Chevalier Jedi V3 Index du Forum
S’enregistrerRechercherFAQMembresGroupesConnexion
Shade [Accepté]

 
Répondre au sujet    Chevalier Jedi V3 Index du Forum » Kiffex » Présentation[OUVERT] Sujet précédent
Sujet suivant
Shade [Accepté]
Auteur Message
Shade
~*Ombre Assassine*~

Hors ligne

Inscrit le: 08 Jan 2008
Messages: 17

Message Shade [Accepté] Répondre en citant
SHADE


Profil----

Nom : Inconnu
Prénom : Inconnu
Surnom : Shade
Age : 18 ans
Sexe : masculin
Date de naissance : inconnue
Groupe sanguin : inconnu

Description----

Taille : 1m76
Poids : 60 kg

Description physique :

Son apparence réelle est celle d’un jeune homme avec un physique assez chétif, les cheveux oranges et les yeux rouges sang. Son visage est resté celui d’un enfant avec des traits fins. Ses expressions sont dénuées de sentiments et ne laissent rien transparaitre. Son apparence ne reflète pas vraiment son âge. Shade est métamorphe et peut prendre toutes les apparences humaines possibles.

Psychologie----

Caractère : Shade tue sans la moindre émotion, comme par réflexe. Il ne pense pas réellement faire le mal, ses repères moraux et sociaux étant totalement inexistants. Il n’a pas vraiment de sentiments ne serait-ce que celui pour les anges. Il est un peu comme un corps sans âme créé de toutes pièces par un savant fou. Dans son cas, l’éveil de l’enfant n’a pas eu lieu. Peut-être une petite partie de son esprit a été éveillé par l’ange. Il classe les personnes qu’il rencontre en deux catégories distinctes : les anges et les cibles.


Ce qu'il aime : Les anges.

Ce qu'il déteste : Rien.

Background----

1/ L’experience

L’histoire de Shade débute sur la planète Polis Massa ou du moins ce qu’il en reste. Cette planète était située dans les territoires de la bordure extérieure. . Sur ce monde vivaient les Eellayin, un peuple souterrain. Mais, il y a bien longtemps, la planète fut détruite et la civilisation des Eellayin disparut sans que quiconque sache ce qu'elle était devenue, laissant place à un champ d’astéroïdes dont le plus important porta, par mimétisme avec la planète originelle, le nom de Polis Massa.

Polis Massa était un lieu idéal de refuge pour les dissidents de la République de part sa localisation géographique et les difficultés d’approche dû au champ d’astéroïdes résultant de la destruction de la planète originelle.

C’est donc tout naturellement qu’un laboratoire secret aux expériences douteuses avait vu le jour au fin fond d’une cavité de cette planète.

Crois-tu que l’enlèvement de nombreux membres de cette espèce passera inaperçu ?

Le savant qui avait prononcé cette phrase contemplait des milliers de cuves emplies d’un liquide jaunâtre sérologique. Ce qui semblait être le professeur en charge de ces mornes expériences se retourna et dit d’un ton sec :

Ce serait faire trop d’honneur à cette sous race que de se soucier de la disparition de ces piètres individus. Nous sommes si proches du but ! L’instant n’est plus au doute mais à la concrétisation d’années de recherche intense. Si cette expérience réussit, alors…

Le grand ponte n’eut pas le temps de finir sa phrase qu’un bruit sourd se fit entendre. Il sourit et dit :

Voici le matériel que j’ai commandé. Ces pirates nous sont de la plus grande utilité si on les paie….

Le professeur regarda son chef quitter la salle d’expérience et soupira.

Je ne suis plus sur…Et si ce que l’on faisait était mal ?

Il regarda son carnet de laborantin et le livre sur la génétique qui trainait sur sa paillasse verdâtre, imbibé de produits chimiques en tout genre. Certes, le professeur avait raison. Après tout, les Clawdites n’étaient pas une espèce protégée et les soldats morts ramassés le long des champs de bataille non plus. A vrai dire, personne ne se souciait de la disparition de l’un et de l’autre. Il voulait avant tout faire avancer la science mais, car il y avait un mais, il lui semblait que l’expérience était poussée trop loin. Le professeur demandait chaque jour plus de matériel. Le matériel, quel nom ignoble, quand on parle d’êtres humains. Le professeur avait tout calculé, il se rappelait leur première rencontre ainsi que ses doutes.

Ce sera la première pierre d’un édifice d’avenir ! lui avait-il dit. Nous serons les précurseurs de la génétique humaine !

Toutes ces phrases grandiloquentes lui avait fait peur mais il devait avouer que l’expérience l’excitait.

