Chevalier Jedi V3 Index du Forum
S’enregistrerRechercherFAQMembresGroupesConnexion
°° Chaque vie naît d'une mort °°

 
Répondre au sujet    Chevalier Jedi V3 Index du Forum » Tatooine » Les alentours de Tatooine » Les grottes de Tatooine Sujet précédent
Sujet suivant
°° Chaque vie naît d'une mort °°
Auteur Message
Anberlin Arsson
~*Renégats*~

Hors ligne

Inscrit le: 07 Sep 2007
Messages: 51

Message °° Chaque vie naît d'une mort °° Répondre en citant
JOUR 3

La grotte était bien cachée dans le désert, derrière une grande falaise de laquelle s'écoulait paisiblement une cascade de sable poussait par le vent du désert. L'entrée de la grotte était camouflée par l'énorme stalagmite de sable qui grandissait peu à peu avec le sable qui depuis des années devait baigner l'énorme dune...

Le soleil tapait fort cette après midi et les conditions pour traverser le désert et arriver à la grotte furent difficile à Anberlin bien que le HeartBlack ne semblait pour sa part ne pas ressentir la chaleur ni la réverbération de la lumière brûlante du soleil sur les grains de sable qui devenait une ennemi mortel en ce début d'après midi. L’adepte de la kyuusei avait hâte que le soleil baisse d'altitude pour se cacher derrière la falaise, même si les nuits étaient glaciales sur Tatooine, beaucoup d'habitants attendaient la nuit pour sortir en cette période estivale...

HeartBlack arrêta son coéquipier devant la cascade et se concentra, aussitôt il posa ses mains sur la dune de sable et un grondement ce fit entendre...En quelques secondes l'énorme tas de sable vola en éclats et les tonnes de sables se dispersèrent dans le vent avant de retomber en majeur partie sur le pauvre général de torture...Puis, il lui fit signe d'avancer rapidement à l'intérieur avant que le flux de sable ne recommence s'abattre sur le sol...

Anberlin entra et une chose le frappa dès qu'il mit pied dans la grotte...

Le sol était dur et compact, ce n'était pas du sable, il s'agenouilla et posa sa main contre le sol, c'était bel et bien de la terre, légèrement argileuse elle avait une coloration orangée par endroit...

Avant qu’il ne puisse dire quoique soit, Heartblack posa à nouveau ses mains contre le sol cette fois et un grondement encore plus terrifiant ce fit entendre...La terre autour de lui commença à bouger et peu à peu, il s'enfonçait sans pouvoir se débattre...Bientôt son corps entier était dans le sable et avant que sa tête ne soit enterré vivante, l’Anberlin lui tendit un mot, c'était l'écriture de Ral'Tih Stah...

Citation:
"Si tu lis ce mot, c'est que tu es sur le point de mourir, mais ce n'est pas le seule bonne nouvelle ! Dans peu de temps ta tête sera recouverte d'un mètre de terre, se sacrifice aura pour but de réveiller un être puissant. Bien entendu, nous avons besoin de tes services, hors il existe une seule solution pour sortir vivant de ce sarcophage de terre. Mais cette solution, seul toi peux la réussir et aucune personne extérieure ne pourra intervenir. Pour cela, il faut que tu réussisses à maîtriser l’élément de la Terre grâce à la force, en modifiant son aspect. Enfin, tu devra attendre que Lechero soit libéré de son sommeil avant d’agir. Bonne chance, sinon Adieu..."


Le corps d’HeartBlack sombra dans l'immensité noir de la terre marron orangé, qui sous la lumière blanche de la nuit donnait une couleur pourpre, celle du sang.Bientôt un nouvel être allait apparaître...

[Ouvert à tous]


Lun 10 Déc - 14:57 (2007)
Publicité






Message Publicité
PublicitéSupprimer les publicités ?

Lun 10 Déc - 14:57 (2007)
HeartBlack
~*Sith*~

Hors ligne

Inscrit le: 07 Sep 2007
Messages: 42

Message °° Chaque vie naît d'une mort °° Répondre en citant
Zao Volfe n'étant plus qu'un mauvais souvenir, HeartBlack n'avait donc plus rien à faire sur Kiffex. Ainsi, il parti en compagnis d'Anberlin sur Tatooine. Il avait une nouvelle chose à faire. De son côté, Ral'Tih Stah était rentré sur Coruscant pour récupérer de son duel avec le Seigneur qui se disait légendaire. Pourtant, l'histoire le disait bien, il n'existait que trois Légendaires: Kaizer Skywalker, Neihc Tahc et Darth Blood. Ces hommes là, c'était de véritable Maître de la Force, et, le grand Seigneur Phlégias, ne leur arrivait pas à la cheville. Pourtant, c'était bien lui le maître de la Kyuusei. Et encore! Depuis peu, il n'avait plus aucune autorité sur le jeune Ral'Tih Stah qui possédait le pouvoir du grand Neihc.

*Il devient de plus en plus fort. Chaque jours de plus, il apprend à maîtriser les pouvoirs enfouis en lui. Il devient de plus en plus redoutable. Phlégias le sais, c'est pour ça qu'il lui laisse tant de liberté. Tant qu'il est avec nous, nous ne craignons rien. Bientôt, il aura rapporté le corps de Zao Volfe à Phlégias. Le Maître pourra extraire son énergie vitale et se la transplanter...*

Sur Tatooine, un évènement occupait les foules, il s'agissait des championnats interplanétaires de POD RACER. Ainsi, les deux hommes avaient pu facilement attérire sur le sol dela planète de sable, sans trop se faire remarquer. Mais, pour le moment, pas le temps de se mêler à la foule. Les deux hommes avaient une mission pour la Kyuusei. Se rendre jusqu'à la cascade de sable qui cachait une grotte mystérieuse. Peu de gens osait s'y aventurer, mais surtout, peu de gens connaissait l'emplacement de ce lieu maudit depuis les âges.

*Et dire qu'il y sommeille depuis des siècles...*

Les deux hommes marchèrent assez longtemps à travers les dunes de sables, le soleil tapant sur leurs visages respectifs. HeartBlack ne semblait pas plus affecté que cela contrairement à Anberlin qui suer énormément. Cependant, tout comme son acolyte, il avait hâte de se poser à l'ombre de la grotte. Le sable ne bougeait pas, il restait plat, comme l'eau, lisse comme le verre. On ne voyait pas ses ondulations si particulières aux dunes poussées par le vent qui soufflait dans ses contrées de Tatooine. Le désert s'étalait sur plusieurs milier de Km² tout autour du village de "Tahc", et les nombreuses oasis et criques permettaient des cachettes très efficaces, par conséquent, il était difficile de trouver l'endroit exact de la grotte.

