avoir discuté avec Kaizel, se tourna vers les deux républicains pour les saluer.

« Euh oui,excusez moi. J'étais tellement contente de tomber sur vous, que j’en ai oublié de me présenter.
Je suis Electra Noth, étudiante du temple de Coruscant ^^ »


Le jeune garçon se présenta alors à son tour, assez vaguement:

"Pierre Alcide. Enchanté."

C'était bref et concis, mais suffisant pour la jeune fille à ce moment là. Oui, le jeune républicain était bien trop préaucupé par le sort de ses amis disséminés un peu partout dans la ville, que de la façon dont il venait de s'annoncer. C'est alors que le Jedi se mit à nouveau à parler de ses craintes, de l'Astroport et de la fameuse chose qui s'y trouvait. Il savait que la petite troupe improvisée n'était pas de taille à lutter face à cette personne et qu'il était plus utile de se lancer dans une mission de dernier recours afin de sauver un maximum de vie innoffensives. Le garçon approuva intérieurement. A quoi bon se frotter à l'impossible, quand on peut participer à la victoire à sa propre échelle. Oui, dans la vie, il fallait apprendre à être modeste pour être plus efficace. Ainsi, sans plus attendre, ils reprirent leur route.

A peine avait-il fait quelques pas, qu’il se retrouva cerné par l’obscurité de cette ruelle inextricable ; des pierres et des décombres de poubelles semblaient se cacher dans l’ombre, et on pourrait presque croire qu’elles cherchaient à faire trébucher l’un des membres de l’excursion. La lumière des néons s’effaçait bientôt complètement et l’atmosphère devenait humide et déplaisante. Cependant, Kaizel totalement absorbé par l’univers continuait d’avancer, encore et encore, ne se souciant guère des jeunes gens qui l’accompagné. Il paraissait tellement absent, qu’on aurait pu croire que le sort des quelques personnes présents, ne l’ébranlait point. Il suivait son chemin, attirait par une force indescriptible et invisible, voir inexistante. Seule le plus audacieux d’entre les braves oserait prendre le risque de traverser cette zone où d’étrange allées s’enfonçaient dans de terrifiantes profondeurs obscures. Pierre restait silencieux, toujours à l’affût du moindre mouvement suspect.

Soudain, le Jedi extériorisa ses peurs, "LA!!" avant de s'élançer à toute vitesse vers une nouvelle alcôve ténébreuse. Le républicain fit alors de même pour ne pas se laisser distancer. Il n'était pas bon désormais, de s'éparpiller. Bientôt, ils se retrouvèrent dans une sorte d'impasse donnant froid dans le dos. Au fond, une ombre semblait se démarquer du décor, et se fut avec stupeur que le garçon entendue une voix terrifiante et glaçante:

"Bonsoir, Kaizel."

Lorsque que la voix sortit de la pénombre, le jeune adolescent pu apercevoir le démon à laquelle elle appartenait. Sa silhouette générale correspondait avec l'image qu'il s'en était fait, quelques secondes auparavants. Un être démoniaque et sadique. Une démarche infernale, un regard remplie de perversion et surtout, une action sans pitié. Il transperça une sorte de cafard qui grimpait sur le mur, tout en expliquant les futures prémices de sa mort. Il se comparait à cette chose hideuse, et, selon ses dires, il ne resentait plus la douleur. Pour le prouver, il s'entailla la gorge. Rien! Aucun sentiment, aucun rictus de souffrance sur son visage! Petit à petit, il s'approcha du Jedi, qui lui, parraissait paralysé, voir stupéfait par la rencontre. D'un mouvement de bras, il l'envoya valser sur plusieurs mètres. Le mur du fond stoppant sa course!

D'une voix totalement appeurée et peu ordinaire pour Kaizel, celui-ci s'écria:

"Foutez, le camp! C'est un ordre!! Electra, tu as senti l'étudiant le plus proche, tu dirigeras le groupe, allez! Fuyez!!"