Nous allons croisé des Clawdites avec des hommes parfaitement entrainé au combat et ainsi nous créerons une armée parfaite !

Certes, le challenge scientifique était de taille mais le but avoué était beaucoup moins romanesque. L’idée du professeur était relativement basique : il voulait créer des êtres dédiés au combat, possédant un atout de taille : celui d’être métamorphe.

Le raisonnement paraissait sans faille : extraire le gène métamorphique des Clawdites pour ensuite l’implanter sur un soldat rompu aux arts du combat.

La théorie était belle et pure, la pratique beaucoup moins. Un problème de taille était survenu : le résultat de l’expérience n’était pas stable. Le réceptacle rejetait systématiquement le gène sans que les scientifiques aient découverts pourquoi.

Ainsi, la consommation de corps devenait énorme. Chaque jour, le professeur en demandait beaucoup plus et les finances commençaient à sérieusement chutées.

Un claquement de porte sortit le scientifique de ses rêves. Le professeur, accompagnés de pirates, jubilait :

Messieurs, nos amis nous ont apporté du matériel très haut de gamme ! Ce soir, notre expérience sera une réussite totale !

Les scientifiques passèrent le reste de la journée à préparer le laboratoire pour que l’expérience du soir soit faite dans les meilleures conditions.

Que l’expérience commence !

Le professeur était aux anges, quarante ans de vie de recherche allaient enfin aboutir. Il baissa un levier, prit la température de la cuve avec un long capteur puis réfléchit à nouveau, et demanda à ce que l’on amène le matériel.

Dehors, un éclair d’une violence extrême se fit entendre.

Encore un de ces maudits orages magnétiques. pesta le professeur.

L’expérience continua néanmoins. Le professeur injecta alors dans la cuve les morceaux d’ADN de choix qu’il avait méticuleusement extrait du corps d’un Clawdite et le corps décomposé d’un soldat d’élite.

Il hurla alors :

Survoltage de la cuve !

L’aide tourna alors une mollette et des flux de courant au voltage immense parcoururent la cuve de part en part. Dehors, le tonnerre hurlait de plus belle. Les tensions électriques zébraient la cuve mais rien ne se passait.

Le professeur commença à déchanter.

J’avais pourtant tout prévu ! Cela doit marcher !

Les grondements de l’orage semblaient de plus en plus proche. L’aide mit une main sur l’épaule du professeur.

Allons, allons…Cela fonctionnera la prochaine fois, j’en suis sur ! lui dit-il avec un sourire.

Le professeur rejeta violemment la main de son aide.

Votre condescendance me fait vomir ! Je suis sur de mes calculs, cela ne peut pas échouer ! hurla-t-il.

A ce moment précis, un énorme fracas se fit entendre et un éclair frappa la cuve de plein fouet. Tout disjoncta immédiatement dûe à l’énorme surtension.

Une fois le choc passé, le professeur mit le laboratoire sur le générateur de secours. Une lumière faible et tamisée fit découvrir l’ampleur des dégâts aux scientifiques.

Le professeur pleurait de rage.

Tout est foutu ! Je ne pourrais jamais remettre en place une telle expérience. Le laboratoire est détruit et ma vie aussi…Tout ça à cause d’un éclair.

Le professeur se rapprocha de la cuve fêlée en deux par la violence de l’éclair et donna un coup de pied dedans de rage. Puis son visage s’illumina et il appela d’une voix fébrile :


Venez voir ! Venez voir ! Nous avons réussi !

Le laborantin se précipita et vit un petit corps bouger à l’intérieur de la cuve. Il hurla :

Service médical ! Vite ! Service médical !

Il se tourna vers le professeur et dit :

Et maintenant ?

Le professeur lui répondit juste par un sourire.

2/ Le cobaye

Le professeur et son équipe passèrent les six années suivantes à surveiller la croissance et la stabilité du résultat de l’expérience. Sa croissance était normale, et le corps de l’enfant parfaitement stable.

Ce qui n’était guère réjouissant pour le nouveau né était le fait de passer les huit premières années de sa vie dans une cuve avec pour seuls parents, une batterie de scientifiques qui étaient plus aptes à mesurer des tas de valeurs compliquées qu’à lui raconter des histoires pour s’endormir.

Le nouveau-né ne montrait aucune émotion particulière et était très docile. Le professeur lui faisait apprendre le monde au travers d’encyclopédies électronique à l’aide d’électrodes directement enfoncées dans le cerveau du petit. Il espérait en faire en plus d’un être parfait un être supérieurement intelligent. Oh certes, il omettait de lui faire apprendre tout ce qui concernait la philosophie et la paix pour se concentrer plus particulièrement sur les techniques de guerre et autres réjouissances sanglantes.

