Chevalier Jedi V3 Index du Forum
S’enregistrerRechercherFAQMembresGroupesConnexion
Les Favellas. (Quartiers EST)

 
Répondre au sujet    Chevalier Jedi V3 Index du Forum » Championnat Interplanètaire de POD RACER » Ville Sujet précédent
Sujet suivant
Les Favellas. (Quartiers EST)
Auteur Message
Lechero
~*La Main de Satan*~

Hors ligne

Inscrit le: 24 Nov 2007
Messages: 43

Message Les Favellas. (Quartiers EST) Répondre en citant
Une ombre à peine éclose dansait dans les horizons des environs de "Tahc". Cet homme aux yeux de braise noyant les sentiments et la souffrance dans sa démarche aussi perverse que machiavélique.

Déja à l'horizon se profilait les hautes murailles qui enserraient le village. L'homme était maigre, si léger qu'il semblait plier sous le poids du vent. Son teint aussi pâle que les morts lui donnait l'impression d'être un jouet du destin. Un jouet du démon.

Le vent soufflait fort sur la ville nouvellement construite et les branches malmenées des arbres criaient leur désapprobation en laissant échapper d'étrange sifflements. La nuit tombait et le ciel s'assombrissait lentement, l'horizon était peu à peu couvert par de lourds nuages traînés jusqu'ici contre leur volonté par les fortes rafales. Tout n'était que noirceur chez The Joke.


The Joke
XP: 2475
Concentration:2145
Stamina:2900
Vitesse :79
Force :51
Précision :39
Pouvoir de contrôle :10
Pouvoir de sens :12
Pouvoir d'altération :10


Lentement il se posa sur le flanc d'un rocher, repliant ses bras. Levant sa tête fine, il observa les environs.

Il n'avait pas froid, il n'avait pas peur, il n'avait rien à perdre.

Soudain, un homme jeta un regard noir à une silhoutte aussi sombre que l'aura qu'il dégageait, lui, l'ange des ténèbres, The Joke... La pupille du démon, comme animée d'une volonté propre s'affolait pour chercher à se fixer dans un des deux yeux couleur rubis de l'inconnu, mais il était trop loin. La haine qui en sortait était grandiose, on aurait presque dit de la lave bouillonnante sortant d'un volcan ou plutôt autre chose. Quand on donnait un coup de couteau dans le ventre de quelqu'un, précis, net, un espèce de geyser de sang en sortait.

Il semblait sortir autant de haine de ces yeux rouges sang que d'une blessure mortelle. La haine et la peur, la savoureux coktail de toute vie.

Quel pouvait être cet innocent, ou devrais-je dire ce fou, qui osa passer devant le psycopathe. Ce prédateur...

[Ouvert à tous]


Mar 15 Jan - 14:08 (2008)
Publicité






Message Publicité
PublicitéSupprimer les publicités ?

Mar 15 Jan - 14:08 (2008)
Sobra Sabar
~*Etudiant(e)*~

Hors ligne

Inscrit le: 21 Sep 2007
Messages: 39
Localisation: Lyon

Message Les Favellas. (Quartiers EST) Répondre en citant
Arrow Post Precedent


Meme pas peur XD


Sa coquette somme en poche, Sobra se dirigeait vers la sortie de la ville. Les ruelles se succedaient, les passants que croisaient le jeune homme aux oreilles pointues lui semblaient comme autant d'anonymes fantomes. Meme le cliquetis frenetique de sa combinaison de metal bleute, meme le brouhaha ne pouvaient le sortie de ses songes corrompus par le ressentiment. Il serrait les poings en marchant, comme pour evacuer cette rancoeur qu'il portait depuis qu'il avait quitte cette planete et les affres de sa vie passee. Parfois, les yeux de plus en plus noirs qu'il relevait vers des passants maladroits qui le bousculaient provoquaient une reaction de peur etonnee de leur part. Peu a peu, a mesure qu'il progressait au hasard des angles de rues, la population se rarefia, les boutiques laissaient place aux entrepots desaffectes, les maisons de pierre blanches a des edifices fragiles aux murs effrites par les tempetes de sable. Sobra s'etait aventure inconsciemment aux beau milieu des favellas de Tahc...

