Chevalier Jedi V3 Index du Forum
S’enregistrerRechercherFAQMembresGroupesConnexion
-[Annexe de la salle]-

 
Répondre au sujet    Chevalier Jedi V3 Index du Forum » Tatooine » Le palais de Neihc Tahc Sujet précédent
Sujet suivant
-[Annexe de la salle]-
Auteur Message
Raediel Kurgan
~*Maître de la Force / Admin*~

Hors ligne

Inscrit le: 07 Sep 2007
Messages: 208

Message -[Annexe de la salle]- Répondre en citant
[hrp/ suite\]



Dans la salle nous pouvons apercevoir une porte donnant à une petite annexe, idéale pour avoir des discutions sans être dérangé. Souvent l'enseignant répond aux questions des élèves souhaitant discuté de sujet qu'il ne désirerait pas divulgé en public... un sentiment naturel de sécuritée.




Raediel venait à l'instant d'arrivé dans le Palais et s'était rendu au Temple de celui-ci afin de gagné la salle où il avait déjà donné plusieurs enseignement et avant lui son Maître, Neihc Tahc.
Installé dans l'annexe de cette salle, le Maître se mit en position du Lotus afin de réduire à néant tout les troubles ressenti précédement.
Il ne fesait qu'un avec la Force.







[hrp/ Médiocre je sais. Kaitin, c'est à toi\]



Lun 21 Jan - 19:12 (2008)
Publicité






Message Publicité
PublicitéSupprimer les publicités ?

Lun 21 Jan - 19:12 (2008)
Kaitin Laur
~*Apprentie protégée de Raediel*~

Hors ligne

Inscrit le: 07 Sep 2007
Messages: 224
Localisation: Tatooine

Message -[Annexe de la salle]- Répondre en citant
Il avait été décidé, après quelques longues foulées dans le sable devenu froid, que Kaitin irait voir Raediel, tandis que Wolfer s'occuperait des étudiants. La jeune padawan avait donné les dernières indications à son ami, au sujet du dernier étudiant.
 
"Impossible que tu le loupes : un p'tit nabot pas bien grand, une tête d'hérisson avec des lunettes de course. Il devrait être pas loin du garage de POD." avait-elle précisé avant de partir de son côté.
 
Ainsi, elle et Wolfer s'étaient séparés. Alors qu'elle allait commencer le long chemin qui la séparait du temple, Kaitin se retourna vers Wolfer, juste quelques instants.
 
"Toi aussi...fais attention à toi...si tu veux me protéger. Si l'un d'entre vous, en plus de Felicia, venait à disparaître...j'en souffrirai tellement..."
 
Puis elle avait disparut dans un déplacement foudroyant, sa technique favorite. Elle siffla un bon coup. Aussi loin qu'il serait, Kuro l'entendrait, par affinité avec elle à travers la force. Même si le petit chat noir ne savait pas s'en servir, Kaitin trouvait un malin plaisir de l'appeler d'elle même à des distances hors normes. Elle lui fit savoir qu'elle serait au palais, et qu'elle l'attendrait là-bas. Il était hors de question qu'elle laisse son ami à quatre pattes seul alors qu’une entité inconnue se baladait. Les étudiants étaient capable de comprendre l’ampleur du problème, mais pas un chat.
 
***
 
Après une longue course, Kaitin arriva épuisée au palais. Dans cette nuit noire, elle grimpa une à une les marches. Elle se stoppa nette, soudain. Une impression étrange l’avait prise. Une présence, et la sensation d’être suivie.
La jeune padawan se retourna aussitôt, aux aguets. Rien.
La présence restait, mais Kaitin ne savait pas d’où elle venait. La demoiselle reprit sa marche, et fila à l’intérieur du temple, là où son Maître l’attendait.
En longeant les couloirs, Kaitin sentit la présence disparaître peu à peu, comme si cette dernière s’était arrêtée au parvis du temple. Etrange. Ce n’était donc pas quelqu’un qui lui voulait du mal. Du moins, c’est ce qu’il semblait.
 
« Miaw ! » miaula soudain une cher connaissance de Kaitin.
 
Elle se retourna, et Kuro arrivait à une vitesse folle jusqu’à elle pour lui sauter dans les bras. Il semblait heureux de retrouver sa maîtresse.
 
« Désolée, Kuro, de t’avoir abandonnée l’espace de quelques heures. Je…n’étais vraiment pas bien. »
 
Le chat se blottit contre elle. Souriante, elle lui glissa quelques mots.
 