Le professeur n’était pas sur que cette méthode portait ses fruits et que cette reprogrammation d’être humain allait parfaitement fonctionner. D’autre part, il n’avait toujours pas vu le sujet se transformer comme ses gènes de Clawdite lui permettaient et cela restait un mystère quant à la réussite de son expérience.

Cette dernière question le turlupinait grandement tant et si bien qu’il n’en dormait pas la nuit. Un jour, il se décida à essayer. Il sortit donc le gamin de sa cuve et lui montra un hologramme d’une autre personne.

Transforme-toi en ceci !

Le petit garçon regarda avec insistance l’hologramme sans très bien comprendre.



Le professeur commença à s’enerver :

Je suis sur que tu le peux ! je t’ai créé ! transformes-toi en cette image !

Le petit garçon ouvrit des yeux ronds et prononça péniblement.

Transformer ? Image ?

Le professeur bouillait de rage.

Mais tu vas te transformer oui ? je ne sais pas comment font les Clawdites moi…Penses que tu es cette forme ! mais fais quelque chose !

Penser ?

Cette dernière interrogation mis le professeur dans une colère noire et il commença à frapper le petit garçon.

Pas taper moi si moi transformer ?

Le professeur se stoppa et le petit garçon changea péniblement son apparence pour prendre celle de l’hologramme.

Le professeur sourit. Son aide se rapprocha de lui.

Qu’allons-nous faire de lui ? Notre installation est fichue et c’est le seul de sa race en quelque sorte.

Le professeur sourit à nouveau :

Nous allons l’entrainer ! Il se doit d’avoir les meilleurs professeurs possibles. Nous allons donc l’envoyer dans les camps de Yinchorr. Un ami à moi, un autre dissident de la république tient ses camps. Je vais le prévenir.

L’aide pâlit :

Les camps de Yinchorr ? Mais vous n’y pensez pas ? Il a tout juste six ans et…

Yinchorr ? fit l’enfant en reprenant son apparence originelle.

Le professeur se pencha :

Je vais faire de toi une arme, mon petit ! Une arme ! Ah ah ah !

Quelques jours plus tard, un vaisseau arriva sur Polis Massa. Le militaire qui en descendit fut accueilli avec les honneurs par son ancien ami.

Je suis content de vous revoir, mon général ! Nous sommes enfin arrivés à nos fins ! Vous allez voir, il est parfait !

Le général eut l’œil pétillant mais ne dit mot. Le professeur continua :

Je vous le confie avec la plus grande assurance ! je suis sûr que vous pourrez tirer de ces capacités de perfection liés à l’expérience de grandes choses ! Ah, et si vous pouviez me déposer avec mon aide sur le chemin de Yinchorr sur une petite planète que je vous indiquerai. Les environs ne deviennent plus très surs depuis que je n’arrose plus les pirates…

Le général acquiesça d’un signe de tête.

Quelques heures plus tard, la navette de transport décolla avec à son bord le professeur, son aide, le général et le petit garçon.

Voici les coordonnées de la planète où je dois me rendre. fit le professeur au général en lui tendant un ordinateur de poche avec un hologramme de planète.

Le général prit l’ordinateur, sourit puis sortit son blaster :

Je suis désolé mon ami, mais vous n’irez nulle part. Votre découverte m’appartient maintenant.

Le professeur et son aide n’eurent pas le temps de portester qu’il s’écroulèrent sous deux coups de blaster bien tirés.

Le général se tourna vers le petit garçon :

Ils sont morts maintenant…Ne pleure pas, mon enfant car je ferais de toi un guerrier !

Le petit garçon murmura :

Morts ?

Le général ne se soucia guère de la question du petit et demanda :

As-tu un nom ?

Nom ?

Le général sourcilla et déclara :

Dorénavant, tu t’appelleras Shade ! Et tu seras à mes ordres. Je ferais de toi une machine à tuer ! Bienvenue dans ce monde, mon petit !

Le petit garçon ne laissa transparaitre aucune émotion et murmura simplement :

Shade…

3/ L’entrainement

La planète Yinchorr est un monde désertique, rocailleux, sec et désolé. Le système du même nom est situé dans les Régions d'Expansion près de la Route Hydienne. Il comporte notamment : Uhanayih (une planète rocailleuse et sa lune), Yitheeth (un monde océanique) et Yibikkoror (une géante gazeuse). Les conditions de vie étaient extrèmes. Il faisait très chaud le jour et très froid la nuit.