* Quel taudis... *

Etait-ce finalement dans ce genre d'endroit qu'il avait grandi? Plutot que cette ferme resplendissante que son pere lui avait decrit le sourire aux levres? Peut-etre son pere lui avait menti pour ne pas ajouter a la souffrance. Peut-etre que toute cette ancienne vie n'etait qu'un reve...

* Papa... je vais retrouver ces Jedis sordides et le montrer qui sont les Sabar... *

Pas la moindre pensee reconfortante. Cette petite voix angelique qui d'habitude panse les plaies de l'ame comme celle du coeur a disparu a la faveur de cette etrange nuit. Volatilisee comme par sorcellerie, sortie de la tete de Sobra comme un mort de sa tombe. Mais cette nuit etait une nuit a la couleur sombre. Les soleils jumeaux s'etaient couches et laissaient desormais la place aux tenebres, au froid, et a l'inconnu. Sobra marchait seul sur ce chemin ambigu, face a ses peurs, ses coleres, ses racoeurs, abandonnes par le souvenir de ses morts qui le tenait d'habitude si droit dans sa tache de Jedi. Le fardeau sur ses epaules s'alourdissait, mais il voulait paradoxalement le porter seul, pour une fois. Il voulait mettre fin a son sentiment d'impuissance, oublier ses faiblesses, se passer de son sabre laser, et que le nom des Sabar prennent sa revanche sur les Jedis...

Curieux sentiment, que celui qui l'etreint lorsque la silhouette demoniaque qui se dessinait se detacha des ombres. Curieux sentiment que celui d'etre entrave dans sa route. Colere. Sobra n'a pas de temps a perdre, les dunes de Tatooine l'attendent. Son passe l'attend, depuis trop longtemps. Impatience. Cette silhouette obscure semble l'empecher de passer, et le sentiment d'etre pris au piege dans cette metropole etouffante est trop lourd. Haine, contre lui meme. Sobra n'a pas le droit d'echouer si pres du but, a quelques kilometres, quelques heures de marche de l'origine de toutes ses souffrances. Peur de faillir, peur de decevoir, peur de l'inconnu... Sobra plonge la main instinctivement sous son manteau de voyage use par le vent et le sable. Pas d'arme, pas de reconfort, pas d'issue.

_________________


Dim 3 Fév - 19:49 (2008)
Lechero
~*La Main de Satan*~

Hors ligne

Inscrit le: 24 Nov 2007
Messages: 43

Message Les Favellas. (Quartiers EST) Répondre en citant
Un jeune homme allait à la rencontre du psycopathe. Ses prunelles pourpres, voir couleur sang brillaient doucement dans la pénombre qui régnait en maîtresse absolue. Cela faisait plusieurs heure qu'il était ici, sa vue s'était habituée à l'obscurité. Contrairement à celle du fou osant affronter The Joke.

Les pas se rapprochaient, lentement mais sûrement... Il n'avait pas peur. Ou tout du moins il luttait contre ce sentiment. Il ne voulait pas mourir à nouveau après avoir rescussité tel un Dieu, il ne voulait pas que le sang coule dans ce noir. Il préférait perdre la vie au grand jour. Question de style peut être, surtout question d'honneur. Il voulait mourir comme un démon. Les mort en pleins jours sont plus agréables, tu sais les anges n'ont que faire de ce genre de détails. A quoi bon se reconstruire quand on est adepte du pire ?

La méfiance, la haine et la rancoeur qui habitaient The Joke depuis si longtemps ne demandaient qu'à renaître. Pourtant, quelque chose au fond de lui l'empêchait de déchaîner sa colère. La prestance d'une aura proche semblait le contenir, il paraissait si semblable au démon. Non, cette aura n'était pas celle de Sobra, mais plutôt celle de son protecteur qui n'était pas très loin. The Joke fermait les yeux pour essayer de visualiser le visage et donner une expression à cet aura, mais impossible!