« Tu es là depuis longtemps ?
 
-Miaw. (oui)
 
-Tu as vu quelqu’un me suivre ?
 
-Miaw ! (oui)
 
-…ami ou ennemi ?
 
-Miaaaaw ! (Sais pas)
 
-Il est où ?
 
-Maaaaw ! (Caché derrière maisons près palais, il attend.)
 
-Il ?
 
-Miaw ! (Oui. Un homme.) Miaaaw ! (Ton age) »
 
Kaitin resta silencieuse quant aux infos de Kuro. Etrange. Elle remercia Kuro d’une caresse, et continua sa marche, invitant son animal à grimper et rester sur son épaule. Puis la jeune fille se laissa guider par la force et son maître. Bientôt, elle se retrouva devant la porte d’entrée de la salle principale d’enseignement.
Inutile de frapper, il savait qu’elle était là. Elle entra donc, et se retrouva seule dans la pièce principale.
D’un regard, elle chercha sur les côtés, et trouva la porte qui menait à l’annexe. Jamais elle n’y était rentrée. D’un geste, elle poussa la porte, et entra.
Son Maître était là, en position du Lotus, comme à l’accoutumée. Il avait disparut quelques temps, depuis l’enlèvement des apprentis flic d’Aiko. Et le voici à nouveau devant elle, en pleine forme.
Sans faire le moindre bruit, Kaitin s’installa à ses côtés, se posant elle-même en position du Lotus. Les mots ne servaient plus à rien. Ce n’était pas à elle de prendre la parole.
Les yeux clos, à son tour, elle laissa la force s’immiscer en elle. La force, composition de toute chose. Petit à petit, la jeune padawan ne fit plus qu’un avec elle, attendant patiemment pour quelles raisons son Maître la demandait.
 
Car elle l’avait sentie. Ce soutien perpétuel durant son fléchissement quelque temps plus tôt. Elle l’avait aussi sentit l’appeler, à travers la force, afin que cette dernière la mène à lui…




[HRP] PS : la personne, c'est un mort ^^ je la verrai à la sortie[/HRP]

_________________
Kaitin Laur, padawan de Tatooine rêveuse et mystérieuse...

Mar 22 Jan - 22:17 (2008) Visiter le site web du posteur MSN
Raediel Kurgan
~*Maître de la Force / Admin*~

Hors ligne

Inscrit le: 07 Sep 2007
Messages: 208

Message -[Annexe de la salle]- Répondre en citant
Qu'est-ce que l'homme en comparaison de l'univers? Rien. Une masse infime face à une étendue infinie...
Mais alors, à quoi sert la vie insufflée dans chacun d'entres nous lors de notre naissance? En voici une de question existentielle pouvant annulée le sens du mot « vie » que chacun d'entre nous lui portons.
La vie d'un homme est si médiocre qu'elle n'influence en rien le courant universel.
Donc si notre vie est futile, pourquoi vivre?
Ajoutez à ce fait la Force, vous gagnerez un sens à votre vie.
La vie prend tout son sens lorsque l'on s'applique à lui en donné un.
Tout être s'abadonnant dans la Force pure, la Force qui vient nous complètée et non celle qui vient nous rongée, aura une vie que l'on pourra qualifiée de réussie.


Lors de ses méditations, Raediel se plonge dans un vide astral fesant abstraction de toutes logiques et l'amplifie de la Force.
La Force réagi à touts récepteurs entrant en contact avec. Plus le récepteur est réceptif et plus la Force sera présente. Imaginez-vous la quantitée de Force affluant autour d'un Maître.

Lorsqu'un Maître entre en méditation il diffère avec le lieux d'où il se trouve créant une pression atmosphèrique intense pouvant assomer sur place toutes personnes étrangères à ses pensées (sauf les adeptes du même rang que le Maître).
Pendant cette phase de Méditation, il plonge son esprit dans un univers réservé aux initiés, un univers que peu de gens connaissent mais que beaucoup discernent, touchent, ressentent. Seul les Maîtres s'y plongent entièrement.
Cet univers est le lieu de naissance des midichloriens. Le Maître entre en symbiose avec eux et arrive à s'accroché à cet univers. Une fois à l'intérieur il les questionne sur divers sujets afin d'affermir l'étendue de son savoir.
On appelle cela, en terme plus basique, « communiquer avec la Force ».