Pierre fut prit de panique sur le moment! Voir un Jedi aussi affolé, et surtout, voir Kaizel dans cet état, l'ébranla. Il n'osait rien faire, rien dire. Pour se réconforter, il chercha de l'aide dans le regard de son mentor, le Général Amoliunor. Celui-ci, comme à son habitude faisait preuve d'une décontraction hors du commun. Il souria, puis lui glissa un ptit clin d'oeil, l'air de dire: "Un peu d'action?!" Et là, comme par magie, le républicain retrouva l'usage de son corps, au même moment que la jeune fille répondit à son maître:

"Je n'ai pas réussi à le localiser , maître.
Sans vous l'avenir de cette planète comme bien d'autre semble compromis. Je reste à vos côté pour vous prêter main forte!"


Pierre se tourna vers elle, et avec un grand sourire ajouter:

"Nous sommes à ses côtés!"


Sam 24 Mai - 09:26 (2008)
Jag Fel
~*Chevalier Jedi ténébreux/Admin*~

Hors ligne

Inscrit le: 07 Sep 2007
Messages: 121

Message ** {Seul parmis la foule...}** Répondre en citant
Il avait attendu longtemps sans voir une seule personne arriver, il n’avait pas voulut bouger, il n’avait pas voulut se reposer, le poids de ce qu’il se passait le rendait trop lourd pour faire quoi que ce soit.

Kaizel avait disparut depuis un moment maintenant, il avait dut retrouver certains des apprenties et padawan de Coruscant, lui trop usé par les évènements récent n’avait pas cherché à en savoir plus, il avait coupé sa connexion avec la force et s’était contre son gré mit à somnoler devant la fenêtre…

Soudain il entendit au loin un cri venant des rues en dessous de lui… Il faillit tomber quand la répercussion de cri lui revint en pleine tête, il s’appuya contre le fauteuil sentit alors Kaizel parmi la foule il avait sentit son ordre… Il ne réussit alors pas à savoir à qui il était en train de crier mais il avait ressentit la peur que ressentait son ami.

« J’arrive Kaizel… »

Il enfila sa Bure et ouvrit la porte pour se retrouver nez à nez avec ce qui ressemblait à des gardes, il essaya de passer mais ceux-ci lui bloquèrent le chemin en prétextant que personne ne devait sortir de sa chambre et de l’hôtel à cause du chaos parcourant la ville.

« Je suis un Chevalier Jedi, laissez moi passer s’il vous plait je n’ai pas le temps de parler avec vous… Je n’ai pas la patience qu’on les autres poussez vous… »

Les deux gardes ne bougèrent pas et l’un d’eux prit alors Jag par le col, tout se passa alors très vite, le Jeune homme envoya son interlocuteur dans le mur avec un chassé, il para alors le coup de matraque qui arrivait droit sur son crane et brisa le bras de l’homme avant de lui casser la jambe et de l’assommer sans même poser un regard sur lui. Les deux hommes hors combat il mit alors sa capuche sur son crâne et commença sa course pour retrouver son ami.

***

La course avait été longue, il avait du passer par les toits pour ne pas perdre de temps à traverser la foule et avait rencontré des personnes devenues folles, ne pouvant rien faire il s’était limiter à accélérer la cadence pour retrouver Kaizel, il l’avait perdu quelques instants à cause des pensées alentours lui barrant toutes possibilités d’utiliser la force pour rejoindre son ami, il avait décider de se fier à sa première sensation qu’il avait reçu dans sa chambre et courait maintenant sans vraiment savoir s’il était dans la bonne voie.

Il manqua alors de glisser en remarquant une scène familière juste en dessous de lui, Kaizel, Electra et deux autres personnes étaient aux coté d’un homme qu’il ne connaissait pas, il voulut sauter mais remarqua qu’il était un peu trop haut pour tenter une descente en chute libre. Il enleva alors sa bure et l’empoigna en sautant dans le vide, tout alla très bien il donnait des petits coups de pieds de chaque coté pour ne pas manger un mur ou faire s’emmêler sa bure puis une fois assez bois pour tomber sans trop de choc il laissa la bure tomber en direction de l’homme au regard ahuri.