*Bordel, on est censé l'apercevoir si on se réfère à la carte!!*

Soudain...

Elle était là!! Face à eux. La grotte était bien cachée dans le désert, derrière une grande falaise de laquelle s'écoulait paisiblement une cascade de sable poussait par le vent du désert. L'entrée de la grotte était camouflée par l'énorme stalagmite de sable qui grandissait peu à peu avec le sable qui depuis des années devait baigner l'énorme dune...

Sans attendre, il leva une main devant Anberlin :

"Attend."

Il semblait concentré. La Force et lui ne faisant qu'un. Puis, aussitôt, il posa ses mains sur la dune de sable. Un grondement gras résonna dans le désert de sable avant que l'énorme tas de sable explose dans l'air. L'entrée était désormais accessible pour les deux hommes. Ainsi, il connaissait comment entrer dans ce lieu. Ce qui parraîssait être moins le cas pour Anberlin. En même temps, il n'était que le maître de la torture, on ne lui en demandait pas plus!

*C'est parti. Début de la cérémonie.*

A peine eut-il posé les pieds à l'intérieur de la grotte, qu'HeartBlack s'agenouilla les mains au sol. Il commença une sorte d'invocation par la Force. Envoyant moult décharge de Force sur le sol. Cela ressemblait fortement à un rituel pour réveiller une chose ancestrale. Un grondement se fit à nouveau entendre. Celui-ci bien plus cauchemardesque et féroce que le précédent. A croire que le membre de la Kyuusei savait vraiment tout comment faire. Savait? Du moins ce qu'on avait bien voulu lui dire...

*Qu...?!*

Le terre tout autour de lui se mit à bouger, à se liquefier. Cela faisait office de sable mouvant, alors qu'à la base le sol était dur et rocailleux. Il ne s'attendait pas à une telle chose. Son premier réflexe fut de se débattre tant bien que mal, cherchant de l'aide auprès de son coéquipier, qui lui, avait la mine de savoir le plus utile. Il ne bougeait pas! Regardant le joker fou s'enfonçer dans le sol...et, lorsqu'il ne restait plus que sa tête, Anberlin lui jeta un mot de Ral'Tih Stah...

"Enf..."

Il aurait voulu hurler toute sa haine, sa colère, mais le sable entra dans sa bouche avant de l'avaler complètement. Il sombra dans l'obscurité, sentant la pression du sable s'exercer sur son torse. Il ne pourrait pas tenir longtemps à se régime. Ainsi, il avait utilisé comme sacrifice pour la venue de Lechero. Ce n'était pas ce qu'il avait imaginé en venant ici. Sa seule solution pour lui de vivre, car il en existait une, était de réussir à utiliser la Force pour modifier l'aspect de la terre et la rendre non boueuse, mais liquide de façon à nager dedans, comme on nage dans l'eau. Mais comment garder son calme dans un moment pareil. Alors que la mort se profilait au bout du tunnel...qui éclairait de sa lumière rouge sang la vue d'HeartBlack.

*ENFOIREEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEE!!!!!!! Je vais vivre et vous faire payer cela!!*

L'âme sombre se laissa envahir par le côté obsur de la Force, la colère, la haine, la rage. C'était le moyen le plus rapide d'atteindre un niveau élevé de puissance pour modifier l'aspect de l'élément qui le tuerait bientôt. Alors qu'à la surface un être venait de surgir, un autre était en train de remonter à la surface. Réussirait-il à en sortir...??


Mer 12 Déc - 12:01 (2007)
Lechero
~*La Main de Satan*~

Hors ligne

Inscrit le: 24 Nov 2007
Messages: 43

Message °° Chaque vie naît d'une mort °° Répondre en citant
Vers un monde de lumière.

Le diable représente dans la religion l'esprit du mal, le mauvais génie. Pour la théologie, il est un ange déchu qui s'oppose à Dieu. Une chose horrible, qui représenterait l'homme lui-même et tout ce qu'il renferme comme perversions pouvant le conduire à sa perte. Mais alors, il s'agit là d'un des points faibles de Dieu. Soit Dieu Tout-Puissant n'arrive plus à contrôler ses créatures, soit il laisse faire. Impuissant ou pervers, au choix.

Et aujourd'hui, sa main, venait de reprendre vie. Cet homme était de retour dans la galaxie pour causer chaos et destruction. Il était de nouveau vivant, ressuscité par la folie d'un homme. Par la folie de Phlégias qui avait ordonné à ses deux subordonnés de le réveiller. Cet aveuglement allait bientôt causer un cataclysme encore jamais vu depuis des siècles. L'armaggedon prenait place sur Tatooine. Finalement, ce fut le moment qu’il choisi pour apparaître au grand jour…c’était le retour de Lechero parmi les siens. La main de Satan renaîssait de ses cendres...

La Kyuusei avait réveillée le corps de Sa Majesté. Désormais, tout ne sera bientôt plus que ténèbres et les hommes plus qu'un souvenir...

Anberlin se tenait là, immobile. S'attendant à voir sortir un monstre humain, griffu, à la figure terrifiante, avec de longues oreilles pointues, des cornes, une poitrine de femme, des pieds fourchus et une longue queue. Mais non! C'était un être ressemblant à rien d'autre qu'un humain. Il n'avait vraiment rien de particuliers à première vue. Rien de bien anormal. Pourtant, le maître de la torture, habitué à faire souffrir les gens sous sa propre main, n'osait rien dire. Pas un mot, pas un geste. Il se sentait écrasé par la prestance et le charisme de cet homme qui venait de surgir des entrailles de la terre. Il attendait un mot, un geste, un pas.

Soudain...

HeartBlack sortit du sol dans un fracas!! Il avait finalement survécu à son sarcophage de sable. Il était nerveux, voir enragé. Tout couvert de terre sur le visage, comme si on l'avait plongé dans un bain de boue. Son regard se porta en premier lieu sur Anberlin. Il le tua moult fois du regard. Puis, sur l'être qu'il venait de ranimer en offrant presque sa propre vie. S'essuyant le visage, il s'avança vers Lechero prêt à lui faire comprendre grâce à qui, il pouvait respirer l'air de la vie.

"Saloperie!!! C'est donc pour toi que j'ai failli mourir aujourd'hui..."