Evidemment il y a plusieurs niveaux de communication. Un padawan communique avec la Force mais de manière aléatoire, il ne maitrise pas vraiment les évènements qui encourent lors de cette symbiose qui est souvent incomplète.
Un manipulateur de la Force comme un Jedi par exemple qui n'est pas encore passé Maître, commence à pénétré réellement dans cet univers. Lorsqu'il rentre pleinement dedans, il gagne le rang de Maître.
Ensuite, des Maîtres vont plus loin que d'autres, certains même n'ont pas besoin de se battre au sabre lors de duel, le simple fait qu'il soit en symbiose avec la Force suffit à éradiqué leurs adversaires. Mais ceux-ci sont rares.


Revenons à Raediel. Notre Maître venait de ressentir une perturbation concernant sa protégée, Kaitin.
Elle venait d'être confrontée à une apparition obscure, pure illusion, mais réelle à ses yeux. Elle fit preuve de sagesse et s'empressa de rejoindre Raediel.
Une fois présentée en face de ce dernier, Kaitin se placa en méditation elle aussi face à son Maitre (habituée à la présence de la Force causée par la méditation de celui-ci).

...Le Silence...

Ce que le Silence est agréable lorsqu'il est comblé de la Force pure... toutes nos pensées négatives se voient éffacée... la récompense de notre justice appliquée, non la justice absolue causant le mal, mais la Justice, la vraie, celle qui conserve la vie invitant cette Force si douce et agréable.

« ...libère toi Kaitin, tu pourrais entré bien plus loin dans cet univers que tu touches du doigt, cesse d'avoir peur et affermis-toi! »

Raediel sentait la timiditée de Kaitin dans la Force, timiditée qui se reflettait sur son visage, gros défault de la jeune fille. La jeune fille qui éfleurait la Force, jouant presque à cache cache avec elle, était rongée par le manque de confiance en elle.

« Tu n'arriveras à rien si tu ne prends pas ta place, celle qui t'es due! Tu ne dois rien à personne, il n'y a que la Force!»

Le Maitre se prononca dans la Force provoquant des vibrations qui commencèrent à ébranlées tout le palais, même Kaitin n'arrivait pas à supportée la pression. Elle était opressée au point d'avoir le front écrasé sur le sol.

« Ressens la Force Kaitin, actuellement tu sens ce que je reçois d'elle lorsque je me plonge dans son univers, ressens cette puissance fabuleuses, cette pureté! Ressens-la, appelle-la, invite-la!»

Raediel cessa le flux de Force qu'il venait de déversser.
Il souffla un coup, ce qu'il venait de faire demandait énormément de concentration, puis fournit des expliquations à son apprentie

« Kaitin, si je t'ai confrontée à la Force, c'est pour te montré qu'il te faut gagné en maturitée et que c'est uniquement par le bais de la Force que tu y arriveras. Tu es destinnée à des grandes choses uniquement si tu lui fais confiance et que tu la prends comme amie.
Elle est la pour toi et tu es la pour elle.
Si tu lui fesais plus confiance, tu ne te serais pas écrasée sur le sol, la subissant, mais tu l'aurais respirée à pleins poumons tellement que tu aurais trouvé cela bon et pure.
Cesse d'avoir peur Kaitin. Prend ta place. »


Après avoir fournit ses expliquations à Kaitin, Raediel ramassa ses sabres lasers, se leva, remis sa bure et dit ceci:

« Un fabulateur adepte du côté obscur s'en est prit à toi et à Wolfer. Vous êtes tout deux mes protégés et il va faire pire encore. Je vais cessé ses agissements. Toi occupe toi de rassemblé tout les membres de notre petite communautée dans le Palais. Je compte sur toi et surtout! Prends garde à toi Kaitin, ne succombe pas à l'obscurité. Tu risques fort d'être confrontée à tes peurs enfouient. N'oublie pas ce que je t'ai dit. Affermis-toi dans la Force! En elle tu seras victorieuse, rien qu'en elle. »

Il quitta la pièce laissant derrière lui son apprentie avec ses paroles de sagesses et d'encouragements qu'il lui avait donné afin de la formée encore plus.
Désormais le Maître se dirigaient vers cet adepte du côté obscure de la Force, source de l'émergeance des illusions maccabres dans les plaines arrides de la planète de sable.