« Et moi qui pensait que tu allais avoir besoin de moi Kaizel, je vois que tu es déjà bien entouré… Mais retrouver seulement une personne je pensais que tu irais plus vite ^^. »

Il se retourna pour aider la jeune fille à soulever le Jedi il était toujours fatigué et n’avait toujours pas réellement utilisé la force pour arriver jusque la, il donna un coup dans le dos de Kaizel et avant de faire craquer sa nuque comme à son habitude laissa sortir son ton railleur…

« Moi qui pensais que tu étais un vrai Jedi… La peur mène au coté obscur Kaizel tu ne dois pas te laisser avoir par le retour d’un homme laid qui ne sait ce qu’est une douche… Tu es quelqu’un de grand, montre moi que je ne suis pas venu ici pour rien ^^ et voyons voir si nous n’avons pas perdu la main. »

Les bras croisés il regardait le jedi en attendant une réponse.

_________________
Jag Fel, Chevalier Jedi De Coruscant.
Sabre 1 de Jag
Sabre 2 de Jag

Lun 26 Mai - 14:17 (2008)
Kaizel
~*Jedi Pervers et Alcoolique*~

Hors ligne

Inscrit le: 08 Sep 2007
Messages: 64

Message ** {Seul parmis la foule...}** Répondre en citant
Kaizel se trouvait les fesses au sol suite au mouvement rapide de sa vieille connaissance. Oui, il était apeuré, mais pas pour lui, plutôt pour les deux jeunes inexpérimentés qui se trouvaient en sa compagnie. Bien entendue, il y avait le Général Amoliunor qui pouvait lui filer un coup de main, mais face à cette personne revenue d'un lieu mythique, le Jedi voulait être seul. Cette histoire était un chapitre de son passé qu'il n'avait à priori pas conclu. C'était à lui seul de tourner la page.

* Testament...il se prend pour un méchand de série Z ou quoi?!*

Mais, les choses ne s'écrivent parfois pas comme on le souhaite. Electra, puis les deux républicains décidèrent de jouer leurs seconds rôles plutôt que la figuration proposée par le membre de la force. La jeune femme s'élança vers lui afin de l'aider à se soulever lorsque...Zorro Jag Fel débarqua de nul part! Ou pour plus de précision des toits. Tournant le dos à son ami, il s'adressa avec un ton ironique qui le caractérisait tant:

« Et moi qui pensait que tu allais avoir besoin de moi Kaizel, je vois que tu es déjà bien entouré… Mais retrouver seulement une personne je pensais que tu irais plus vite ^^. »

Il se retourna pour aider la jeune apprentie à relever le pauvre homme. Puis, il donna une tape amicale sur le dos du jedi pervers et alcoolique. Vous savez, ce genre de petit geste condescendant qui remotive un guerrier ayant fraîchement brouté le gazon, ou ici mangé du gravier salé. Kaizel souria. C'est alors que le Chevalier Jedi fit craquer sa nuque et ajouta sur un ton taquin:

« Moi qui pensais que tu étais un vrai Jedi… La peur mène au coté obscur Kaizel tu ne dois pas te laisser avoir par le retour d’un homme laid qui ne sait ce qu’est une douche… Tu es quelqu’un de grand, montre moi que je ne suis pas venu ici pour rien ^^ et voyons voir si nous n’avons pas perdu la main. »

Alors que son coéquipier se mit en position plutôt décontracté, le Jedi répliqua cette fois-ci tout en passant sa main dans sa chevelure:

"Ooh, tu sais, j'attendais surtout qu'une belle brunette dans ton genre se pointe histoire de lui offrir son moment de gloire dans cette tragi-comédie apocalyptique au budget colossal. Tu croyais tout de même pas t'en tirer avec un salaire de star en faisant la plante verte devant une vitre...Maintenant nous sommes deux dingues pour en arrêter un autre."

Puis, tout en sortant son sabre laser, il continua sur sa lancée:

"Il y a des p'tits enfoirés qui en veulent toujours trop, alors ils se plantent. Faisons lui mordre la poussière ! C'est riche en fibres !"