Ils étaient désormais face à face. Pourtant, la réincarnation du Mal ne le regardait pas. Les yeux fermés, il se contenta simplement de rétorquer avec le plus grand calme, et surtout d'une voix paisible et mélancolique:

"Homme, si tu veux vivre encore un peu, alors ne t'interpose pas. C'est affligeant de voir que tu es en train de creuser toi-même une tombe qui ne pourrai pas exister. Alors écarte-toi de là!"

A peine eut-il ouvert les yeux, qu'HeartBlack fut projeté en dehors de la grotte. Quelle puissance!! Anberlin à côté, tétanisé par cette puissance restait de marbre devant la scène. Le subordonné de Phlégias avait volé tel un vulgaire avion de papier, simplement sur un simple regard. C'était donc ça la dimension qu'avait les Dieux!!!

Lechero, regarde-le bien, parce qu'il est la figure emblématique des 1000 prochaines années. Les gens comme lui, c'est pas par hasard qu'ils existent. On aiguise tellement les appétits humains qu'ils pourraient fissionner n'importe quel atome de leur désir acéré. On bâtit des égaux de la taille des cathédrales et la fibre optique relie l'ensemble du monde à chaque pulsion du plus petit égaux. On rend bandant les rêves les plus tartes, à force de crédits républicains, de toc, de plaqué, de paillettes, jusqu'à ce que le dernier des humains se prenne pour un empereur et devienne son propre dieu. Mais lorsqu'un VRAI DIEU apparaît, alors là, la fiote ne la ramène plus.

"C'est péché de calomnier le diable."dit-il en fixant Anberlin d'un regard triste.



[Suite quand Wolfer et Jag auront posté^^]


Mer 12 Déc - 18:49 (2007)
Wolfer Sithdawn
~*Jedi Gris*~

Hors ligne

Inscrit le: 07 Sep 2007
Messages: 129
Localisation: Dans un lieu isolé non loin de Mos-Eisley

Message °° Chaque vie naît d'une mort °° Répondre en citant
Alors que Wolfer avait commencé sa marche vers la grotte, Jag lui répondit :

« Il n’avait de toute façon pas lieu d’être… L’issu n’aurait rien changé à ce qui est. »

Le jedi gris s’arrêta un instant, hésitant entre lui sauter à la gorge ou lui répondre calmement:

*Ce n’est pourtant pas ce que tu disais tout à l’heure…*

Finalement, il préféra ne rien lui dire du tout, à quoi bon après tout ? Le temps de se faire une raison, Jag se retrouva à ses côtés.
Wolfer lui adressa un regard noir, mais le jedi n’y prêta pas attention, et lui dit :

« Tu as beau dire et ne faire comme si de rien n’était ce qui se trouve la bas n’est pas banal, de plus nous sommes tous les deux fatigués, fatigué et nous avons utilisé beaucoup de notre force pendant le combat, mon aide ne sera pas de trop Wolfer

Le jedi gris grommela. Justement, cet imbécile était aussi blessé, il serait plus un poid qu’une aide. Et puis après tout pourquoi aller voir ce qui se passait la bas ? Ne serait-il pas mieux de retourner sagement en ville afin de se préparer à un éventuel combat ?
Tout cela n’était que pure folie ! Les deux avaient plus de chances de crever idiotement que de s’en sortir vivant…

Jag continua cependant ce qu’il avait à dire :

« Je ne pensais pas dire ça surtout avec toi mais nous devrions nous entre aider lorsque nous serons dans la grotte… Nous sommes affaiblis et nous prêter main forte ne sera pas un luxe. »

Alors le jedi gris soupira, puis lui dit

«C’est stupide qu’un jedi comme toi prenne des risques aussi inutiles, enfin, soit…

Ca me fait mal de dire ça, mais tu es plus jedi gris qu’autre chose...»


Après au moins une bonne vingtaine de minutes, les deux hommes arrivèrent enfin à l’antre de la grotte. Ils s’empressèrent alors d’y entrer pour enfin savoir qui donc était à l’origine de cette étrange atmosphère.
Au fil de ses pas, le jedi gris commença a sentir une frayeur d’origine inconnue l’envahir peu à peu. Quelques sueurs froides ruisselèrent le long de son front aussi pâle qu’un mort.

C’était étrange, en temps normal l’adolescent n’avait peur de rien, mise à part pour ceux qu’il affectionnait. Mais cette fois ci, et pour des raison inconnue, la peur le submergea, comme il s’attendait a trouver le mal en personne au bout du chemin.
Alors qu’il redoutait de croiser le mal, ils le trouvèrent en travers de leurs routes.
Pris de stupeur, Wolfer recula de trois pas allumant son sabre.

Pourtant, le mal avait tout d’un humain, certains iraient même prétendre qu’il ressemblait au jeune loup…

…Quelques mèches de cheveux sur les yeux, la peau pale, l’air grave…

…Le jedi gris n’avait donc pas grand-chose à craindre de lui…

Alors Wolfer murmura :

« Mais d’où ils sortent tous comme ça… »

Encore un de ces hommes qui n’ont pour seule ambition le chao. Ce n’était pas un sith, oh non. Un sith a d’autres ambitions, des choses beaucoup plus personnelles, tirant profit de chaque événement qui se présente à lui…

…L’homme qu’ils avaient en face d’eux ne faisait sûrement rien de tout cela…

…Comme l’autre fou qu’il eut croiser lors de la dernière mission de sauvetage, mais à une différence près: Maintenant qu’il était en face de lui, Wolfer prit conscience que ni lui ni Jag n’allait pouvoir lui faire face, il était sûrement milles fois puissant qu’eux deux réunis.

La seule solution dans un tel cas, c’est la fuite…

Alors le loup déclara alors:

«Jag, si on ne prend pas la bonne solution, on y passe tout les deux.. »

Contre toute attente, puisant dans toutes les forces qu’il lui restait, il tenta sûrement vainement d’éjecter l’ennemi, et de s’élancer vers lui, l’assenant de milles et un coups de sabre.