[hrp/ Voilà, je pars à la rencontre de Lechero. Toi kaitin tu peux, si tu le désires, faire un rp sur tes ressentis lors des évènements de mon rp, ensuite bah tu médites seul lorsque je te quitte (logique) pour ensuite rassemblé les membres de Tatooine (Wolfer, Naashi, Min, Kaiton...) Et donc vous allez être confrontée aux illusions maccabres (les morts-vivants) lors de votre regroupement.
Pour toute question, tu me mp\hrp]



Dim 3 Fév - 21:43 (2008)
Kaitin Laur
~*Apprentie protégée de Raediel*~

Hors ligne

Inscrit le: 07 Sep 2007
Messages: 224
Localisation: Tatooine

Message -[Annexe de la salle]- Répondre en citant
La jeune padawan était assise en silence en position du lotus, près de son Maître. Elle avait toujours aimé cet exercice, bien que pendant quelques temps elle l’avait redouté. Elle avait appris que les souvenirs pouvaient être débloqué dans cet univers qu’est la force, et sa première expérience avec ce phénomène lui avait été on ne peut moins agréable.
L’esprit ailleurs, elle laissait la Force s’insinuer en elle. Au bout de quelques temps, son Maître la sortit plus ou moins de cet état, lui parlant :
 
« ...libère toi Kaitin, tu pourrais entré bien plus loin dans cet univers que tu touches du doigt, cesse d'avoir peur et affermis-toi! »
 
Avoir peur, oui et non. Intimidée, toujours autant que la première fois. Depuis longtemps, elle avait appris à faire connaissance avec la force, sans vraiment s’y laisser plonger. Une peur peut être. Celle de ne plus rien contrôler. Cette puissance était bien plus forte qu’elle, voir même que quiconque. Elle établissait avec elle une semi confiance, comme un chat que l’on caresse en appréhendant le moment où il vous mordra.
Mais pourquoi une telle peur ?  Laissez un enfant jouer avec un objet alors qu’il est enfant, et si l’objet lui cause du tord, alors il ne l’oubliera pas, marqué dans son cœur comme une cicatrice impérissable.
C’était la même chose. Plus que ça, ses souvenirs la bloquaient. Elle avant peur d’en savoir d’avantage, de s’en vouloir encore plus. De n’être qu’une fille si fragile finalement.
 
« Tu n'arriveras à rien si tu ne prends pas ta place, celle qui t'es due! Tu ne dois rien à personne, il n'y a que la Force!»
 
Cette phrase apaisa le cœur de Kaitin. Ses doutes et ses peurs ne s’envolèrent pas pour autant, mais un cran déjà s’était déverrouillé.
C’était vrai. Sa place était ici, pas dans ses souvenirs. Ni même dans ses fautes. Qui était-elle après tout ? Pas une padawan qui avait des responsabilités par hasard ? Si elle fuyait, si elle n’osait pas avancer, faire un pas vers l’avant ? Alors elle n’était plus qu’une incapable.
Ce n’était pas le cas. Et elle le savait, au fond d’elle. Si elle se levait, elle pourrait avancer, encore et encore.
Soudain, quelque chose fut différent. La Force n’était pas pareille. Voir même plus du tout pareille pour Kaitin. Elle dut changer de position sur le champ pour ne pas claquer son menton sur ses genoux qui s’étaient relevé instinctivement, car quelque chose la poussait sur le sol, l’oppressait au point que son visage touche le plancher. Une chose invisible mais puissante. Sa respiration était bloquée.
Ou bien était-ce elle qui la bloquait ?
Perdu, elle aperçut du coin des yeux son maître. Elle ne pouvait plus bouger, prisonnière.
 
« Ressens la Force Kaitin, actuellement tu sens ce que je reçois d'elle lorsque je me plonge dans son univers, ressens cette puissance fabuleuses, cette pureté! Ressens-la, appelle-la, invite-la!»
 
La force. Incroyable puissance, et une fois de plus Kaitin en faisait l’expérience. Quelques goûtes de sueurs tombèrent sur le sol, tant elle était oppressée. Ses poumons étaient prêts à céder d’une seconde à l’autre.
Mais finalement tout revint à la normale. Kaitin put reprendre peu à peu sa respiration qui était devenue saccadée et dure. Jamais elle n’avait perdu la possession de son corps ainsi. Pour quelqu’un qui bouge sans cesse et qui déteste être maîtrisée, comme un ouragan qui s’échappe d’entre les mains, la padawan en restait offusquée.
Elle resta pourtant le visage contre le sol froid de la salle, silencieuse, reprenant à la fois ses forces et ses moyens. Doucement, elle ferma les yeux, et écouta son Maître.
 