La ruelle, laissait paraître les futurs rayons enchanteurs d’un soleil fatigué. Dure journée qui venait de s’écouler, courir sans cesse, poursuivre un but s’échappant perpétuellement. Notre Jedi le voyait bien, Electra était épuisé par ce combat qui n’en finissait plus. Pourtant, l’étudiante s’était décidé à agir. Au moins, elle n’était pas resté comme un légume, passive. Cependant, Kaizel ne voulait plus qu'elle risque sa vie dans un nouveau combat. Elle s'était déjà assez bien débrouillé pour survivre dans cette jungle urbaine. Lui posant sa main libre sur la tête, il s'adressa à elle avec un visage serein:

"Je suis fier de toi...tu n'as pas reculer face au danger. Mais maintenant, avec l'autre uluberlu on s'occupe de tout. Toi, Pierre et Amoliunor vous êtes assignés à la recherche des autres apprenties et padawan. Le général aura besoin de ta maîtrise de la force pour les localiser. J'ai confiance en toi. Allé, que la Force soit avec toi."

Ce dernier discours n'amenait aucune répartie possible. C'était un ordre d'un supérieur à son apprenti. Ainsi, ils devaient s'occuper de ramener le plus grand nombres d'individus égarés. Djinn, Saeleen, Sobra, Stark et tant d'autres étaient encore en vie, et il fallait les retrouver au plus vite.

Soudain, Testament se décida à stopper la tirade amicale en redressant le regard des deux hommes sur lui. Il s'avança vers eux, le regard bouillonnant. Il jubilait.

"Vous voulez la terreur ? J’apporte la terreur. Vous voulez l’anarchie ? J’apporte l’anarchie. Les braises de la guerre ? Les flammes de l’enfer ?"

Hrp: Voilà, Electra, tu pars avec Amoliunor et Pierre. Le but de ta mission est que tu retrouves les autres. Je veux donc que dans ton prochain post tu montres sa réflexion dans la force, comment elle se concentre pour essayer de les localiser les uns après les autres, le chemin que tu fais pour les retrouver, etc. Plus le post sera détaillé au niveau de tes resentiment plus tu auras de chance d'en trouver un maximum.

Jag et moi, on s'occupe du méchant. Jag liberté totale dans ton prochain post, tu peux faire parler le michant ^^



Jeu 29 Mai - 14:29 (2008)
Pierre Alcide
~*Apprenti de l"unité spéciale*~

Hors ligne

Inscrit le: 09 Sep 2007
Messages: 69

Message ** {Seul parmis la foule...}** Répondre en citant
Alors qu'Electra c'était dirigée depuis peu vers le Jedi se trouvant au sol, un heureux évènement se produisit comme par miracle, ou dirons-nous grâce à la magie du rp. Un mort parmis les vivants, ou bien l'inverse, enfin je ne sais plus. Oui, Jag Fel le ténébreux chevalier jedi sorti de nul part à la façon Spiderman ou autre justicier masqué. Pierre était soulagé! Non pas qu'il voyait en cet homme le sauveur de l'humanité, mais il se disait qu'avec un membre de la force en plus sur le terrain de jeu, ils avaient enfin une modeste chance d'éradiquer la blatte qui leur barrer la route. Et puis, ce qu'il appréciait chez cet homme, c'est qu'il avait le courage d’être lui-même ; avec tout ce que cela comporte de ridicule ! Mais bon, être raisonnable en toutes circonstances ? Il faudrait être fou...

*Jag et Kaizel, ont quelque chose d'anormal qui les rends à la fois bizard et fort. Cette même aura que je peux éprouver en compagnie d'Amoliunor. C'est la particularité des grands hommes...*

Puis se fut une débacle de parole entre Kaizel et Jag. Ironie quand tu nous tiens! Quand au Républicain, il buvait toutes les paroles, et comme les deux jedi parlaient beaucoup, à un moment, il se sentit tituber. Heureusement pour lui, le Jedi pervers leur assigna une nouvelle mission. Il comptait sur les deux républicains et la jeune apprentie pour retrouver un maximum de jeune padawan perdu au milieu de ce chaos ambiant. Le républicain approuvait intérieurement, peut être retrouverait-il son ami Rimu.

"Allé, Electra! Kaizel a raison, nous ne sommes d'aucunes utilités ici. Ne perdons pas de temps, des vies peuvent être encore sauvés. Nous devons agir! Mais sans toi, le Général et moi, nous sommes innéficace. Il n'y a que toi qui peut nous guider en te servant de la Force."