Le jedi gris ne pouvait désormais plus reculer…

_________________


Sam 22 Déc - 15:47 (2007) MSN
Jag Fel
~*Chevalier Jedi ténébreux/Admin*~

Hors ligne

Inscrit le: 07 Sep 2007
Messages: 121

Message °° Chaque vie naît d'une mort °° Répondre en citant
Jag sourit alors lorsque Wolfer lui avait dit qu’il était plus un Jedi gris qu’un chevalier de l’ordre
 
« Si le vieux et toi n’en étiez pas alors j’aurais put prendre ca comme un compliment mais nous ne sommes malheureusement pas si différent surtout moi de vous, mon art se sert du coté obscur pour gagner en puissance dans un combat, c’est un art qui me demande beaucoup… C’est aussi pour cela que ma voix n’a peut être pas été la bonne au départ mais toi mieux que quiquonque devrait savoir que la force nous guide seulement lorsqu’elle le souhaite, à partir de la c’est à nous de faire en sorte qu’elle n’a pas fait le mauvais choix… »
 
Il repensa alors à Kaitin, à tout ce qu’il avait fait contre l’ordre lui-même et se demanda pourquoi celui-ci lui faisait encore confiance mais c’était pour cela qu’il se devait de garder sa voix pour respecter son choix…
 
Ils continuèrent alors leur marche pendant une bonne vingtaine de minutes avant d’arriver devant l’entrée d’une grotte,  Ils pressèrent le pas et entrèrent pour découvrir qui avait produit cette perturbation. Plus ils se frayaient un chemin à travers la roche plus le coté obscur emplissait ce qui les entouraient, Jag n’essaya même pas de laisser entrer en symbiose avec cette puissance car il savait au fond de lui que cela ne mènerais qu’a sa perte.
 
Un frisson le parcourait à divers moment, il ne savait pas si l’ennemi était devant ou derrière lui, tout se brouillait tellement vite qu’il n’avait plus de réel repère, il mettait cela sur le compte de la fatigue mais au fond de lui il savait que ce qui l’attendait n’aurait pas de grande difficulté face à Wolfer et à lui… Alors il arriva, son regard ne montrait que lassitude, son visage lui ne montrait en aucun cas ce qu’il pouvait ressentir en les voyant et il se doutait qu’avec cela il puisse deviner quoi que ce soit s’il y avait un combat.
 
« Mais d’où ils sortent tous comme ça… »
 
« Sur une planète pareil tu devrais savoir qu’on ne trouve que des gens comme lui… Dans le pire des cas. »
 
Il ne chercha pas à comprendre, cet homme n’était pas un sith, il le savait de par son aura, elle ne faisait qu’un avec ce qu’il y avait dans cette grotte, quelque chose de sombre, qui n’avait pour but que le chaos, Jag chercha dans sa mémoire s’il n’avait pas déjà vu quelqu’un parler de lui ou même chercher à le découvrir mais rien ne vint, alors il détendait son corps, fit craquer sa nuque comme à son habitude et se limita à se préparer à perdre ou mourir… Wolfer le sortit alors de ses pensées.
 
«Jag, si on ne prend pas la bonne solution, on y passe tout les deux.. »
 
« Même si nous choisissons bien nous n’irons pas bien loin… faisons en sorte qu’il parle de lui-même…  Salut… Tu viens ici pour le temps ou juste pour détruire cette planète ? Ou plus si affinité qui sait ? Bah dans tous les cas nous sommes devant toi donc évitons de faire connaissance… »
 
Il sentit alors que Son compagnon d’infortune allait se lancer dans la bataille, celui-ci lança une vague de force pour éjecter l’homme face à eux et commença lame allumé à lui assener il ne savait combien de coups… Jag fit alors de même il commença à courir et lança quelques pierres via la force au niveau des bras et des jambes de son adversaire puis il sauta  pour arriver derrière lui, il activa sa lame et commença alors à frapper partout ou Wolfer ne le faisait pas pour essayer de toucher son adversaire… Il y avait une chance pour qu’un de ses coups ou de ceux de Wolfer fasse mouche mais de toute façon il connaissait déjà l’issu de ce combat.

_________________
Jag Fel, Chevalier Jedi De Coruscant.
Sabre 1 de Jag
Sabre 2 de Jag

Sam 22 Déc - 22:13 (2007)
Lechero
~*La Main de Satan*~

Hors ligne

Inscrit le: 24 Nov 2007
Messages: 43

Message °° Chaque vie naît d'une mort °° Répondre en citant
A peine avait-il fini de parler à l’homme qui se tenait face à lui, que deux autres arrivèrent. Lechero ne disait rien, il les fixait. Il sentait leur présence dans la Force, même si celle-là semblait affaiblie. Il savait qu’ils pouvaient faire mieux. Une animosité existait entre eux. Fermant les yeux, il essaya de voir dans le passé ce qui avait pu créer ce déséquilibre de leurs forces respectives. Dunes de sables…deux regards de tigres…un duel…Ainsi, ils s’étaient battus l’un contre l’autre, voilà l’explication à leur visage ruisselant de fatigue et leur mine déconfites. Ré-ouvrant les yeux, il continuait de les regarder sans dire un mot. Il n’aimait pas bavarder inutilement, il n’était pas du genre expressif. Son visage reflétait qu’une seule expression, une sorte de tristesse infinie. Un visage sceptique. Le sceptique est le désespoir du diable. C'est que le sceptique, n'étant l'allié de personne, ne pourra aider ni au bien ni surtout au mal. Il ne coopère avec rien, même pas avec soi.

« Salut… Tu viens ici pour le temps ou juste pour détruire cette planète ? Ou plus si affinité qui sait ? Bah dans tous les cas nous sommes devant toi donc évitons de faire connaissance… »

Aucune expression. Toujours ce visage sans vie. Un visage n’ayant rien d’un démon. Il n’y avait qu’à voir ses yeux. La couleur de ses pupilles, quelle beauté ! Les pupilles de Lechero, le terrible seigneur du pays des Enfers, ressemblaient au lit d’un lac profond. Finalement, concevoir le diable comme un partisan du Mal et l'ange comme un combattant du Bien, c'est accepter la démagogie des anges. Et pour vous, c'est ça la religion, une habitude et une vague assurance contre l'incendie, c'est-à-dire contre les flammes éternelles.

Soudain, sa voix s’éleva avec divinité dans la grotte :

« Quelle tristesse… !! Vous, les humain, incapables de discerner vos propres capacités et votre force physique. Vos actes ne sont qu’outrage et défiance. Aujourd’hui, encore vous ne savez pas vous contenter de la Terre que Dieu vous a donnée…vous avez besoin de tendre les mains vers l’espace, et finalement vous serez même allés jusqu’à affronter Dieu lui-même. Pour les hommes, les Dieux étaient des êtres craints et respectés, mais maintenant, ils ne vous reste plus rien de cette dévotion. Alors plus que la bêtise, c’est la tristesse qui vous caractérise. »

C’est à ce moment là que Wolfer décida d’agir. Pure folie ou bien totale inconscience ?! Houp! La mort au nez ridicule. Les fait sauter comme des chats. Tout ça gambille, gesticule, dans de suprêmes entrechats, il n'y a point d'absurdités si insupportables qui ne trouvent des approbateurs. Quiconque a dessein de piper le monde, est assuré de trouver des personnes qui seront bien aises d'être pipées ; et les plus ridicules sottises rencontrent toujours des esprits auxquels elles sont proportionnées.