« Kaitin, si je t'ai confrontée à la Force, c'est pour te montré qu'il te faut gagné en maturitée et que c'est uniquement par le bais de la Force que tu y arriveras. Tu es destinnée à des grandes choses uniquement si tu lui fais confiance et que tu la prends comme amie.
Elle est la pour toi et tu es la pour elle.
Si tu lui fesais plus confiance, tu ne te serais pas écrasée sur le sol, la subissant, mais tu l'aurais respirée à pleins poumons tellement que tu aurais trouvé cela bon et pure.
Cesse d'avoir peur Kaitin. Prend ta place. »

 
Toujours cette peur. Elle avait pris ce flux comme une agression et non comme une amie, comme si elle n’acceptait toujours de placer sa confiance en elle, apeurée par l’inconnu.
La jeune padawan ne bougea pas. Elle n’aurait pas réussi à se relever de toute manière, alors à quoi bon essayer.
Près d’elle, son Maître se leva. Il avait enfilé sa bure, comme s’il partait, ainsi que ses sabres. Il la laissait là, à réfléchir à ses dires.
Il la laissa se remettre en cause.
 
« Un fabulateur adepte du côté obscur s'en est prit à toi et à Wolfer. Vous êtes tout deux mes protégés et il va faire pire encore. Je vais cessé ses agissements. Toi occupe toi de rassemblé tout les membres de notre petite communautée dans le Palais. Je compte sur toi et surtout! Prends garde à toi Kaitin, ne succombe pas à l'obscurité. Tu risques fort d'être confrontée à tes peurs enfouient. N'oublie pas ce que je t'ai dit. Affermis-toi dans la Force! En elle tu seras victorieuse, rien qu'en elle. »
 
*Fabulateur adepte du côté obscur ?...il parle…de cette chose ? Cette même chose qui a terrassé Jag et Wolfer, et qui a détruit l’astroport. J’ai l’impression que tout va de travers une fois de plus.*
 
Son Maître partit. Il ne resta plus qu’elle dans cette salle de cours, allongée sur le sol et silencieuse.
Ses paupières se clorent. Elle ne prit pas la peine de se mettre en position plus agréable et laissa son « amie » s’insinuer en elle.
La Force.
 
*Alors comme ça…j’ai peur de toi ? Pas assez confiance ?*
 
Tout devint noir autour d’elle. La jeune fille avait quitté la salle de cours pour s’engouffrer dans la Force. Elle en restait à ses limites, comme si elle avait peur d’avancer d’avantage.
Si son esprit faisait le pas, elle n’arriverait peut être pas…
Peut être…quel mot étrange.
Si la Force était en elle, pourquoi cette méfiance. Peur de voir des souvenirs ?
Et alors ? N’est-ce pas sur les souvenirs que l’on construit le présent ? Aussi dur et horrible soient-ils, ils ne sont que poutre pour la maison.
Sans ces souvenirs durs et horribles, elle serait restée cette enfant. Elle n’aurait rien connu. Jamais elle n’aurait rencontré Jag. Jamais elle n’aurait fait la connaissance de Wolfer. Et Naashi ? Cette fille qui était une véritable amie, avec qui elle pouvait partager parfois ses doutes. Kaïton aussi, même si elle le connaissait moins, il n’en restait pas moins quelqu’un d’important. Tout comme le jeune garçon si électrique, Min.
Felicia. N’est-ce pas la Force qui la conduit à elle ? Pour la rencontrer. Pour qu’elle reste éternellement dans son cœur ?
Chacune de ses personnes étaient ce que lui avait apporté la Force. Pourquoi ne pas avoir confiance ?
Cette réflexion fut le pas.
Un choc la prit dans un premier temps. Elle recula dans cette puissance, se postant à nouveau aux limites.
 
*Pourquoi ?*
 
La peur la gagna à nouveau. Et si sa place n’était pas ici ?
Idiotie.
Elle se laissa bercer, laissant tomber toutes les barrières. Sa place était ici. Une confiance gagna son cœur, et elle avança à nouveau. Il y eut le même choc, mais cette fois-ci, elle ne céda pas à la panique.
La Force était là, autour d’elle. Ce pas qu’elle avait fait permettait de mieux la comprendre. De devenir une véritable amie pour elle. C’était un seul pas pour combien d’autres qui suivraient ? Ce n’était rien comparée à ce que venait de lui faire sentir son maître. Elle n’était pas encore, et de loin d’ailleurs, à son niveau.
Dans l’avenir, arriverait-elle à faire un pas supplémentaire. Au moins, cette fois, quelques doutes étaient partis.
 