D'ailleurs le Général approuva son élève en ajoutant:

"Oui, Pierre a raison. Sans tes dons, nous ne pourons jamais retrouver qui que ce soit dans cette fourmillière incessante."

Puis, le jeune homme fixa une dernière fois le monstre que les deux Jedi allaient affronter. Testament. Il était préférable pour lui dans avoir fait un, car bientôt cette impasse serait son tombeau éternelle. Le républicain sorti alors son blaster prêt à déguerpir d'ici, et, d'un signe d ela main il salua les deux protagonistes. Et machinalement, une phrase sortit de sa bouche.

"Que la Force soit avec vous!"

Hrp: J'éditerais mon post quand Electra aura définie le chemin pour retrouver les étudiants.


Mar 3 Juin - 12:11 (2008)
Electra
~*Etudiant(e)*~

Hors ligne

Inscrit le: 08 Sep 2007
Messages: 375

Message ** {Seul parmis la foule...}** Répondre en citant
Accroupie à côté du chevalier Jedi, et malgré sa petite forme du au combat mené dans l’autre partie de la ville, Electra se sentait de taille a lui porter main forte.
Peut être avait-elle été gaillardie et rassurée par sa victoire sur l’aigle Vercor. Certainement aussi pensait elle que s’il fallait mourir aujourd’hui dans cette ruelle, c’était tout au moins pour une cause juste et digne.
Mais, alors qu’elle soutenait le jedi Kaizel dans son redressement, la jeune Corellienne ressenti la présence bien distincte d’un adepte de la Force.
Son profil se découpait dans la pénombre.
Enigmatique, il se dégageait de sa présence quelque chose de particulier.
La proximité de l’homme lui permit alors de le reconnaître. Il s’agissait de l’homme qu’elle avait croisé à la sortie du Mandalay bay le jour ou elle avait entraîné Kaiton dans sa maîtrise du pod. Ce jour là, il portait une chemise blanche ouverte sur d’anciennes cicatrices. Elle s’en ressouvenait très bien car elle eut le même sentiment à son approche. Ce jour là ses sens ne l’avaient pas trompés. Elle avait deviné qu’il devait être un puissant Jedi de part la Force qu’il dégageait.

-« "Ooh, tu sais, j'attendais surtout qu'une belle brunette dans ton genre se pointe histoire de lui offrir son moment de gloire dans cette tragi-comédie apocalyptique au budget colossal. Tu croyais tout de même pas t'en tirer avec un salaire de star en faisant la plante verte devant une vitre...Maintenant nous sommes deux dingues pour en arrêter un autre.
"Il y a des p'tits enfoirés qui en veulent toujours trop, alors ils se plantent. Faisons lui mordre la poussière ! C'est riche en fibres !"

* Ils se connaissent bien, c’est évident !
Je pense la seule présence de ce suffira. Il me faut les laisser , je ne peut être maintenant qu’un poids pour eux.*

Et en effet les propres paroles du Jedi à son encontre confirmèrent ses pensées.
Elle devait maintenant suivre et faire confiance à la Force puisque cette dernière ne l’avait toujours bien guidée.
Alors qu’elle acquiesça de la tête, le jeune homme au nom de Pierre Alcide l’interpela, appuyant les paroles du chevalier.

-« Et bien allons y alors. Je me sens prête ! »

Puis à son tour, la jeune fille salua les deux Jedi par la même injection que son futur accompagnant.




HRP: Comme Electra doit quitter les lieux et comme de toute évidence, il y aura un combat d'engagé, j'ai préféré ouvrir un autre topic pour que ce ne soit pas brouillon.
Suite du RP ici

_________________
Présentation
coloniser CJ Center|Industrie| Travaux

Jeu 5 Juin - 22:35 (2008) Visiter le site web du posteur Yahoo Messenger MSN
Jag Fel
~*Chevalier Jedi ténébreux/Admin*~

Hors ligne

Inscrit le: 07 Sep 2007
Messages: 121

Message ** {Seul parmis la foule...}** Répondre en citant
Son ami s’était relevé, il avait même dégainé et fait partir le reste de la troupe, il ne restait donc plus que l’ennemi Kaizel et lui…
 
Il se servit alors de la force pour rester dans la bonne humeur et fit tourner ses sabres laser dans ses mains comme un cowboy avant de les arrêter et de les allumer lame dos à lui.
 