Shade arriva enfin au camp. Dès son arrivée, il eut un matricule et un paquetage comprenant un vêtement et une ration de survie. Une place dans un dortoir lui fut attribuée et l’Enfer compta un nouveau pensionnaire.

Shade faisait parti d’une équipe de dix recrues. Les bleus, comme il était coutume de les appeler.

Pendant cinq longues années, son quotidien fut radicalement militaire. Shade ne s’était pas du tout adapté à la vie de groupe et contentait de subir, oui subir était le mot juste, sa nouvelle condition d’esclave de l’univers militaire. La moyenne horaire de sommeil était de deux à trois heures par nuit et que d’un œil si on ne voulait pas finir poignardé, mutilé ou mort. Shade apprenait à endurcir son corps au vu des épreuves somme toute assez classiques mais poussées à l’extrême. Raid dans le désert en plein soleil avec un paquetage lourd et sans eau, entraînement au saut d’obstacles en tout genre, même le genre d’obstacle létal inventé spécialement pour l’occasion. Incitation à la trahison parmi les bleus, brimades quotidiennes et corvée inhumaines. Entrainement en conditions réelles avec tous les dangers que cela comporte. En un mot : il fut formé physiquement, lavé mentalement et en sortit avec quelques blessures.

Il ne parlait jamais, ne laissait transparaitre aucun sentiment et était en quelque sorte un bon petit chien qui effectuait ce qu’il avait appris. Sa vie ressemblait plus à une suite de réflexes pavloviens qu’à des actions réellement réfléchi, d’autant que d’une part il n’avait pas le temps de réfléchir, et d’autre part, savait à moitié ce que ça voulait dire. Quand on lui parlait, il répétait toujours les mêmes mots décousus :

Shade…L’enfer…Shade…L’enfer…

Tant et si bien que personne ne lui parlait et qu’il passait pour ce quoi le général l’avait baptisé : une ombre.

Et puis vint le jour de l’épreuve. Après cinq longues années d’entrainement, il fallait, s’il en était encore le cas, sélectionner les meilleurs.

Les dix aspirants furent amenés dans une salle d’école où il y avait cinq tables doubles. Les militaires enchainèrent les aspirants à leur chaise, leur laissant les bras libres et deux par table. Shade se laissa faire sans montrer d’émotions particulières comme à son habitude.

Le général entra alors dans la pièce et commença un discours.

L’instant est solennel. Nous allons juste garder les meilleurs d’entre vous. Voilà le principe de l’épreuve où seuls les meilleurs survivront. Devant vous, sur vos tables respectives, sont posées une boite à outils et les pièces détachées d’un blaster. Le principe est simple : vous devez monter le blaster et tuer votre voisin de table. A moins qu’il le fasse plus vite que vous. Pour corser cette épreuve, un militaire tiendra un blaster sur votre tempe. Oh, ce n’est pas seulement une mesure de sécurité mais si aucun membre de votre binôme ne réussit à monter le blaster en moins de 90 secondes, votre garde du corps devra vous abattre. Je veux voir de mes yeux le résultat de votre entrainement. Mes enfants, tachez de rester en vie !



Shade resta de marbre tandis que d’autres aspirants commençaient à trembler. Le top départ fut donné. Shade se remémora son savoir acquis en entraînement et commença méthodiquement à monter l’arme. Il n’était pas gêné par des sentiments de peur ou de stress, vu qu’il ne savait même pas ce qu’était un sentiment. Il finit enfin de monter son arme et le pointa vers son compagnon de table.

Un petit enfant blond qui tremblait. Ses yeux reflétaient une peur immense. Ses doigts relâchèrent le blaster incomplet et il essaya de bredouiller quelques mots.

Noooon…Mort…Noooon…

Shade ne montra aucune émotion et dit simplement :

L’Enfer…Shade…

Et tira. Les soldats vinrent le détacher ainsi que deux autres bleus ayant réussis. L’histoire s’étant arrêtée là pour les autres malheureux. Une longue année supplémentaire paracheva son entrainement.

Ce jour-là, Shade fut convoqué dans le bureau du général. Ce dernier sourit en voyant Shade :

Mon petit ! Tu vas maintenant quitter ce camp et effectuer des missions pour mon compte personnel. Ta capacité métamorphique servira à exécuter mes ennemis.

Certes, la capacité métamorphique de Shade avait servi au général durant trois missions au scénario toujours identique. Shade tuait un proche de la victime, prenait son apparence puis tuait la victime, prenait son apparence et disparaissait. Il disparaissait d’ailleurs tellement bien que le général au cours de la quatrième mission perdit complètement sa trace sur une planète reculée.