*Merci…Maître…*
 
Les paupières de Kaitin se rouvrirent doucement. Elle se trouvait  à nouveau dans la petite salle de cours que son corps n’avait pas quitté une seule seconde. Son esprit non plus ne l’avait pas réellement quitté. Elle avait juste appris à voir d’avantage avec la force, à ne plus être méfiante.
Si les souvenirs allaient revenir, elle les accepterait, non pas comme un fardeau, mais une aide. Plus besoin d’être si méfiante. Ce n’était pas vraiment en la Force qu’elle était méfiante, mais envers elle. C’était ses propres réactions et son manque de confiance qui l’avait bloquée.
Un sourire se dessina sur ses lèvres. Elle ne pouvait que remercier son Maître, qui l’avait aidé et soutenue, comme toujours. Comme de tout temps.
 
Kaitin tenta de reprendre ses esprits. Sa joue gauche plaquée contre le sol, elle voyait sa main immobile. Fébrilement, elle fit bouger un doigt. Un simple nerf raccroché à elle-même, dont la Force insufflait la vie. Une série de cellules et de synapses qui donnaient naissance au mouvement. Dans cette main se trouvait des médichloriens, comme partout dans son corps. Ces mêmes médichloriens qui n’étaient que fragments de Force. Ceux-là même qui se trouvaient dans chaque être vivant.
La demoiselle se reprit et releva le buste, sans aucune difficulté. Elle devait partir maintenant. Le monde bougeait autour d’elle, et ce n’était pas le moment de rester inactive. Kuro, qui était resté sur le côté depuis le moment où le flux qu’elle avait ressenti l’avait plaquée au sol, grimpa à nouveau sur son épaule.
L’heure était au combat, mais aussi à la défense. Elle pria pour que son Maître n’ait aucun souci.
 
Bientôt, parfaitement remise, Kaitin sortit à grand pas de l’annexe puis de la salle de cours. Elle devait retrouver les autres.
Du moins, c’était son but, jusqu’à ce qu’elle ne fît le premier pas sur les marches du seuil du palais.
Sur ce long escalier qui servait d’entrer, elle se stoppa. L’endroit était vide, et menait à Mos Esley. Ce fut sur ses marches pourtant que quelque chose lui sembla totalement anormal.
La présence qu’elle avait ressentit en entrant était à nouveau là. Kuro cracha, les poils hérissés.
 
*Maître Kurgan savait que quelqu’un me suivait. Je crois que c’est ce qu’il voulait entendre en me disant de faire attention.*
 
Elle sentait cette personne s’approcher. La main sur son sabre, l’un de ses katanas près à voler grâce à la télékinésie, elle était prête.
Derrière l’une des colonnes qui longeaient les marches du palais, une voix retentit. Une voix qu’elle n’aurait pas cru possible de réentendre.
 
« …tu es bien sur tes gardes, tête de linotte ! »
 
Tête de linotte ?
La bouche de Kaitin s’entrouvrit d’étonnement. Jamais elle n’aurait imaginer entendre cette expression à nouveau. Du moins, pas dans la réalité. Dans les rêves et souvenirs peut être.
 
« …c’est pas possible… » murmura-t-elle.
 
Elle comprenait les paroles de son Maître. « Tu risques fort d'être confrontée à tes peurs enfouient. » répéta une voix à ses oreilles, comme pour affirmer sa prise de conscience.
 
« Non… »
 
L’ombre de la personne cachée disparue pour laisser place à la véritable personne qui n’était qu’à une vingtaine de mètres plus bas dans les marches.
 
« Tu ne m’as pas oublié encore une fois, au moins ? »
 
Elle fut comme frapper d’un coup de point au ventre, tant cela lui paraissait impossible. Un jeune garçon, d’environ douze ans au grand maximum, aux cheveux entre blonds et châtain clair, et aux yeux d’un bleu turquoise éclatant. Il portait sur sa joue gauche un petit symbole tatoué.




Kaitin resta abasourdie. Sous le choc, elle recula de quelques pas.
 
« Tu es…réel ?
 