Ce garçon aux cheveux bleu, un peu candide faisait face au psycopath, qui, malgré ses envies de sang restait d'un calme pas possible. Aurait-il sentit la présence d'un être tout aussi démoniaque? Possible. D'ailleurs, cette personne approchait à grand pas, il valait mieux pour Sobra...

Le démon souria. Il n'allait pas éviter de détruire une vie, sous peine d'une menace présente dans les parages. De toute façon, il s'en doutait, l'homme savait qui il était, et il n'hésiterait pas à jouer les sauveurs de l'humanité en voulant porter secours au garçon égaré au mauvais endroit, au mauvais moment. Il n'avait pas besoin de se mentir. Un homme habité par un esprit tout aussi sanguinaire que lui, ne pouvait pas le laisser s'amuser avec un être pitoyable et faible.

Sans même bouger, The Joke ouvrit la bouche, avec une voix calme, basse, mais avec un goût de perversité:

"Je pleure comme tombe les gouttes de pluie.
Face au monde perdu, l'issue est l'oublie.
Rageant d'une folie sans pareil en Enfer,
Je me nourris vilement du rouge, du noir.
Dans la planitude de vie...je perd l'espoir.
Cauchemar ou réalité tels colère.

Mon lugubre chemin peuplé de sombre vices,
Me rapproche sans cesse de la douce mort.
Les hurlements que je pululent fort,
Montrent mon âme en sanglots de l'agonie.
Je demande pourquoi suis-je toujours en vie?
Le froid glacé de l'envie meurtrière, rend mon corp tremblant.
Mon esprit cri à la folie du méchant,
Car dans la souffrance et l'envie, seul je glisse...

Je suis enchaîné aux vivants si perturbés,
Univers imparfait, l'image du damné.
Le Sang fait de moi un être différent,
Il m'appel, me drague, me nargue.
L'Ange et le Démon se reflètent en moi,
L'un dans l'apparence, l'autre pour toi..."


Après ses vers tout aussi machiavélique et énigmatique que l'individus qui les prononça, il perçut les larmes de sang, qui perlaient sur son visage. Couleur pourpre, aussi profonde que la mer rouge...Il leva le bras lentement pour s'en essuyer le visage, se retrouvant avec du sang sur les mains. Il était heureux, il allait pouvoir se délecter de ses quelques gouttes.

Léchant ses doigts avec envie, il continuait de fixait l'enfant lui faisant face...attendant que son sauveur se joigne à la fête!

Hrp: Petite séquence souvenir avec ce post adapté à l'event. Jag se rappelera d'une rencontre spéciale...Sinon, Sobra, réagit au post et attend qu'un perso plus fort te file un coup de main, car tu risque la mort seul!!!


Jeu 21 Fév - 17:59 (2008)
Delphy Khímaïra
Tatooine

Hors ligne

Inscrit le: 03 Fév 2008
Messages: 5

Message Les Favellas. (Quartiers EST) Répondre en citant
La miraculée regarda son bel endormi avec amour et mépris. De sa main encore glacée, elle caressa la joue grise et humide de son Wolfer.
Son Wolfer ? Non, celui la qui dormais dans le sommeil de l’innocence n’était pas le siens. L’homme qui lui appartenait ne se décourageait jamais et ne se laissait jamais abattre par la fatalité, ni par quoi que ce soit. C’était un guerrier, un vrai !
La fausse ingénue se pencha alors vers lui, puis lui murmura à l’oreille :

« La nuit porte conseil Wolfer…

…Je suis navrée d’avoir eu besoin de te faire ça, mais c’est pour ton bien… »

Après avoir confié le loup aux bras de Morphée, Delphy se redressa, puis s’en alla en direction de la commode emprunter quelques-uns de ses vêtements, comme il fut convenu.
Une fois vêtue, elle mis instinctivement les mains dans les poches ; elle sentit quelque chose d’étrange et de familier à l’intérieur. Un chouchou. Elle le sortit de la poche, le regarda, esquissa un tendre sourire, puis dit en se tournant de nouveau vers le jedi gris :

« Idiot va… »

Alors qu’elle s’attachait les cheveux avec, la fine cape sith de son bien aimé posée sur un fauteuil lui sauta aux yeux. Ayant finit de se coiffer, elle prit la décision de s'en emparer, faisait froid dehors...


