Chevalier Jedi V3 Index du Forum
S’enregistrerRechercherFAQMembresGroupesConnexion
L'abandon...

 
Répondre au sujet    Chevalier Jedi V3 Index du Forum » Championnat Interplanètaire de POD RACER » Ville Sujet précédent
Sujet suivant
L'abandon...
Auteur Message
Wolfer Sithdawn
~*Jedi Gris*~

Hors ligne

Inscrit le: 07 Sep 2007
Messages: 129
Localisation: Dans un lieu isolé non loin de Mos-Eisley

Message L'abandon... Répondre en citant
Wolfer avait marché un bon bout de temps seul dans le désert. Alors que son amie s'était empressée d'aller au palais, Wolfer avait progressivement ralentie ses pas.
Pendant son long chemin, le jedi gris repensa aux instructions données par Kaitin, avant qu'elle ne s'en aille à toute vitesse.
Ainsi, il avait pour devoir de chercher les étudiants dont ce nouveau venu qu'il ne connaissait pas afin de les ramener auprès de son Maître.

*Génial...*

Le jeune homme poussa un long soupir, quelque chose semblait le tourmenter, il y'avait ancré dans son âmes quelques maux qu'il n'avait osé dire à son amie. Par fierté sûrement, peut être la peur de paraître ridicule aussi.

*Non, ça ne va pas bien, je n'ai pas envie d'y aller...*

Wolfer marchait à reculons en direction de la ville, tête baissée, oui c'était ridicule. Le jedi gris avait osé donner des leçon à sa petite soeur alors que lui même n'était pas capable de les appliquer. Plus que ridicule, il trouva cela pitoyable, et cette lâcheté qui lui était si inhabituelle méprisable. Il s'en dégoûta lui même. La nostalgie du repos qu'il pensa éternel l'avait déprimé et fait perdre courage. Le jedi gris s'arrêta un instant afin de réfléchir deux trois seconde à une question qu'il venait de se poser:

Comment aurait-il pu avouer cela à son amie ? Qu'il n'avait pas pensé à elle alors qu'il crut entendre sa dernière heure sonner ? Qu'il regrettait d'être en vie à l'heure qu'il est ?
Cela lui aurait sûrement fait du mal, et elle lui parut assez malheureuse pour qu'il vienne en rajouter une couche par ses jérémiades. Non, il a bien fait de ne rien lui dire, comme pour la mort de Félicia: cela valait mieux ainsi.

Après de brèves réflexions sur une question qui n'avait pas lieu d'être, Wolfer reprit son chemin, dans cette nuit sans lunes et sans étoiles.
Relevant sa tête juste histoire de voir si il ne déviait pas de sa route, le loup aperçut des lumières à l'horizon. Pas de doutes, c'était la ville, il allait bientôt arriver à destination. Il s'arrêta, puis réfléchit de nouveau.
Il y'avait la bas des gens heureux, des gens qui s'aimaient, qui n'avaient sûrement aucune idée de la gravité de la situation, ces gens que Wolfer enviait par moment.
Il y'avait aussi ces étudiants qui avaient besoin d'un appui, que Maître Kurgan pouvait aider à porter à partir de maintenant.
Des gens qu'il se devait de protéger, même si cela était contradictoire par rapport à ce qu'il avait dit à Kaitin.

Protéger, consacrer sa vie pour une autre, tel était sa voie du jedi gris...

*Allons bon, allons nous occuper de cette bande d’étudiants…*

Reprenant son pas, il sifflota un chant guerrier pour se redonner courage.

Il ne lui fallut que quelques minutes pour enfin arriver au pied de la ville, il s’aperçut alors que toutes les rues étaient désertes, les lumières qui illuminaient les alentours ne brillaient pour personne. Ressemblait à une ville fantôme.
Un vent glacial fouetta le frêle corps de Wolfer à moitié nu, il frissonna. Ayant perdu quelques vêtements lors du duel contre Jag, et de la confrontation avec le démon, le loup n’avait plus grand-chose sur le dos, à part un pantalon en haillon.