_________________
~Shade~

Dernière édition par Shade le Mar 8 Jan - 18:34 (2008); édité 1 fois
Mar 8 Jan - 18:12 (2008)
Publicité






Message Publicité
PublicitéSupprimer les publicités ?

Mar 8 Jan - 18:12 (2008)
Shade
~*Ombre Assassine*~

Hors ligne

Inscrit le: 08 Jan 2008
Messages: 17

Message Shade [Accepté] Répondre en citant
4/ L’ombre assassine

Sa quatrième mission était simple. Tuer un noble prélat afin que le général puisse récupérer sa fortune. Tout autre but aurait pu faire l’affaire tant Shade ne pensait pas et se contentait d’obéir. La cible était un homme assez âgé et reconnu socialement du milieu noble de la ville. Le plan était simple. Le bourgeois donnait une soirée ce soir. Shade se ferait passer pour un invité et tuerait la cible.

Shade attendait dans la rue devant le manoir. Il observait la cérémonie à travers des macrojumelles et attendait le moment propice. La fenêtre d’action allait bientôt exister. Shade était patient. Il savait que cette fenêtre se présenterait à lui. Il savait aussi que cette fenêtre d’action pouvait être horriblement courte. Il fallait être patient et réactif.

Au bout d’un petit moment, un homme sortit du manoir pour fumer un deathstick, ou une cigarette. Peu importait, en fait, ce qui comptait était la fenêtre. Il se dirigea d’un pas sûr vers l’homme et en un mouvement lui écrasa la tête contre le mur. L’homme en question n’était pas très fort et l’alcool et la drogue aidant…Shade lui, de part son entrainement, avait les réflexes nécessaires pour l’occire en un geste. Shade tira le corps de l’homme dans la ruelle, prit son apparence et entra dans la réception du notable.

Un homme l’interpella :

Alors, ça va mieux ? Tu as l’air tout pâle ! Je t’avais bien dit de ne pas forcer sur l’alcool.

Shade dans un effort incommensurable sourit à son interlocuteur. Il ne voyait pas la cible. Il demanda :

Où se trouve notre hôte ?

L’homme répondit :

En haut avec sa femme, je crois. Mais il ne saurait tarder ! Tout le monde l’attend pour le déssert !

En haut ? Hmmm, je crois que je vais aller m’allonger, je ne me sens pas bien. L’alcool peut-être

Tu as raison. Ta voix est bizarre. Cela te fera du bien !

Shade monta alors les escaliers. Il se remémora mentalement le plan de la maison et au lieu de prendre à gauche pour aller aux chambres d’invités, il prit à droite en haut de l’escalier en direction de la suite du notable.

Il se faufila discrètement, regarda si personne n’était présent et entra dans la chambre de la cible en sortant furtivement un couteau de son smoking.

Il interpella le baron :

J’ai un cadeau pour vous, Baron…L’Enfer !

Alors qu’il allait faire ce qu’il savait le mieux fair,e ce à quoi il était formé, un évènement survint. Comme un grain de sable dans une mécanique parfaitement huilée, comme une épine dans le pied d’un marcheur le plus forcené, une voix éveilla en lui ce qu’il ne connaissait jusqu’à présent pas : un sentiment.

Non, arrêtez !

La personne qui avait prononcé ses mots venait d’entrer dans la pièce. Ce qui frappa Shade fut sa beauté et ses yeux. De grands yeux bleus innocents d’où perlaient quelques larmes. Shade se stoppa immédiatement.

Je vous en supplie, ne le tuez pas !

Shade sous le coup de la première émotion de sa vie baissa le couteau et repris son apparence originelle et dit :

L’Enfer…Vous n’êtes pas l’Enfer. Ce regard. Êtes-vous un ange ? J’ai vu des photos d’anges, là.

Il indiqua sa tête à l’aide de son index. Ses souvenirs résultant de l’encyclopédie ingurgitée il y avait fort longtemps, remontaient. La fille, en sanglots, prit le bras de Shade.

Il ne doit pas mourir.

Mourir ? je ne comprends pas…

Epargnez-le ! Pour moi ! S’il vous plait !

La cible doit être abattue ! je ne comprends pas votre requête, ange ! Je suis perdu !

Il doit vivre. Un ange vous le demande ! Epargnez-le ! Le meilleur moyen de trouver son chemin est d’être perdu. Ne l’oublie pas petit garçon, et je t’en prie, ne va pas par là. Pas dans le meurtre...

Dieu envoie des anges pour demander d’épargner la cible ?