Elle reprit le sabre laser qu'elle avait laisser tombé sur la moquette, surement par inadvertance, puis sortit enfin de la chambre.


La nuit était était toujours aussi froide, et ce côté de la ville désert. La force et ce qui lui restait de conscience semblait lui dire qu'elle se devait d'aller au Palais voir le maître de Wolfer pour lui dire qu'elle prendrait sa place temporairement, le temps que le guerrier se réveille.
Alors qu'elle prenait le chemin de Mos Eisley, elle entendit des voix de l'autre côté de la rue. Son regard pourpre dériva de sa destination initiale, puis elle s'approcha furtivement de l'endroit ou elle crut ouïr quelques murmures.
Se plaquant contre un mur du coin de la rue, elle écouta les vers suivant, les yeux brillant d'une curiosité enfantine:




"...Mon lugubre chemin peuplé de sombre vices,
Me rapproche sans cesse de la douce mort.
Les hurlements que je pululent fort,
Montrent mon âme en sanglots de l'agonie.
Je demande pourquoi suis-je toujours en vie?
Le froid glacé de l'envie meurtrière, rend mon corp tremblant.
Mon esprit cri à la folie du méchant,
Car dans la souffrance et l'envie, seul je glisse...

Je suis enchaîné aux vivants si perturbés,
Univers imparfait, l'image du damné.
Le Sang fait de moi un être différent,
Il m'appel, me drague, me nargue.
L'Ange et le Démon se reflètent en moi,
L'un dans l'apparence, l'autre pour toi..."
 




Le poème finit, la fille à l'étrange candeur sortit de sa cachette avec un mignon petit sourire, elle applaudit. S'avançant pour mieux distinguer l'auteur de ces quelques vers, elle passa à côté d'un autre homme à la chevelure étrange. Une couleur qu'elle n'avait vu qu'à lui jusqu'à présent, c'était joli aussi.
 
Mais ses attention se portèrent principalement sur l'homme qui se trouvait en face d'elle. Cette personne semblait être revenue du feu de l'enfer, et ceux malgré son apparence de clown. Pourtant, c'est pas fait pour l'enfer un clown, au contraire.  

 
Sans le lâcher de ce regard innocent et candide, elle s'adressa à lui avec un doux sourire:
 

 
"C'est beau ce que vous faîte, j'aime beaucoup...  

...J'aime les belles choses moi aussi, et je serais ravie d'échanger quelques vers avec vous, histoire de tuer le temps. Sauf que ma poésie à moi coule dans vos veines, mes vers se terrent au plus profond de vos entrailles, elle est ce qui fait palpiter votre cœur, et le mien.
C'est un style bien particulier, je vous l'accorde, mais au fond, je suis sure que vous saures l'apprécier comme j'apprécie la votre. Elle vaut surement mieux que l'homme téméraire qui se trouve à mes côté en tout cas.
Allons qu'en pensez vous ?"
 

Ces propos étaient dis avec une voix remplie de tendresse, elle était telle qu'elle pouvait faire oublier les violents sous-entendus pourtant si facile à déceler.
Cependant, la jeune fille ne semblait pas vouloir lui faire découvrir ses poèmes sans son accord, non, elle préférait attendre...