*Pff…quelle arrogance ! *

Le jeune loup venait de lancer une vague de force. Lechero restait immobile, pourquoi éviter une légère brise. Ainsi, il reçu de pleins fouet l’attaque, ne bougeant pas d’un centième de millimètres. Seul, ses longs cheveux se mirent à flotter sous le souffle. Puis, après la vague, vînt le fou lui-même. Il essaya de lui asséner mainte et moult coups, mais en vain. Rien ne le heurta, c’était comme combattre un ennemi inexistant, invisible…un fantôme ! Lorsque Jag arriva, ce ne fut que guère mieux. Leurs coups respectifs ne parvinrent jamais à atteindre le demi-dieu.

Oui, Dieu est bel et bien devenu fou ! Il a créé près de lui un monde plein de péchés, ce qui était criminel de son point de vue, si tant est qu'il sache et puisse tout ! Si Dieu est toujours égal à lui-même, le monde aussi doit être toujours égal à lui-même parce que le meilleur Dieu doit avoir le meilleur monde. Or, le monde, je me répète, regorge de mal et de péché. C'est une contradiction intrinsèque.

« Pauvre idiots ! Quand, comprendrez-vous que la Force d’un humain ne suffit pas ?! »

D’un mouvement de doigt, il créa une sorte d’aura grâce à la Force qui semblait ne faire qu’un avec tout son corps. Une aura noire et désolante. Destructrice et mortelle. Tel un châtiment éternel qui allait s’abattre sur les deux coéquipiers et rivaux ! Etait-ce la fin pour eux ?! Non, Lechero, dans sa clémence voulait les laisser vivre. Leur faire prendre conscience d’une chose : leur faiblesse.

AAh!! Quelle explosion!!! L’entrée de la grotte était complètement soufflée sur le passage de la vague destructrice de la main de Satan!! Pourtant, ils avaient tout deux survécus. Ils avaient été épargnés. Lechero sortit à l’extérieur, pour s’approcher des deux hommes affalés dans le sable. Droit comme un pique et d’une voix neutre, ils leurs adressa ses dernières paroles :

« Que les humains sont ennuyeux…vous avez beau résister, apprenez que tout est déjà fini…l’apocalypse est proche. Je vous fait don de la vie, pour que vous puissiez être spectateur de la fin de votre monde ! »

Puis, il disparut tel un mirage. Anberlin releva son comparse qui semblait pas dans son assiette et disparu aussi…


Dim 23 Déc - 19:05 (2007)
Wolfer Sithdawn
~*Jedi Gris*~

Hors ligne

Inscrit le: 07 Sep 2007
Messages: 129
Localisation: Dans un lieu isolé non loin de Mos-Eisley

Message °° Chaque vie naît d'une mort °° Répondre en citant
Se tenant toujours devant l’inconnu, le regard du jeune loup se tourna un instant vers la sortie, l’air hésitant et inquiet. Jag, l’impétueux jedi répondit alors :

« Même si nous choisissons bien nous n’irons pas bien loin… faisons en sorte qu’il parle de lui-même…»

Mais qui donc avait parlé de diplomatie ? N’avait il donc pas compris que parler avec un tel individu ne servirais à rien ?
La manière dont il s’adressa au démon le surprit, voir même le choqua.

« Salut… Tu viens ici pour le temps ou juste pour détruire cette planète ? Ou plus si affinité qui sait ? Bah dans tous les cas nous sommes devant toi donc évitons de faire connaissance…»

A ces mots, Wolfer écarquilla les yeux. Apparemment, Jag semblait avoir décidé de titiller le démon avant de prendre la décision qui s’imposait. Le jeune loup regarda le jedi de façon étrange, lui faisant comprendre que ce n’était pas le moment de plaisanter, et qu’il valait mieux prendre la poudre d’escampette maintenant !
Cependant, les paroles de l’être démoniaque allaient jouer un rôle d’une extrême importance pour la suite, elles résonnèrent dans la sombre grotte.

« Quelle tristesse… !! Vous, les humain, incapables de discerner vos propres capacités et votre force physique. Vos actes ne sont qu’outrage et défiance. Aujourd’hui, encore vous ne savez pas vous contenter de la Terre que Dieu vous a donnée…vous avez besoin de tendre les mains vers l’espace, et finalement vous serez même allés jusqu’à affronter Dieu lui-même. Pour les hommes, les Dieux étaient des êtres craints et respectés, mais maintenant, ils ne vous reste plus rien de cette dévotion. Alors plus que la bêtise, c’est la tristesse qui vous caractérise. »

Encore l’un d’eux, les mots du démon prouvaient bien que Wolfer avait vu juste. Le jedi gris commençait à en avoir plus qu’assez de ces parasites qui peuplaient la galaxie, à prêcher leurs bibles apocalyptique à deux CRs six sous, avant de semer le chao la ou ils passaient.
Empoignant fermement son sabre, Wolfer changea d’avis. Non, il ne pouvait pas se permettre de fuir ! Dieux ou pas, il écraserait ce genre d’individus coûte que coûte !
La vie était certe cruel, et l’être humain mauvais, elle ne méritait pas de se faire engloutir par les ténèbre juste pour le plaisir d’un petit con pour autant.

Alors Wolfer hurla :

« FOUTAISE, TE FAIRE CREVER ! »

Le jeune loup prit alors la décision de lui faire face, lui envoyant une vague de force, en vain. Le démon resta immobile, quelques mèches de ses cheveux flottèrent un instant dans les airs. Sans prendre le temps d’être vraiment surpris, Wolfer, armé de son sabre, se lança droit sur lui. Jag se lança à l’assaut quelques temps après lui.
Son sabre lui traversa le corps, mais pas de la manière qu’il avait souhaité.
Pas une égratignure, comme si le coup n’avait jamais été donné. Wolfer s’arrêta un instant pour regarder son ennemi avec stupeur.

*Rage*

Sur le coup de la surprise, de la colère, et de la haine qu’il portait envers cet entité qui n’avait pas lieu d’être, Wolfer s’acharna à le frapper obstinément de part et d’autre, aveuglé par cette envie de le tuer, lui faire mal, le blesser.
Lui faire comprendre combien la douleur était purificatrice, combien elle permettait de faire réfléchir.
NON ! Pas lui faire comprendre, le tuer tout simplement ! Se débarrasser de lui, ne plus le voir, ne plus entendre parler de lui, le faire appartenir au passé ! Que les gens n’aient pas à se préoccuper de lui, qu’ils continuent à vivre leurs vies sereinement. Ce monde dont cet être faisait allusion ne méritait pas de se faire dévorer par le feu des enfers !