Oui, Dieu envoie des signes ! Epargnez-le et Dieu sera content…

Cette beauté et l’évocation de la religion perturbait Shade. Sa tête se souvenait de livres ingurgités où les icônes étaient belles et chastes. A croire que son créateur était croyant et lui avait inculqué sa foi.

Shade hésita. Il se prit la tête à deux mains et hurla :

La cible doit être executée. Je ne comprends pas le contre ordre. La cible…

Puis tomba à genoux en se tenant la tête à deux mains. Il prit l’apparence de la jeune fille sans le vouloir et murmura :

Suis-je un ange ?

C’est le moment que choisit le notable pour appeler la police. La jeune fille sortit alors de la pièce en tremblant, visiblement choquée par le métamorphisme de l’assassin. Shade se tenait à genoux, reprit son apparence et hurla en se tapant la tête par terre.

L’ange est là ! L’ange est dans mon cerveau ! Ses yeux m’observent et me jugent…L’ange est là…

C’est un garçon de quatorze ans que la police arrêta. Les interrogatoires ne donnèrent rien et Shade fut emprisonné, plus pour sa bizarrerie et son mutisme que pour sa dangerosité.

5/ La prison de Kiffex

Shade passa les deux années suivantes au fond de sa cellule torturé par la vision des yeux de l’ange le jugeant.

Sors de mon esprit, Ange ! Sors de mon esprit !

Shade ne se savait même pas emprisonné physiquement tellement son esprit, lui, était enfermé dans une vision d’yeux de femme. Shade ne parvenait pas à contrôler ce sentiment. Le seul sentiment mais tellement nouveau pour lui.

Au bout de deux ans, un cri le sortit néanmoins de sa torpeur.

La Kyuussei montre sa générosité ! Vous êtes libres !

Celui qui venait de prononcer ses paroles était un parfait inconnu pour Shade. Quoi qu’il en soit, ce dernier venait le libérer.

Grâce de la Kyuussei ! Vous êtes libres !

Shade regarda l’inconnu ouvrir la porte de sa cellule. Libre…A vrai dire, Shade ne savait même pas ce que liberté voulait dire, il resta donc assis par terre en attendant la nouvelle cible.

L’homme regarda Shade d’un air bizarre et dit :

Libre ! Tu es libre ! Va-t-en !

Shade regarda l’homme et dit :

Es-tu un ange ?

L’homme regarda Shade bizarrement et dit :

Je n’en sais fichtrement rien…Je ne crois pas non…

Shade demanda à nouveau :

Identité de la cible ?

L’homme écarquilla les yeux. Il savait que la prison de kiffex recelait d’individus louches mais là, c’était le pompon !

Tu ne veux pas sortir ? T’es bizarre…

Shade demanda :

Sortir ? Pour quoi faire ? Identification de la cible ?

L’homme dit :

Ouh là ! T’es vraiment louche toi ! Bon, allez, moi, je me rends à la course de pods sur Tatooïne ! Je t’emmène si tu veux ! On s’amusera bien là-bas ! Tout le gratin de la galaxie y est présent parait-il ! L’évènement se déroule dans un mois ! On a juste le temps de s’y rendre en vitesse lumière et de s’amuser un peu !

6/ La course de Pod

Shade arriva sur Tatooïne. Malheureusement pour celui qui l’avait libéré, Shade choisit toujours une cible par défaut. Il arriva donc seul sur Tatooïne. L’image de l’ange hantait plus que jamais son esprit. Il choisit donc une apparence en accord avec cette torture. En effet, un prêtre est le lien entre la terre et Dieu, et donc le plus à même de rencontrer des anges. Et c’est donc sous cette apparence de prêtre que Shade fit son arrivée sur cette planète qui ressemblait beaucoup à son lieu d’entrainement. L’Enfer…

Au bout de quelques jours, il s’était familiarisé avec les lieux, assistant même à la première course de pod. Il ne comprit pas très bien les règles mais observait et recherchait l’ange.

Alors qu’il se promenait dans une rue de Tatooïne, un jeune être étrange le percuta.

Miaa…Grompf…Pard…grmppfff…Scrountch…don.

Shade dévisagea la fille avec stupeur. Ces yeux…Elle a les mêmes yeux. Un ange ! Il dit alors dans un reflexe mimétique :

Le meilleur moyen de trouver son chemin est d’être perdu. Ne l’oublie pas petite fille, et je t’en prie, ne va pas par là.

Les mêmes paroles que l’ange lui avait dites. Et pour illustrer sa parole, il pointa du doigt la direction droit devant lui.