 

Delphy Khímaïra
Ex apprentie sith



XP:8438
Concentration:8734
Stamina:10145
Vitesse:128
Force : 98
Précision:110
Pouvoir de contrôle:119
Pouvoir de sens: 121
Pouvoir d'altération:135

 


Hrp: Petit et médiocre, désolé -_-'

_________________


Dim 24 Fév - 00:56 (2008)
Lechero
~*La Main de Satan*~

Hors ligne

Inscrit le: 24 Nov 2007
Messages: 43

Message Les Favellas. (Quartiers EST) Répondre en citant
L'individu qu'il avait resenti ne tarda pas à sortir de sa cachette applaudissant les vers du joker. Elle semblait apprécier la poésie dans n'importe quel style, et surtout ceux mortels. L'art n'est pas chaste, on devrait l'interdire aux ignorants innocents, ne jamais mettre en contact avec lui ceux qui y sont insuffisamment préparés. Oui, l'art est dangereux. Ou s'il est chaste, ce n'est pas de l'art.

"C'est beau ce que vous faîte, j'aime beaucoup...

...J'aime les belles choses moi aussi, et je serais ravie d'échanger quelques vers avec vous, histoire de tuer le temps. Sauf que ma poésie à moi coule dans vos veines, mes vers se terrent au plus profond de vos entrailles, elle est ce qui fait palpiter votre cœur, et le mien.
C'est un style bien particulier, je vous l'accorde, mais au fond, je suis sure que vous saures l'apprécier comme j'apprécie la votre. Elle vaut surement mieux que l'homme téméraire qui se trouve à mes côté en tout cas.
Allons qu'en pensez vous ?"


Les douces paroles de la jeune fille eurent le don de faire sourire The Joke. Il se releva doucement de son rocher afin d'en descendre. Puis s'approcha de la jeune fille calmement. Il avança vers elle avec des gestes lents, tenta une approche frontale, sans prétention d’aucune sorte, pourtant il venait. Il allait commencer quelque chose. Devant elle, maintenant, il posa une question, une voix profonde, venant du thorax, très calme et posée a la façon d’une respiration…

"L'art n'est pas la vie. Il utilise la vie. L'artiste a la capacité de prendre et transformer la vie, de manière à produire de l'art."

Que fallait-il comprendre par là? Une pensée noire, triste, froide, en même temps… Drôle de mélange, mais un peu perceptible, une envie de sang, une perception différente. C'était cela qu'il voulait signifier à la jeune demoiselle, qui, malgré sa cadeur physique, était une personne intelligemment forte. The Joke se délectait à l'avance de l'affrontement. Il ferma les yeux, respirant un grand coup pour exhaler une grande bouffée d'oxygène.

"Je suis déjà mort une fois. C'est une libération, si on ne prend pas ça comme...une thérapie. Il s'arrêta un instant, fixant le ciel sombre, avant d'ajouter. On ne vous a jamais dit que le rire peut tout guérir? Même la mort..."

Puis, il se retourna le sourire aux lèvres. Il jubilait...

Hrp: A toi de voir comment tu réagis. Liberté totale!! Yeah


Ven 29 Fév - 14:17 (2008)
Delphy Khímaïra
Tatooine

Hors ligne

Inscrit le: 03 Fév 2008
Messages: 5

Message Les Favellas. (Quartiers EST) Répondre en citant
Delphy attendant une réponse à son invitation de la part du clown, le vit s'approcher progressivement d'elle. La jeune fille resta immobile, sans le lâcher du regard, elle lui sourit avec tendresse. Une fois à proximité d'elle, l'homme lui dit alors:

"L'art n'est pas la vie. Il utilise la vie. L'artiste a la capacité de prendre et transformer la vie, de manière à produire de l'art."

C'était rigolo, le clown semblait attendre quelque chose d'elle, tout comme elle attendait quelque chose de lui. Elle ria intérieurement. Le voyant inspirer profondément, elle se concentra de nouveau afin d'écouter ce qu'il allait lui dire d'autre.

"Je suis déjà mort une fois. C'est une libération, si on ne prend pas ça comme...une thérapie."

Alors que Delphy s'apprêtait a partager son point de vue à propos de la mort, le clown dériva sur un autre sujet, un peu plus gai cette fois-ci.