Wolfer frappait, frappait, frappait, encore et encore, dans la niaise espérance d’enfin le voir tomber pour ne plus jamais se relever, l’envoyer d’où il venait auprès des damnés…

Le sabre de Wolfer finit enfin par percuter quelque chose d’apparemment solide. Le jedi gris ouvrit les yeux, ce n’était qu’un mur à proximité de sa cible.
Il vit alors le démon entouré d’une aura à l’allure angoissante, comme la promesse d’un chao qui allait le submerger, et s’emparer de sa misérable existence. Wolfer sentant son corps redevenir douloureux ne pu bouger d’avantage, il le regarda tel un enfant révolté, impuissant, et silencieux.

…Silence…

Wolfer ferma les yeux, acceptant avec fatalité son triste sort.

...Silence…

Il n’entendit pas l’explosion qui suivit le silence, il ne remarqua pas qu’il fût soufflé par celle ci avec violence.
Il sentit juste son corps s’écraser contre le sol, il vit juste sa vue se troubler, la douleur fut brève

*Il fait froid.*

Le jedi gris crut s’élever dans les airs, parmis les étoiles, ces étoiles qui ne cessaient jamais de briller, même après leurs morts…

…L’une d’entre elle le prit dans ses bras…

*Delphy*

*Schhhht…*

Il sentit alors la chaleur de ses lèvres se déposer délicatement sur sur front, pour descendre lentement sur sa bouche, et y déposer un tendre baiser. Wolfer ouvrit alors les yeux. Elle plongea son regard dans le sien, puit dit en posant le bout de son doigt sur la truffe du jeune loup :

*Pas encore*

Elle le poussa alors violement vers le bas, le laissant tomber dans ce monde impitoyable, le choc fut violent, et douloureux.
Quand Wolfer se retrouva de nouveau dans ce monde à présent menacé, il s’aperçut que le jour était levé, et que le soleil était à son apogée.
Il regarda autour de lui, et vit que Jag n’était toujours pas debout. Il tenta de se relever, en vain, il avait mal partout, le sable brûlait ses plaies, et le soleil tout le reste du corp.
Wolfer rampa jusqu’au corps de son co-équipier, vérifier si lui avait eu la même chance d’être en vie (?) que lui, et ce fut le cas.
Wolfer puisa dans la force pour le soigner, mais n’arriva à rien du tout, il manquait beaucoup trop d’énergie pour cela.
Il ne pouvait même pas se soigner lui-même, il n’avait pas assez de force pour se relever, et ne pouvait abandonner ce jedi insupportable non plus.
Alors il leva sa main agonisante, et la laissa s’abattre lourdement sur le visage de Jag pour le réveiller.

_________________


Lun 24 Déc - 03:12 (2007) MSN
Kaitin Laur
~*Apprentie protégée de Raediel*~

Hors ligne

Inscrit le: 07 Sep 2007
Messages: 224
Localisation: Tatooine

Message °° Chaque vie naît d'une mort °° Répondre en citant
Un haut le cœur.
Kaitin se pencha au dessus du lavabo des toilettes du restaurant le plus proche. Un restau' chic, soigné, sûrement avec de nombreuses étoiles sur l'enseigne. La jeune fille s'y était engouffrée sans prévenir lorsqu'elle avait sentit son cœur basculer d'un coup. Un sérieux temps s'était écoulé, et elle avait définitivement perdu la trace –toute trace, même dans la force- de Felicia. Elle gardait ses affaires serrées contre elle, seuls objets qui restaient de la jeune demoiselle aux jolies oreilles. Quant à sa présence corporelle : rien, le vide…le néant. La peur montait de plus en plus en Kaitin.
Elle devait s'y faire. Plus jamais elle ne reverra le doux sourire enfantin de Felicia qui criait quelques heures encore avant un grand "Miaouw j'ai faim !"
Penchée au dessus de lavabo de marbre, Kaitin vomit tout ce qu'elle n'avait sans doute pas mangé…en effet, elle n'avait pas pris le temps de prendre quelque chose à son réveil. C'était son repas de la veille sans doute qui partait dans les conduits du lavabo. Une crampe lui prit dans la poitrine. Elle ne dégurgitait plus rien, mais avait toujours ces hauts le cœur qui lui bloquaient respiration. Une glace lui faisait face. Elle se fixa un instant, silencieuse. Elle ressentait le besoin de le détruire d'un coup, mais elle s'auto-baffa.
 
*ARRETE ! CALME-TOI !*
 
Elle se criait à elle-même. Ce reflet si dégoutant qui reflétait devant ses yeux lui donnait encore plus la nausée. C'était cette fille détestable dans cette glace qui n'avait pas pu sauver un si doux être innocent. Une fille pitoyable, pas assez forte qui promettait une tonne de choses sans jamais si tenir. "Je te protégerai." Facile à dire. Et cette monstrueuse fille avait été incapable de tenir sa promesse jusqu'au bout. Qu'en serait-il des autres. Qu'allait dire son frère d'armes ? Et la personne qui l'aimait ? Un fou sûrement pour avoir quelconques sentiments pour ce haïssant reflet.
Des gouttes de sueurs coulèrent le long de la tempe de la fille qui semblait devenir folle. Elle passa soudain la tête sous l'eau du lavabo et une eau glaciale se déversa sur son visage. Le calme revint d'un coup. Peu à peu, Kaitin reprit le contrôle d'elle-même, honte d'un réaction si puérile et si immature. Elle avait dix-sept ans. Voilà plus de deux ans que son périple avait commencé. Deux ans qu'elle avait appris à se maîtriser.
Ses membres tremblèrent soudain, la réveillant d'une rêverie éveillée. L'eau froide venait de la congelée et elle avait froid. Elle usa de la force au mieux qu'elle put pour se réchauffer. Elle trouva une serviette sur le côté : l'avantage des toilettes dans les grands restaurants, ils étaient tout aussi chic que la déco, et très bien nettoyés avec une tonne d'accessoire pour se repoudrer ou se sécher.
Une fois sèche, Kaitin sortit de l'endroit. Elle n'était cependant pas calmée. La tristesse remontait à nouveau. Au moins, cette horrible nausée était partie. Ses doigts étaient toujours serrés sur la petite salopette rose. Et maintenant ?
Et maintenant, une explosion horrible la fit sursauter. L'astroport venait de voler en éclat, au loin. Pour le première fois depuis que Felicia venait de disparaître, Kaitin venait de remettre ses sens en éveil. Elle était restée bloquée sur le chat, et elle n'avait pas senti la venue de quelque chose de puissant, venant du désert et qui était la cause de ce coup d'éclat. Les voilà bien. Tout le monde coincé.
Le désert ?
Kaitin réagit. La nausée lui reprit. Elle voulut crier un "non" de peur, mais seule sa bouche s'ouvrit, ne libérant aucun son. Tant mieux.
Avait-elle été idiote. Si fermée dans son monde, elle en avait oublié ce rêve horrible qui lui présageait que se tramait un complot sinistre dans cette ville. Par ailleurs, son Maître était de retour. Elle ressentait tout d'un coup, comme si un cran de sécurité venait d'être débloqué. Un cran qui s'était mis en place dès son réveil.
 