Un ange…Le chemin…

Puis Shade disparut dans la foule en prenant une autre apparence afin de suivre l’ange. Il la suivit jusque dans une ruelle où elle discutait avec un petit garçon. Il avait pris l’apparence du petit garçon en question mais était caché derrière une poubelle. Il entendit la discussion et vit les brioches et la fameuse biscotte dont l’ange parlait. Puis soudain un bruit sourd se fit entendre, un tir de blaster et l’ange tomba aux pieds de shade, derrière la poubelle où il était caché. L’autre petit garçon détourna les yeux.

Shade, dans un réflexe pavlovien conditionné par son entrainement, prit le corps de l’ange, lui enleva ses vêtements pour regarder l’étendue des dégâts, se faufila dans une ruelle et prit son apparence de prêtre, avec cachée sous sa bure, l’ange.

Shade se demanda alors si l’ange pourrait lui expliquer pourquoi il était hanté par ses yeux…Il s’aperçut alors qu’il avait perdu son chapelet.

Le lendemain, Shade était, dans sa chambre minable, en train de veiller sur l’ange. Elle n’avait pas rouvert les yeux. Shade se demanda si elle allait se réveiller.

Quelques heures plus tard, un miaulement se fit entendre :

Miaaaaa ! Mais je suis où ? Miaaaaa ! Aïeuuuuh !

Shade se pencha sur l’ange :

Fonctions vitales non touchées. Es-tu un ange ?

Miaaaa ? Un ange ? Mais qui es-tu ?

Shade s’aperçut qu’il avait recouvré son apparence originelle. Il répondit.

Qui suis-je ? Je ne comprends pas. L’Enfer…Shade…Es-tu un ange ? Pourquoi tes yeux sont dans mon cerveau ?

Le monsieur qui frappe sur la tête dit que je suis plutôt une petite peste qu’un ange…Mais la jeune fille à la voix douce…

Shade sembla déçu de la réponse.

Si tu n’es pas un ange, tu es une cible !

Et Shade enfonça un couteau en plein cœur de la féline…

HRP : Merci de m'avoir lu, ça tenait pas en un post alors j'ai fait en deux ^^

_________________
~Shade~

Mar 8 Jan - 18:15 (2008)
Neihc Tahc
~*Maître Légendaire chasseur de Spam*~

Hors ligne

Inscrit le: 07 Sep 2007
Messages: 333

Message Shade [Accepté] Répondre en citant
Bon voilà, comme je t'ai déjà dit, j'ai lu en entier et j'ai bien aimé cette histoire. Je ne vais pas attendre le oui des modos de Kiffex, car je sais qu'ils diront oui. Je te mets direct les accès et tout et tout.

Sur Kiffex, c'est toi qui choisi le pseudo de ton rang. Que veut tu??


Mar 8 Jan - 18:34 (2008)
Shade
~*Ombre Assassine*~

Hors ligne

Inscrit le: 08 Jan 2008
Messages: 17

Message Shade [Accepté] Répondre en citant
j'ai corrigé le code couleur qui n'allait pas ^^

je veux bien : "ombre assassine" si c'est possible ^^

_________________
~Shade~

Mar 8 Jan - 18:35 (2008)
Neihc Tahc
~*Maître Légendaire chasseur de Spam*~

Hors ligne

Inscrit le: 07 Sep 2007
Messages: 333

Message Shade [Accepté] Répondre en citant
Voilà c'est fait! Okay

Tu peux allé t'inscire comme cela je fais ta fiche. Tu commence directement au niveau d'un Padawan donc tu as 100 point à répartir. Pour le reste, c'est moi qui rempli.


Mar 8 Jan - 18:44 (2008)
Raediel Kurgan
~*Maître de la Force / Admin*~

Hors ligne

Inscrit le: 07 Sep 2007
Messages: 208

Message Shade [Accepté] Répondre en citant
J'ai eu la flemme de lire ta bg désolé ^^

Bienvenue sur le forum Yeah


Mar 8 Jan - 19:00 (2008)
HeartBlack
~*Sith*~

Hors ligne

Inscrit le: 07 Sep 2007
Messages: 42

Message Shade [Accepté] Répondre en citant
Bienvenue.
Vilain Neihc, il m'a devancé sur ma propre planète!!! gnagna


Mar 8 Jan - 19:03 (2008)
Kaïton
~*Hors-la-loi*~

Hors ligne

Inscrit le: 09 Sep 2007
Messages: 162
Localisation: Dans Son POD ^^

Message Shade [Accepté] Répondre en citant
Très bonne BG ^^ j'adore, mais j'avais des idées similaires pour un autre perso >< po juste ><

c'est pas mary derière tout ça ? xD

_________________
Kaïton l'Insoumi, Présentation
Tatooine

&quot;La volonté permet l'Impossible&quot;

Mer 9 Jan - 12:46 (2008) Visiter le site web du posteur Yahoo Messenger MSN
Mary
~*étudiant(e)s/côté obscur*~

Hors ligne

Inscrit le: 12 Sep 2007
Messages: 156
Localisation: Dans tes rêves érotiques les plus fous...