"On ne vous a jamais dit que le rire peut tout guérir? Même la mort..."

La jeune fille à la fausse candeur poussa un long soupir avant de lui répondre:

"Oui je le sais, c'est pour ça que votre tête me plait...

...Pour la mort, je ne sais pas, à vrais dire, je pense plutôt le contraire. J'ai souvent entendu parler de personnes qui sont mortes de rire, alors pensez vous.
Enfin je ne demandes qu'a voir, si vous avez la capacité de me le prouver."


Delphy d'un pas lent se rapprocha à son tour du clown, et une fois tout près de lui, elle plongea son regard pourpre dans le siens, puis lui murmura:

"Faîte moi donc rire monsieur, guérissez moi de cette mort qui me colle à la peau et ne me lâche pas..."

Alors qu'elle touchait du bout de son index la pointe du nez de l'homme, elle lui dit subitement dans le même ton:


"Je vais vous montrer mon art, attention..."

Alors que tout semblait si paisible aux Favella, l'immense cris d'une femme que l'on meurtrit violement déchira le ciel. Delphy avait reculé d'un pas, et s'était lancé à l'assaut de ce clown qu'elle semblait apprécier, bondissant vers lui, un couteau pointé en direction de sa gorge.
Comme cela pouvait paraître étrange...

...A la voir, personne n'aurait dit de la jeune fille qu'elle revenait du paradis, car on put enfin lire dans ses yeux rouge sang que la fausse ingénue dévoilat sa véritable nature. Celle d'une meurtrière...

Oui, Delphy était une meurtrière, mais elle échappa aux flammes de l'enfer du fait qu'elle décida un jour de mettre ses talents de tueuse au profit du bien, et ceux, par amour pour ce guerrier qui était à présent dans la même situation qu'elle, celui qui tue sans autres dessein que de protéger la vie. Tuer pour la vie, tout de même, quelle ironie...

...Mais le ciel ne semble pas punir ce genre de personne, autrement, la jeune fille était bonne pour les flammes éternelles, et le jedi gris aussi...

Consciente de ça, Delphy comptait bien en profiter un maximum...



[HRP: pourrit mon rp je sais, mais faut bien faire avancer les choses -_-"

Je méne une action seulement histoire d'engager le combat^^]


_________________


Jeu 6 Mar - 20:46 (2008)
Lechero
~*La Main de Satan*~

Hors ligne

Inscrit le: 24 Nov 2007
Messages: 43

Message Les Favellas. (Quartiers EST) Répondre en citant
"Je vais vous montrer mon art, attention..."

C'est ce que la jeune fille glissa à son vis-à-vis avant de lancer les hostilités. S'élança à l'assaut d'un homme pour le moins paisible et serein. Il ne bougeait pas, ne tentant rien. Aucune attaque, aucune esquive. Son simple mouvement fut celui de l'innervation de sa cavité bucale. Un sourire, toujours un sourire.

L'action se déroula à pleine vitesse, mais au ralentit, cela donnait tout d'abord, de la poussière suite à l'accélération soudaine de Delphy puis, un silence, le seul spectateur comprit que The Joke était en réelle mauvaise posture... les images défilèrent comme en bullet time dans les esprits, pour cause, le couteau tenu fermement par la jeune femme devint presque létale, il effleura la gorge du clown qui ne bougeait pas, provoquant un saignement.

Le sang gicla dans les airs, rendant la scène bien plus grave qu'elle ne l'était. Mais ce n'était pas le cas pour la bienveillante jeune fille qui avait compris que le fou, bien que salement amoché avait échappé à une mort certaine.

Celui-ci se tint alors le cou par reflexe, remplissant ses mains du chaud liquide vitale tout en goûtant à l'amertume d'une stratégie qui s'était totalement retournée contre lui... mais l'heure n'était pas aux regrets. Le joker, par terre, mais toujours opérationnel, devait rétorquer car il était quasiment à la merci de son adversaire. Il devait tout ce qu'il avait pour s'en sortir.