-Pourquoi voudrais-tu que non ? »
 
C’était lui, tel qu’elle l’avait laissé. Ou plutôt, tel que lui l’avait laissé, donnant sa vie pour la protéger, l’abandonnant. De souvenirs douloureux, mais qui avaient fait d’elle ce qu’elle était aujourd’hui. Etait-ce vrai, ou était-ce une illusion ?
 
« …tu…comment s’appelle mon petit frère ? » demanda Kaitin sur le qui vive.
 
Le jeune homme sourit, hilare devant la question. Il dut s’y reprendre à deux fois avant de pouvoir répondre.
 
« Il s’appelle Keyli, Tête de Linotte. Et si tu ne crois pas que je puisse être là, pourquoi ne demandes-tu pas à la Force. N’est-ce pas elle qui te guide ? Cette même Force qui m’a guidé ce jour-là. »
 
Kaitin se pinça les lèvres. C’était vrai, la Force ne lui disait pas de se méfier de ce garçon qui n’avait pas grandi. Pas plus que Kuro qui s’était calmé lorsqu’il était apparu.
C’était lui, il n’y avait plus aucun doute. Des larmes perlèrent sur les joues de Kaitin.
 
« …Lex…Lex Ren…devant moi, sur le champ. »
 
A l’ordre, le jeune garçon sembla hésitant, comme il s’attendait à ce qu’il allait se passer. En traînant des pieds, il s’approcha d’elle, les yeux rivés vers le sol. Il n’était plus qu’à une cinquantaine de centimètre d’elle. Il ferma les yeux et attendit.
Mais ce qu’il croyait venir ne vint pas. Il avait craint une gifle, ou pire même. Mais ce fut deux bras qui l’entourèrent qui vint l’accueillir.
Elle était aussi grande que lui, maintenant, si ce n’est même un tout petit peu plus.
 
« Tu as grandi… » murmura-t-il.
 
La jeune fille desserra l’étreinte, se remettant du choc. Elle ne comprenait rien, mais il était là, bien là, comme au jour où ils s’étaient séparés pour vivre dans deux royaumes différents. L’un dans le royaume des morts, l’autre dans le royaume de l’oubli.
 
« Que fais-tu là ? Pourquoi ? Tu…tu… »
 
Elle dut s’y reprendre à deux fois pour qu’elle puisse finir sa phrase. Les larmes séchèrent sur ses joues.
 
« …tu es mort, Lex. Tu ne devrais pas être là. Tu fais…parti du passé… »
 
Le jeune garçon eut un regard triste, mais cela se changea en un sourire que Kaitin connaissait bien. Un sourire faux, qui était là dans l’unique but de rassurer.
 
« Tu…as raison…je fais parti du passé. Je suis…mort…même si par ce monstre je ne suis qu’une illusion…pour un moment éphémère. 
 
-Ton sourire trompe ton monde. Il est aussi faux que tes paroles n’est-ce pas ? »
 
Les deux se toisèrent, comme lorsqu’ils étaient enfants, et que Lex mentait sur quelque chose, en profitant de la crédulité de la petite fille naïve qu’elle était. De ses yeux perçants, elle le fit abdiquer.
 
« Tu mens. » répéta-t-elle. « Tu es vivant, n’est-ce pas ? Cette chose…tu es vraiment vivant, avoue ! Et avoue aussi que les paroles que je viens de te dire viennent de te blesser. »
 
Elle avait mal au cœur de prononcer de tels mots, mais elle devait savoir. Elle ne devait pas être comme avant.
Ses deux yeux bleus la fixèrent un long moment. Kaitin se demanda s’il n’allait pas fondre en larme. Il était un enfant, après tout.
 
« …tu…as grandi, Kaitin. Je m’étonne cependant que tu puisses déceler mes mensonges aussi facilement.
 
-Ton sourire.
 
-Pardon ?
 
-J’ai le même. »
 
Il eut un rire à la fois nerveux et amusé.
 
« Je m’incline dans ce cas. Et mieux que quiconque tu dois savoir que ce sourire est douloureux.
 
-Tout à fait. Maintenant dis moi. Que fais-tu là ?
 
-Lechero. Ce demi-dieu. Ce monstre. Il a ouvert une faille à travers le monde des morts et ici. Autrement dis, Kaitin, ici, à Tatooine, des gens venus de l’autre monde sont de retour. Aussi bon…que mauvais. »
 
La padawan s’assit en silence sur les marches. C’était dément. Et son Maître le savait. Doucement, elle ferma les yeux. Un doute lui prit. Lex y répondit.
 