*Trop de chose…Jag…Wolfer ! Je sens très peu leur présence…mais ils sont là…*
 
Elle n'alla même pas voir cette explosion. Ces pas la menaient à un bien tout endroit. Un endroit qu'elle aimait et détestait à la fois. Un endroit ou paradis et enfer se côtoyaient : le désert.
 
***
 
La petite tête aux cheveux châtains avait longtemps marché. Elle usait parfois de la force pour se déplacer plus vite, mais cela la fatiguait si elle restait non-stop ainsi. Epuisée, et sous un soleil brûlant, Kaitin continua d'avancer. Elle se retrouvait pied nue. Elle avait laissé ses petites bottes de cuirs ocre dans le sable. Cela la gênait pour avancer, et le temps lui était précieux. Elle avait gardé les autres affaires pourtant, malgré la chaleur. Sa bure, et ses vêtements légers, accrochés par de nombreuses ceintures. A l'une d'elle, pendant un vêtement couleur amour : une petite salopette rose, tachée de rouge.
C'était ce même rouge qui tachait les mains de Kaitin. Une marque indélébile qui restait lorsqu'elle l'avait prise la première fois, comme pour dire…"c'est ta faute !"
La jeune padawan marcha longtemps. Ses pas la guidaient. Eux seuls savaient où se trouvaient les deux hommes disparus.
Que leurs était-il arrivé ? Mort non. Blessé…plus que certains. Et pas eux-même. Cette explosion de l'astroport en était la preuve.
Le ciel était à son Zenith. Une grotte se dessinait au loin, et la présence des deux hommes se faisait plus que jamais sentir.
 
*…faites que vous allez bien…*
 
Les pieds qui brûlaient à chaque pas se mirent à courir. Ce sable chaud qui était si cuisant. En temps normal, Kaitin aurait depuis longtemps hurlé de douleur, mais c'était le cadet de ses soucis.
Elle les vit enfin. Etendus sur le sable, non loin de la grotte. Etendu, en tout cas pour l'homme aux cheveux bruns. Jag. Il venait de se prendre une gifle de la part de Wolfer qui était à peine capable de se tenir debout.
Elle leva les yeux au ciel et avança à grand pas. Pas qui ralentirent peu à peu, comme rassuré. Ils étaient bels et bien vivant finalement. Mais chacun d'eux était dans un état critique. Le pas reprit de plus belle.
 
"…"
 
Elle avait voulu leur crier qu'elle arrivait, mais son mutisme l'en empêchait toujours. Au bout d'une dizaine de mètres, elle arriva enfin devant eux deux. Elle croisa le regard de Wolfer. Un instant, elle laissa échapper la plaie qu'elle avait au cœur à travers ses yeux, et se reprit. Ce n'était pas le moment.
Mais Felicia était morte.
Cette phrase se répétait. Qu'allait-elle dire à Wolfer ? Et à Jag ? Incapable de protéger ni cette jeune fille chat, ni même personne. Elle les regarda quelques instants. L'état dans lequel ils étaient. Ce n'était pas eux. Pas comme ça. Encore une fois, elle avait été incapable de protéger les personnes auxquelles elle tenait. Et Naashi ? Incapable de l'aider dans une telle situation.


*A quoi je sers ?*
 
Les larmes coulèrent le long de ses joues. En même temps, la jeune fille posa ses mains sur les deux hommes. Chaque main sur une blessure de l'un des combattants.
Réduire les blessures
Elle se concentra au mieux qu'elle pouvait. Elle passa successivement de l'un à l'autre pour soigner les plaies et les blessures. Jag restait toujours inconscient. Elle n'avait toujours rien dis à Wolfer non plus. De toute manière, elle était muette.
Elle croisa à nouveau le regard du réveillé. Ces prunelles colorées différemment la firent aussitôt baisser les yeux. Elle n'y arrivait pas. C'était impossible : comment croiser ce regard, alors qu'elle avait été incapable de protéger Felicia.
Les larmes tombaient sur le sable brûlant, alors qu'elle terminer de soigner les dernières blessures, usant de ses dernières forces. Chaque goutte lacrymale qui rentrait en contact avec le sable, s'évaporait aussitôt, comme par magie. Kaitin voulut articuler quelque chose à Wolfer. Encore une fois, ce fut impossible. C'était mieux ainsi : comment dire pardon à quelqu'un lorsque l'on ne le mérite même pas ?
Kaitin se repencha sur l'évanoui et finit de soigner les blessures les plus importantes. Sa vie était hors de danger, mais son corps ne se réveillerait pas pour l'instant.
 
"……"
 
[HRP] coucou ^^ c'est moi[/HRP]

_________________
Kaitin Laur, padawan de Tatooine rêveuse et mystérieuse...

Jeu 10 Jan - 22:42 (2008) Visiter le site web du posteur MSN
Jag Fel
~*Chevalier Jedi ténébreux/Admin*~

Hors ligne

Inscrit le: 07 Sep 2007
Messages: 121

Message °° Chaque vie naît d'une mort °° Répondre en citant
Il ouvrit les yeux, ses pupilles se dilatèrent pour retrouver un visage familier… beaucoup trop familier… Elle pleurait, il espérait que ce n’était pas pour lui mais il n’avait pas la force de chercher à savoir pour le moment, Il se sentit tout de même moins vide Kaitin avait sans doute soigné les blessures physiques de l’homme.une sorte de boule l’empoigna alors lorsqu’il voulut la toucher, il n’avait pas agit comme il le fallait avec elle depuis qu’il était la, il ne pouvait pas entrer en contact avec sa peau si douce après tous ces évènements et il se limita à se relever sans la regarder.