De son côté, Delphy Khímaïra devait faire face à la blessure sérieuse qu'elle venait d'infliger. Elle n'en avait pas vraiment voulu tant, mais les reflexes de survie, des capacités importantes non maitrisées qui font soudainement surface, le résultat probant était sous ses yeux, à même pas 4 mètres de sa position.

Soudain, un rire éclata, puis une voix limpide en sortit:

"Finalement, la plume est plus forte que l'épée !"

Se relevant tout en faisant face à son adversaire, il lui dit d’une voix calme : «As-tu déjà dansé avec le diable au clair de Lune ?» Doucement, il glissa la main dans sa veste, prêt à lancer quelque chose, puis, sans même laisser le temps de voir ce qu’il mijotait, il fit un bond en arrière afin de s'éloigner tout balançant un projectile qui ressemblait peut être à une bombe. (1ere action)


Lun 10 Mar - 12:10 (2008)
Delphy Khímaïra
Tatooine

Hors ligne

Inscrit le: 03 Fév 2008
Messages: 5

Message Les Favellas. (Quartiers EST) Répondre en citant
Il ne fallut que de quelques gestes pour que l’image de la jeune fille innocente et candide qu’incarnait Delphy ne soit définitivement brisée. Un cris, un bond, et voila que le sang du clown aspergea son doux visage. Ses joues à présent empourprées, Delphy tressaillit.

Voyant que son adversaire était quand même parvenu échapper à une mort plus que certaine, elle s’arrêta un instant afin de le contempler dans sa brêve agonie.
La jeune fille fut agréablement surprise d’entendre son adversaire rire aux éclats, c’était agréable d’avoir en face de soi quelqu’un qui savait rire en toute circonstance, si bien qu’elle préféra ne pas agir pour le moment, afin de rire un peu avec lui.
Le clown s’arrêta un instant, et voyant que celui-ci allait lui adresser la parole, elle se tu afin de l’écouter attentivement..

"Finalement, la plume est plus forte que l'épée !"

Elle répondit sur le même ton que lui :

« La plume ne vaut rien si elle n’a pas d’encre…

…C’est pour ça qu’il m’en faut plus !»


Avant de se lancer une nouvelle fois à l’assaut, Delphy laissa le clown se relever. Chose de faîte, celui-ci lui posa une question étrange :

«As-tu déjà dansé avec le diable au clair de Lune ?»

La miraculée n’eut pas le temps de répondre qu’elle vit le clown bondir vers l’arrière en lui lançant un drôle de truc.
Grâce à la force, elle renvoya l’objet inconnu à son propriétaire, puis l’utilisa de nouveau afin de gracieusement léviter cinq mètres en arrière.
Chose de faîte, elle attendit la suite des evenements…



[HRP: Navré pour ce rp minuscule, c'est juste histoire de le reprendre]

_________________


Mer 2 Avr - 17:55 (2008)
Lechero
~*La Main de Satan*~

Hors ligne

Inscrit le: 24 Nov 2007
Messages: 43

Message Les Favellas. (Quartiers EST) Répondre en citant
Soudaine prise de conscience du monstre. Mais trop tard, bien trop tard.

Le vent changea de direction, aussi bien au sens littéral qu'au sens figuré. Delphy Khímaïra venait d'infliger une belle blessure à The Joke qui allait sûrement lui laisser une balafre de guerre. On pouvait penser que le combat était joué tant sur le plan physique que sur le plan psychologique mais, celui-ci, plein de ressources n'accepta pas la sentence et tenta de tout renverser en puisant dans ses dernières ressources.

Il fit un choix, celui d'attaquer le compagnon canin de la jeune fille ou du moins, celui qu'il croyait être le compagnon (Sobra Sabar)... Un choix lourd de conséquences. Il avait oublié l'aspect combat et était entré dans une phase plus sérieuse, sans scrupule ni considération réel pour son adversaire. C'était une rixe à mort qu'il venait de choisir. La victoire allait se faire, dussait-il faire une victime.