« …Kaitin…si je suis vivant…si ce monstre meurt…je repartirai…
 
-Si tu le savais…pourquoi es-tu venu me voir ?
 
-…pour te demander pardon de t’avoir abandonné… »
 
Le défunt se mit à genoux devant elle, d’un air désolé. D’un geste, elle ébouriffa ses cheveux, comme il l’avait si souvent fait pour elle lorsqu’ils étaient jeunes. Il sourit.
 
« Comprends moi, Lex. » fit soudain Kaitin en se relevant, le visage grave. « Mais…je dois faire face à cette personne. Je dois protéger les autres. Les véritables vivants. Pas les ressuscités. Vous…n’appartenez pas à ce monde, même si pour le moment vous êtes vivants. Vous êtes…morts.
 
-Je sais…je le savais depuis que je me suis réveillé. Et je suis préparé…à mourir à nouveau. »
 
Kaitin fixa le ciel sombre en silence. Elle avait mal dans sa poitrine. Le baume au cœur, elle rajouta quelques mots à son ami de toujours.
 
« Dis…je risque de mourir, tu sais ? » marmonna-t-elle.
 
Le jeune garçon acquiesça d’un air grave. Son amie continua.
 
« …mais…je me battrais…je ne te suivrais pas là bas. Je n’abandonnerai pas. J’ai…des personnes à protéger ici. Je dois aussi me protéger. En ce moment, j’imagine un chaos sans nom qui s’abat sur cette planète. Planète qui m’a accueilli. Planète adoptive. Mais…si cette chose est aussi puissante qu’elle semble le paraître… »
 
Sa gorge était sèche. Elle trembla un instant.
 
« …si elle est si puissante…je vais mourir, Lex. Je n’ai pas peur de mourir…mais…peux-tu…rester avec moi jusqu’au bout ? »
 
Lex passa son bras autour du cou de Kaitin et la serra contre lui. Il laissa échappé un petit rire mi-triste, mi-amusé.
 
« Tête de linotte. Il est préférable que ce soit l’inverse, non ? Pour tous. Ai confiance en toi, et tout reviendra dans l’ordre. Je te le promets…ce sera toi qui devra rester à mes côtés jusqu’à ce que je disparaisse après que Lechero soit vaincu.
 
-…c’est dur à dire pour moi…mais d’un côté, j’espère que tu as raison. Désolée, Lex. Mais je veux vivre, et je veux protéger les vivants. Je...JE NE VAIS PAS MOURIR ! »
 
Elle avait hurlé un plein poumon. Ou alors si elle mourait, elle ferait en sorte d'être la seule et l'unique. Elle ne retournerait pas vers lui. Plus maintenant. Elle avait fait son choix.
Il acquiesça. C’était ce qu’il voulait de toute manière. Il n’avait plus sa place ici.
Dans la Force, tout allait de travers. Elle comprit que Lex n’était pas le seul revenu d’entre les morts.
Mais chacun devait se méfier. Que ferait-elle lorsqu’elle tomberait face à face à l’une de ces figures du passé qui la hante, ou bien une personne morte par sa faute.
Ses yeux bleus scrutèrent le ciel noir.
 
*Vers où va-t-on, désormais ? Quelles épreuves nous réserve l’avenir ?*
 
[HRP] wahouuu >< Rp enfin bouclé ! J’ai voulu mélanger le cours de Raediel et l’un des revenants (gentil bien sûr, mais je suis certaine que le staff me loupera pas pour quelqu’un de moins docile T_T) de la faille créée par Lechero. Logiquement, Naashi va me rejoindre, donc je m’arrête là –encore heureux Oo- et après, on va partir chercher les autres (Min en premier je pense, vu que lui n’est pas encore occupé, puis Kaïton pour finir par Wolfer –là je sens que ça va pas être de la tarte-) Enfin voili-voilo ^^[/hrp]

_________________
Kaitin Laur, padawan de Tatooine rêveuse et mystérieuse...

Mer 6 Fév - 21:01 (2008) Visiter le site web du posteur MSN
Contenu Sponsorisé






Message -[Annexe de la salle]-

Aujourd’hui à 19:55 (2016)
Montrer les messages depuis:    
Répondre au sujet    Chevalier Jedi V3 Index du Forum » Tatooine » Le palais de Neihc Tahc Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers: 

Index | Panneau d’administration | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Design by Freestyle XL / Music Lyrics.Traduction par : phpBB-fr.com