Message Shade [Accepté] Répondre en citant
C'est vrai qu'il a l'air chouette ce perso Razz

_________________
Mary

Mer 9 Jan - 15:48 (2008)
Darth Blood
~*SEIGNEUR BLOOD FOU/Admin*~

Hors ligne

Inscrit le: 07 Sep 2007
Messages: 73
Localisation: ...

Message Shade [Accepté] Répondre en citant
Bienvenue Wink


Mer 9 Jan - 21:46 (2008)
Shade
~*Ombre Assassine*~

Hors ligne

Inscrit le: 08 Jan 2008
Messages: 17

Message Shade [Accepté] Répondre en citant
Merci à tous !

j'essaierais d'être à la hauteur des attentes de RP de Kiffex ^^

Si vous voulez des précisions sur mon perso ou si vous avez des questions, n'hésitez pas ^^

Je vous l'expliquerais bien volontiers

_________________
~Shade~

Jeu 10 Jan - 10:23 (2008)
Kaitin Laur
~*Apprentie protégée de Raediel*~

Hors ligne

Inscrit le: 07 Sep 2007
Messages: 224
Localisation: Tatooine

Message Shade [Accepté] Répondre en citant
OO
Bon, déjà, BG géniale...sauf que j'ai peur pour ma peau (-_- avec un fin pareil...Felicia m'a vendue...j'vais crever c'est sûr)

Donc ben rebienvenue !^^  Juste un truc...pourquoi supprimer Felicia pour faute de temps et revenir avec un autre perso qui continue dans la même lignée et les même point d'xp ? Je veux dire...Felicia te plaisait plus à ce point *fanne de la mimi chaton*?

nya ^^ bon, ben un méchant de plus *-_- on va tous crever...*

_________________
Kaitin Laur, padawan de Tatooine rêveuse et mystérieuse...

Jeu 10 Jan - 21:30 (2008) Visiter le site web du posteur MSN
Electra
~*Etudiant(e)*~

Hors ligne

Inscrit le: 08 Sep 2007
Messages: 375

Message Shade [Accepté] Répondre en citant
je te souhaite la bienvenue Shade.
Je n'ai pas eu le temps de lire ton BG, mais dès que je peux je le ferais Wink

_________________
Présentation
coloniser CJ Center|Industrie| Travaux

Jeu 10 Jan - 21:48 (2008) Visiter le site web du posteur Yahoo Messenger MSN
Shade
~*Ombre Assassine*~

Hors ligne

Inscrit le: 08 Jan 2008
Messages: 17

Message Shade [Accepté] Répondre en citant
Des petites précisions sur mon perso ^^

Tout d'abord, Polis massa est la planète où les clones de l'empire ont vu le jour (cf deuxième film).
Ensuite, Yinchorr est la planète d'entrainement des gardes rouges de l'Empereur.

L'épreuve que subit Shade en Enfer est tiré directement du très bon manga : "Angel heart"

Ensuite, Shade se rapproche beaucoup dans la psychologie des homonculus de FMA.
C'est à dire qu'il n'a pas vraiment d'âme. En fait, le but de sa vie est d'en avoir une. Ce qui explique son penchant pour la religion et pour Dieu (les anges notamment). En fait, en se rapprochant de Dieu il veut avoir une âme. de plus, il est comme un enfant qui aurait tout à apprendre. L'image de Dieu est pour lui une image de père apprentisseur.

De plus, Shade est formé comme un soldat et notamment pour les techniques d'assassinat à mains nues.
Je pense que je ne vais pas du tout l'orienter jedi (force etc). Sa principale qualité sera les combats au corps à corps. En fait, on peut aussi voir Shade comme une sorte de Jason Bourne.

Le style de combat de Shade s'orientera vers le teras käsi.

vala ^^

_________________
~Shade~

Mer 16 Jan - 13:01 (2008)
Contenu Sponsorisé






Message Shade [Accepté]

Aujourd’hui à 11:56 (2016)
Montrer les messages depuis:    
Répondre au sujet    Chevalier Jedi V3 Index du Forum » Kiffex » Présentation[OUVERT] Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers: 

Index | Panneau d’administration | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Design by Freestyle XL / Music Lyrics.Traduction par : phpBB-fr.com