Il employa alors tous les moyens possibles pour arriver à ses fins et le premier était cette puissante arme qu'était la bombe flashante. Et l'effet fut dévastateur pour son adversaire qui, sous le, s'était concentré de tous ses sens sur la "bombe" qu'il essaya de repousser grâce à la Force. Quelle erreur!!La bombe l'aveugla totalement, pire encore, il en fut de même pour son ami silencieux. Peu importe pouvait-on penser,Delphy Khímaïra savait se fier à sa puissante maîtrise de la FORCE mais c'est là que toute la sournoiserie du plan de The Joke (qui lui avait fermé les yeux), peut-être malencontreux, atteignit son climax.

Le sang, le sang et uniquement le sang, c'était la seule chose que Delphy Khímaïra pouvaient sentir, connaissant ainsi la position exacte de ce qui était devenu quasiment son pire ennemi. Mais c'est tout, et vraiment tout.
Ainsi,The Joke plein de malignité utilisa la main qui était encore vierge de sang pour lancer cette fois, une salve de cartes de jeu tranchante (en fait c'est des lames) dirigés vers les deux opposants. Mais comme son attention était tout particulièrement portée sur l'apprenti jedi, les seuls projectiles qui avaient atteints un niveau acceptable de précision étaient ceux justement lancés à l'encontre de l'enfant si absent.

Le cibles étaient sans défense aucune... les armes fendaient l'air...

"Arrrg!!"

Le cri déchirant se fit entendre n'annonçant rien de bon à Delphy Khímaïraatteinte de cécité temporaire et ce n'était que justifié car, à côté d'elle, Sobra Sabar venait de se recevoir avec profondeur deux des trois carte à jouer, l'As de Trèfle et le Joker bien sûr!!. Le jeune adolescent saignait et la jeune fille ne pouvait que remercier de ne pas voir à ce moment, le spectacle l'aurait sûrement fait devenir folle car le résultat de la prise de conscience de la blessure sur un être innofensif fut déjà assez grave sans même ne l'avoir vu. Elle était hors d'elle, oui, totalement.

Pourtant, le machiavel The Joke n'en n'avait pas fini, en tout cas, pas dans ses dessins qu'il comptait porter à terme. Ainsi, c'est encore une technique spéciale dont il allait se servir et pas la plus faible, loin de là. Une mortelle, en particulier dans le cas présent où Delphy Khímaïra était à sa merci.

La FORCE puis les sceaux puis le nom pour arriver à... rien. Oui, il ne se passa rien. En effet, Delphy Khímaïra venait d'utiliser le " Sens du danger" et ceci lui permit d'esquiver les salves de cartes tranchantes et même de les renvoyer à l'utilisateur. Les trois cartes venaient subitement de s'enfonçer dans ses bras. Ses pores se mirent alors à brûler subitement, une douleur dont il ne pouvait se défaire, quelque chose de très déplaisant : une brûlure puissante.
Complètement déconfit,The Joke était face à un mur bien trop haut pour lui et il ne savait plus quoi faire à présent.Il était temps d'arrêter ce combat. D'en finir!! Delphy Khímaïra savait ce qu'il lui restait à faire désormais!!

L'ACHEVER !!!!!!!!!!!!

Hrp: Voilà; finito. Ta victoire c'est joué à un fil, grâce à ta subtil. Sinon, tu y passé aussi...Dans ton prochainpost libre à toi de tuer The Joke de la manière qui te fera plaisir. Ensuite, liberté total in rp


Mer 27 Aoû - 15:51 (2008)
Contenu Sponsorisé






Message Les Favellas. (Quartiers EST)

Aujourd’hui à 11:50 (2016)
Montrer les messages depuis:    
Répondre au sujet    Chevalier Jedi V3 Index du Forum » Championnat Interplanètaire de POD RACER » Ville Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers: 

Index | Panneau d’administration | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Design by Freestyle XL / Music Lyrics.Traduction par : phpBB-fr.com