*Je pense que j’aurais du demander à Kaitin de prier Maître Kurgan pour qu’il pense à m’apporter une nouvelle bure…*

Alors qu’il tentait de se couvrir tant bien que mal à l’aide de ses deux bras, Wolfer senti quelque chose de plus froid se poser contre son visage lui couvrant la vue.
Immédiatement, l’adolescent s’exclama :

« Ecoute, qui que tu soit, fiche moi la paix, je n’ai vraiment pas l’âme à jouer ! »

Alors il entendit une voix qui lui était familière lui répondre :

« Même avec moi ? »


 

Brusquement, Wolfer dégagea les mains qui lui bouchaient la vue, et se retourna. Il vit alors une fille aux longs cheveux noirs, la peau presque aussi blanche que les plaines enneigées de Hoth. Son regard pourpre brillait d’une légère insolence et d’une étrange tendresse, un subtil mélange entre pureté et impureté, effrayant et rassurant à la fois. Quelque chose en lui évoquait de la dangerosité, certes dangereux, mais ô combien délicieux! Un piège dans lequel on tomberait volontairement plus de milles et unes fois.
Elle n’était vêtue que d’une fine nuisette de soie noire qui ne recouvrait que ses hanches, ses jambes étaient entièrement nue, si ce n’est qu’un mignon petit bijou en plastique qu’elle portait autour de sa cheville droite.
Prit de stupeur et d’ébahissement face à cette personne qui hantait ses nuits depuis un temps qu’il qualifiait d’éternel, Wolfer recula lentement la bouche entrouverte, sans la quitter du regard. D’un pas ingénu, tout aussi lent que celui de Wolfer, elle s’avança vers lui, sans le lâcher du regard, elle semblait vouloir quelque chose du loup, peut être une étreinte ou un baiser volé. Quelques mots sortirent alors de sa fine bouche :

«Wolfer, daignera tu enfin à me reconnaître ? »

Wolfer détourna ce regard qui le perturbait de plus en plus, et ferma les yeux pour ne plus la voir d’avantage. Alors il lui murmura :

« Désolé Delphy… »

Un sourire sournois se dessina soudainement sur ses lèvres, ouvrant de nouveau ses yeux à présent noirs de haine, il alluma son sabre en disant avec colère :

« Mais la force ne m’aura pas une deuxièmes fois avec de grotesques illusions ! »

A ces mots, l’étrange jeune fille ne pu s’empêcher d’écarquiller grand les yeux, mais c’est qu’il devenait insultant le bougre ! Vexée, elle fronça les sourcils, puis déclara :

«Illusion, je veux bien, mais sûrement pas grotesque ! Non mais tu t’es vu ? Tu te balade dans un état plus que pitoyable, t’as même presque plus de pantalon, et tu oses me dire que je suis grotesque ? Non mais pincez moi, je rêve ! »

Toujours sur le même ton coléreux, le loup grogna :

« La ferme misérable démon ! Tu n’es rien pour moi ! Viens plutôt tâter de mon sabre au lieu de t’attarder dans des mots inutiles ! »

Delphy poussa un léger cri de surprise, ne comprenant pas la réaction de son bien aimé. Profondément blessée, une larme coula le long de sa joue blanche, puis une autre. Quelle ironie du sort ! Elle était belle et bien la auprès de lui, et celui-ci s’avérait être incapable de la reconnaître, et de l’accueillir comme il se devait.
Elle lui tourna le dos, puis commença à pleurer silencieusement. De sa voix sanglotante, elle lui demanda:

«Tu veux toujours t’en aller maintenant ? Partir avec moi, pour nous aimer sans plus jamais craindre ni le temps, ni le destin ? Dis moi ?»

Wolfer qui en temps normal se serait tout de suite lancer à l’assaut resta silencieux à sa demande. Il ne savait plus que penser à force. Non, ça ne pouvait être la vraie ! La véritable Delphy était morte il y’a longtemps, tuée par son ancien maître ! Elle, elle n’était qu’une pâle copie, sûrement faîte par la main de l’autre démon pour le pousser à se tuer lui-même ! L’image qu’il lui offrait était la promesse d’un bonheur éternel si il en venait à perdre la vie d’une manière ou d’une autre. Mais elle avait pourtant l’air si vraie…

…Alors que le jeune homme se posait toujours des questions, l’adolescente se retourna et se rapprocha de Wolfer qui commençait a relâcher sa garde, ainsi que son air menaçant. Et cette fois ci, il ne recula point.
Le fixant de ses yeux encore humides, elle lui déclara :

« Ma présence ici signifie que l’heure du jugement dernier va bientôt sonner, que le monde sera bientôt anéantit. Et si l’on ne fait rien, alors nous nous en irons comme tu le souhaitait depuis aujourd’hui, mais moi, je ne veux pas, pas maintenant du moins !