« Alors comme ça c’est l’armée des morts vivant qui revient encore et encore d’outre tombe pour faire chier tout le monde, à ce moment la on trouve des personnes qui n’avaient rien demandé pour en faire des héros… C’est amusant justement aujourd’hui j’avais envie de faire le mec gentil, tu sais les trucs de base… »
 
Il Leva alors sa main gauche pour la mettre face à Testament, la lame toujours activer il pointait son doigt droit sur le nez du méchant monsieur, toussant un peu il reprit.
 
« Va en paix, nous ne sommes pas la pour te faire du mal si tu retournes d’où tu viens tu éviteras une mort plus douloureuse… Ho et puis merde j’y arrive pas… Ne pas être sérieux quand on fait quelque chose c’est dur Kaizel… »
 
Il fit un salto arrière et désactiva ses sabres pour s’appuyer contre le mur et tourna sur lui-même pour se diriger droit sur le ventre de l’homme face à lui, c’est alors qu’il s’arrêta juste avant pour envoyer une double vague de force avec ses mains pour envoyer l’autre moche quelques mètres plus loin.
 
« J’ai besoin de savoir, lui tu le connais, je suis venu mais as-tu vraiment besoin de moi pour régler ça ? Tu es quelqu’un d’assez compétent pour le mettre hors d’état de nuire non ? Je ne veux pas t’empêcher de mener un combat que tu aurais voulut faire seul. Si tu n’as pas besoin de moi je reste en retrait et je te sauve la vie si besoin ^^ sinon on fait comme on nous a appris lorsque nous n’étions que de jeunes jedi, la technique du fameux combat à deux contre un, mon vappad plus ton soresu ^^. »
 
Il laissa alors ses sabres rangés cette fois ci, il ne voulait pas interférer dans un combat qui n’était pas le sien au départ, il n’avait fait qu’une chose mit hors d’atteinte celui qui aurait put l’empêcher de parler a son ami en paix.

_________________
Jag Fel, Chevalier Jedi De Coruscant.
Sabre 1 de Jag
Sabre 2 de Jag

Jeu 12 Juin - 16:10 (2008)
Kaizel
~*Jedi Pervers et Alcoolique*~

Hors ligne

Inscrit le: 08 Sep 2007
Messages: 64

Message ** {Seul parmis la foule...}** Répondre en citant
Pour un vrai guerrier, quand il s'engage dans un combat, vaincre son ennemi doit être son seul souci. Réprime toute émotion humaine, étouffe toute compassion... Tue quiconque te barrera la route, fût-ce Dieu ou Bouddha lui-même. C'est le fondement même de l'art du combat.


Une ruelle. Sombre comme la mort. Trois silhouette bien distinctes. Le combat éternel du bien contre le mal. Le stéréotype même créé par les religions. Pourtant, aucuns d'eux n'étaient aussi pur que le Paradis. Kaizel, un jedi pervers et alcoolique; Jag, un chevalier jedi flemmard; enfin, Testament, un être diabolique ne cherchant qu'à connaître la sensation de douleur. Un beau tableau d'horreur se dessinait désormais. Heureusement, les deux garants de la paix n'étaient pas les premiers venus, et, leurs légendaires ironies donnait à cette fresque une pointe acidulée. D'ailleurs, il ne fallut guère attendre pour voir se duel tourner en dérision:

« Va en paix, nous ne sommes pas la pour te faire du mal si tu retournes d’où tu viens tu éviteras une mort plus douloureuse… Ho et puis merde j’y arrive pas… Ne pas être sérieux quand on fait quelque chose c’est dur Kaizel… »

"A qui le dis-tu... Mr. Green "

Voilà, il était fâché. Dommage pour Testament, celui-ci valdingua sur quelques mètres. Petite brise passagère. Ce n'était rien comparée à la tornade de coups qui était prévue par Météo Tatooine. Enfin, sans même faire attention à l'ulluberlu, le Chevalier Jedi reprit sur un ton adéquate:

« J’ai besoin de savoir, lui tu le connais, je suis venu mais as-tu vraiment besoin de moi pour régler ça ? Tu es quelqu’un d’assez compétent pour le mettre hors d’état de nuire non ? Je ne veux pas t’empêcher de mener un combat que tu aurais voulut faire seul. Si tu n’as pas besoin de moi je reste en retrait et je te sauve la vie si besoin ^^ sinon on fait comme on nous a appris lorsque nous n’étions que de jeunes jedi, la technique du fameux combat à deux contre un, mon vappad plus ton soresu ^^. »

"L'eau mouille, le ciel est bleu, les femmes ont des secrets et moi j'ai besoin de toi Jag mon sauveur. C'est ça la vie."

Ainsi, le Jedi tourna un instant le dos à son adversaire, fixant son vieil ami. Trois ans qu'ils se connaissaient. Que le temps passe vite. Que les années défilent. Enfin, ils étaient là, tout les deux, face à un guignol de plus qui voulait anéantir l'espoir d'une vie sans heurt. Kaizel était lassé, oui, lassé de tout ses incidents qui avaient chamboulés la galaxie ces dernières années. Il voulait retrouver le temps de son enfance, celui de la prospérité. Quoi de plus beau qu'une vie sans guerre. Simplement la joie de vivre, simplement les bienfaits. Il se voyait déjà, rentrant sur Coruscant, choper le premier bars et se payer une gogo-danseuse avec du champagne coulant à flot. Puis, il se retourna et répliqua à nouveau:

"Tu as déjà savouré un Mercier?! Moi non! Mais dès que j'en aurais fini avec toi, j'irais faire pêter mes crédits républicains pour mon propre plaisir. Jag, si tu veux, tu es invité bien sûr! Au fait, Testament, voilà comment les choses vont se dérouler. Soit tu décide de t'effacer de se monde, de te fondre dans la masse, et que plus jamais on entende parler de toi. Alors là, je t'offre une nuit avec une escort-girl. Soit, tu vas le quitter, sans avoir pu toucher une paire de seins. A toi de voir!!"

Testament n'avait pas l'intention de se retirer, au grand dam des deux hommes. D'un bond magistrale il fondit sur son ancien adversaire pour l'aggriper à la gorge. Kaizel ne bougeait pas, il souriait. Et plus le Jedi riait, et plus le monstre serrait son étreinte. D'une voix plus difficilement compréhensible il conclu:

"Personne ne t'aime... Tout le monde te hais... T'es qu'une ruine... Espèce d'enfoiré. Je vais te tuer jusqu'à ce que tu sois mort."

Un violent coup de genou dans les burnes du méchant lui permis de s'évaporer de son emprise. Kaizel tourna la tête vers Jag et lui glissa:

"Bon, finissons-en! Il veut pas comprendre. De toute façon, quoique je fasse, je finis toujours par blesser quelqu'un. Cet homme est blessé, il a le droit de se venger. Offrons lui une vengeance digne de ce nom. Mon soresu et ton vapaad. Voilà une fin digne pour un simple figurant. "


Jeu 12 Juin - 18:38 (2008)
Testament
~*Stairway to heaven*~

Hors ligne

Inscrit le: 06 Jan 2008
Messages: 1

Message ** {Seul parmis la foule...}** Répondre en citant
"Bon, finissons-en! Il veut pas comprendre. De toute façon, quoique je fasse, je finis toujours par blesser quelqu'un. Cet homme est blessé, il a le droit de se venger. Offrons lui une vengeance digne de ce nom. Mon soresu et ton vapaad. Voilà une fin digne pour un simple figurant. "

Testament serra le poing et prit un regard assez sombre, il était face à une personne qu'il détestait par dessus tout. Sa haine, sa rancoeur, envers le Jedi pervers le prenait, l'envahissait. Et cet homme qui avait surgit de nul par, ce...Jag Fel. Son arrogance et sa présomption l'énervait. Il avait en face de lui, deux êtres détestables. Ils allaient mourir ce soir, de sa main. Sa vengeance serait alors parfaite. Il dévisagea son principal adversaire tout en réfléchissant à la manière par laquelle il aborderait ce combat, mais également la manière par laquelle il le finirait.