…Non…

Pas maintenant… »

Wolfer remarqua soudain que la robe de nuit dont elle était vêtue était exactement la même qu’elle portait le jours de sa mort, et ce charmant petit bijou de perle en plastique autour de sa cheville un de ses petit caprices deux jours avant. Enfin, elle ne portait pas de chouchous sur elle puisqu’il lui avait piqué le dernier pour la taquiner, et faire qu’elle se batte gentiment contre lui afin de regagner son bien.
Alors le loup désactiva la lame de son sabre, le laissa tomber, puis lui murmura :

« Delphy… »

Elle posa le bout de son index sur la truffe du loup, puis répondit sur le même ton :

«Bien sur que c’est moi grand sot, mais est-ce bien mon Wolfer qui se trouve en face de moi ? Celui qui m’a promis un amour éternel ? »

Wolfer glissant tendrement ses doigts entre ses cheveux hocha de la tête, prononçant un « oui » presque inaudible.
Approchant lentement ses lèvres vers celle du jedi gris, elle murmura encore:

« Wolfer, Mon Wolfer...

Avant que ses lèvres n’aient effleurés les siennes, Wolfer la tira brusquement vers lui par les cheveux, l’embrassant fougueusement. Delphy lui plantât ses ongles dans la nuque dès fois qu’il n’ait dans l’idée de s’arrêter. Oh que non, elle ne le lui permettrait pas. Ce baiser avait attendu trop longtemps pour être interrompu ! Tant de fois elle lui en avait envoyé depuis les étoiles, flottant dans les faibles brises qui caressaient avec tendresse le visage de Wolfer. Celui-ci, elle comptait bien le consommer pleinement, tentant parfois de lui arracher les lèvres afin de s’en approprier à tout jamais, le tenant fermement contre elle, elle s’emparait de lui, faisait de lui sa propriété, il n’était qu’à elle et à personne d’autre, ce guerrier aux nombreuses blessures lui appartenait, il le lui avait dit lui-même de nombreuse fois, pourquoi ne pas profiter d’une si belle offre dans ce cas ?
Le jedi gris quand a lui la serrait contre lui aussi fort qu’il pouvait, quitte a l’étouffer de son amour passionnel, passant furtivement ses mains entre ses cheveux et sous son vêtement. Au contact de sa peau nue, Wolfer tressaillit. Ce corps, combien de fois avait-il supplié la force pour qu’il puisse de nouveau le sentir contre lui, redécouvrir la souplesse de ses cheveux, se perdre encore dans ses grands yeux rouges sangs, et se laisser consumer par sa flamme ardentes pour devenir flamme à son tour.
Le loup sentit du sang ruisseler le long de son cou, la douleur qui suivit fut jouissive, ah il en rie bien des égratignures ce cœur déchiré ! Elle n’était qu’un baiser délicatement déposé sur la nuque comparée à cette éternelle mélancolie qui caractérisait son existence.
Les ongles de sa bien aimées se retirèrent progressivement de la blessure qu’elle lui avait faîte par inadvertance ( ?), et fut la première a interrompre ce que n’importe quel idiot aurait appelé « un baiser », éloignant ses lèvres de celle de Wolfer d’une étrange lenteur.
Elle regarda un instant ses doigts ensanglantés, le jedi gris lui dit alors avec un sourire qui ne lui était pas habituel :

« Aïe… »

Delphy eut un tout petit rire, puis lui appliqua le sang qui se trouvait sur le bout de ses doigts sur la pointe de son nez:

« Guerrier va… »

Wolfer se mit à rire à son tour, disant qu'il était beau le guerrier vu sous cet angle, mais puisqu'il pouvait réécouter son rire, elle pouvait tout se permettre, elle lui répondit qu'elle n'allait surement pas s'en priver, il répliqua que lui non plus.
Le jedi gris avait completement oublié ce démon qui fut surement à l'origine de ce miracle, à présent, il n'était nullement question de combat, s'en était assez ! Il allait prendre ce repos tant désirés, pour oublié tout ses soucis qui n'avaient désormais plus lieux d'être.
Le regard du loup se dirigea un instant vers la palais, puis pensa:

*Ca sera sans moi cette fois ci...*


HRP: BOUM, a plus de Wolfer paré au combat ^^'

 


_________________


Sam 2 Fév - 02:33 (2008) MSN
Publicité






Message Publicité
PublicitéSupprimer les publicités ?

Sam 2 Fév - 02:33 (2008)
Montrer les messages depuis:    
Répondre au sujet    Chevalier Jedi V3 Index du Forum » Championnat Interplanètaire de POD RACER » Ville Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers: 

Index | Panneau d’administration | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Design by Freestyle XL / Music Lyrics.Traduction par : phpBB-fr.com