"Kaizel. Ta condescendance attise ma haine, et c'est pour cela que j'ai décidé que tu allais périr dans d'atroce souffrance ce soir. Quand à vous, jeune homme. Jag Fel, c'est ça?! Votre erreur fut de vous trouver ici, au mauvais moment. Votre vie m'appartient..."

Parfois l’Homme n’a pas conscience de ses actes. Il n’est pas capable de faire toute la lumière sur ce qu’il est, même si nul ne peut s’ignorer. Il est vrai, qu’on est jamais face à soi même comme avec un étranger et pourtant, il arrive que nous soyons abusé par notre propre personne. Alors qu’elle subjectivité avons-nous réellement ? Celle que nous pensons avoir est-elle celle qui nous caractérise réellement ?

L’Homme pense être le mieux placé pour se connaître, sauf qu’il est en réalité difficile de se connaître parfaitement. D’être juge et parti de notre propre personne. Ainsi, dans un sens communs, nous avons certainement besoins des autres. Surtout quand la présomption et l’arrogance place en l’être humain des œillères qui l’empêchent d’analyser sagement la situation.

Et, ce jour-ci, Kaizel fut là pour permettre au revenant de continuer son chemin avec l’allégement de ses poids masquant la réalité. Le monstre croyait voir chez son adversaire une trop grande désinvolture, mais ce qu’il n’avait pas vu, c’était qu’il apercevait en fait, sa propre image. Comme si le Jedi pervers faisait office de miroir, renvoyant son image présomptueuse.

En moins de temps qu’il ne fallait, il se retrouva face à lui. Testament aurait voulu bouger, mais l’évidence le rattrapa bien assez vite. Plusieurs coup de lame avaient traversés sa chair, et il lui était impossible d’agir, juste regarder sa fin venir. L'homme faisait face à son démon le plus grand : la présomption. Et, il allait payer pour enfin ouvrir les yeux. Kaizel, seul, continuait d’agir dans le but de réveiller son adversaire. Lui retirer ce filtre opaque qui obstruait sa vue.

Soudain, une main vînt interrompre son vis-à-vis dans son acte de violence. Jag Fel! "STOP, Kaizel!" C’était fini. Pas besoin d’aller plus loin. Testament avait comprit. Il avait commis la plus grande erreur de toute son existence. Il avait pêché par son orgueil, alors qu’au fond de lui, il rejetait la faute sur les autres. Une façon de se dire que ses actions étaient les meilleures. Il regrettait, mais c’était trop tard. Le mal était commis. Sa fin proche...

Avant de s’effondrer, il tourna la tête vers son sauveur. Il aurait aimé le remercier, mais son état ne lui permettait point. Il se contenta simplement d’un léger regard profond, un regard voulant affirmer tout ce qu’il éprouvait à ce moment. Parfois, l’Homme parle beaucoup plus avec un regard qu’avec des mots, et aujourd’hui c’était le cas. Il ne cessa de fixer son bourreau tout au long de sa chute qui paraissait durer une éternité. Retombant lourdement en arrière, ses yeux se refermant lentement avant de laisser place à un trou noir inquiétant. Son corps termina sa chute dans le sable chaud. Il avait cru vivre réveillé. Il s’était rendu compte qu’il vivait dans un songe.

Tout était calme, tout était leste et seul le vent chantant les louanges de la défaite perçait l’agonie du silence.


Hrp: Voili. Kaizel et Jag vous êtes libres. Testament est dead.


Dim 8 Fév - 14:16 (2009)
Kaizel
~*Jedi Pervers et Alcoolique*~

Hors ligne

Inscrit le: 08 Sep 2007
Messages: 64

Message ** {Seul parmis la foule...}** Répondre en citant
[Suite ici]


Lun 20 Juil - 14:20 (2009)
Contenu Sponsorisé






Message ** {Seul parmis la foule...}**

Aujourd’hui à 11:47 (2016)
Montrer les messages depuis:    
Répondre au sujet    Chevalier Jedi V3 Index du Forum » Championnat Interplanètaire de POD RACER » Ville Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers: 

Index | Panneau d’administration | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Design by Freestyle XL / Music Lyrics.Traduction par : phpBB-fr.com