La il ressentit tout ce qu’il se passait, l’astroport n’était plus qu’un tas de débris, l’homme qui n’avait pas réussit à l’abattre… Non l’homme qui l’avait laissé vivre en était l’auteur et il ne pouvait rien faire. Il regarda alors Wolfer, posa un genou à terre et parla à voix basse pour que lui seul l’entende.

« Prends soin d’elle, je veillerais sur elle mais pour le moment je… Tu dois être quelqu’un de bien pour qu’elle soit la pour toi. Alors j’essayerai d’être plus aimable à notre prochaine rencontre. »

Il se releva alors et resta immobile quelques instants, la regardant pleurer il comprit alors en ressentant la perte qu’elle avait ressentit quelques temps plus tôt, il réprima chacun de ses gestes, restant inerte pendant quelques instants ne sachant que faire, son cœur lui dictait de venir contre elle mais quelque chose l’empêchait de faire quoi que ce soit. Il ne cessait de penser au mal qui était maintenant sur cette planète, ce qu’il avait fait, faisait et allait faire.

« Je… Je dois faire mon rapport à l’ordre, cet homme n’est pas de mon niveau, il en est même très loin et s’ils peuvent nous aider alors tant mieux. Je vous recontacterais dès que j’en saurais plus, pour le moment reposez vous et préparez vous si vous le pouvez ou voulez, si nous ne sommes pas ensemble nous aurons peu de chance, demandez aussi à vos recrues de se tenir prête si elles veulent se joindre à nous, si elles restent seules elles peuvent courir un risque, je vais faire de même de mon coté. »

Il décida alors de céder à son cœur et posa sa main sur la joue mouillé de la femme qu’il aimait, Il ne l’embrassa pas se limita à lui donner un peu de force après tout ce qu’elle du donner en posant son autre main sur la sienne.

« Ne jamais tout porter sur ses épaules, ne jamais croire que la mort d’un autre est notre faute… C’est tout ce que je peux te dire pour le moment, ca ne m’a jamais réussit à moi et je ne veux pas que tu deviennes pareil, toi tu n’as pas le droit, tu as fais ce que tu pouvais quand il le fallait le reste… Etait tout simplement décider depuis bien longtemps… »

Il sécha alors ses larmes, caressa une dernière fois sa main et l’embrassa sur le front avant de partir, il ne pouvait plus se retourner, il avait des responsabilités et chaque jeune Jedi étaient avant tout à sa charge, il devait avant tout penser à eux avant de penser à lui… Il ne chercha pas à les contacter via la force tout pouvait être retourné contre lui ou bien contre eux, il allait donc devoir envoyer des messages un peu partout et attendre… Quelque chose de difficile pour un homme tel que lui mais il savait qu’il n’était pas en état pour les protéger pour le moment, Il fit son signe habituel de la main pour les saluer et la tête dans ses pensées parla une dernière fois aux deux personnes dos à lui.

« N’utiliser pas la force pour les retrouver, cela pourrait se retourner contre nous… et Wolfer, je comptes sur toi. »

***

Il était maintenant dans sa chambre, trois personnes venaient de sortir à pas feutré de sa chambre pour aller chercher les padawan et étudiants de Coruscant pour les amener à sa chambre, il avait mit sa bure de jedi, habillé de d’un pantalon noir et d’une chemise blanche en soie par-dessus il n’avait pas prit la peine de la mettre dans son pantalon. Saluant l’hologramme il regarde par la fenêtre…

« Maîtres… Chevalier Jag Fel au rapport, je sais que je suis en vacance mais des événements m’ont un peu empêché de les mener à bien, Un homme dont je ne connais pas le nom vient d’apparaître sur Tatooine je ne connais pas son nom mais il est assez fort pour tuer nombre de gens si nous n’agissons pas au plus vite, j’ai demander aux Jedi gris de regrouper toutes personnes voulant se battre, j’ai prit l’initiative de faire de même avec mes padawan et les étudiants présent sur la planète, je vais aussi essayer de Contacter le Chevalier Kaizel pour savoir que faire avec nos jeunes Jedi, si cela ne tenais qu’à moi je les garderais cacher loin de lui mais… »

Il y eu alors un blanc, il ne savait pas mentir… Même à un hologramme.

« Mais je pense que ce n’est pas à moi et sauf votre respect à vous de décider mais à eux, je ne connais pas l’étendue de sa force et bien que je fus amoindrit par des événements qui avait précédé notre rencontre je peux affirmer qu’il dépasse mes capacités… Fin de transmission. »

Le message était envoyer, il se posa alors sur le fauteuil ne pouvant rien faire d’autre à cause de la fatigue et des douleurs il espérait seulement qu’ils allaient répondre, ainsi que Kaizel.

[HRP] Bon je fais simple =), chaque étudiants, padawan et même Kaizel sont demander dans ma chambre, non pas pour faire des choses cochonnes mais parce qu’ils les a convoqués, les étudiants et padawan vous pouvez faire parlez les hommes venant vous voir, il faut tout simplement prendre en compte qu’hormis que je leur ai dit de vous demandez de les suivre il ne savent pas grand-chose et ne sont pas bavard, quant à Kaizel, c’est simple celui qui vient te voir te dit seulement que j’ai besoin de te voir et il s’en va.

Vous n’êtes pas obliger de venir vous pouvez tout simplement décliner l’invitation des hommes, cela ne dépends que de vous =).

Sur ce Bon rp, merci à Kaitin de m’avoir bougé =p si elle n’avait pas fait un zoli post je n’aurais sans doute pas suivit de suite ^^.

Edit Wolfer: AH l'enflure ! Dans ce cas tu aurais pu le dire avant ! Je n'aurais pas eu besoin de t'attendre comme ça !
Préviens quand tu penses ne plus pouvoir suivre au moins, ça ne se fait pas !!!



Ha oui ne postez pas ici mais dans ma chambre, j’ai refait le topique parce que sinon vous auriez du chercher longtemps =p. [/HRP]

_________________
Jag Fel, Chevalier Jedi De Coruscant.
Sabre 1 de Jag
Sabre 2 de Jag

Ven 11 Jan - 00:05 (2008)
Wolfer Sithdawn
~*Jedi Gris*~

Hors ligne

Inscrit le: 07 Sep 2007
Messages: 129
Localisation: Dans un lieu isolé non loin de Mos-Eisley

Message °° Chaque vie naît d'une mort °° Répondre en citant
Après avoir vainement tenté de ranimer cet homme qu’il considéra comme un rival quelques heures plus tôt, Wolfer laissa sa tête tomber lourdement contre le sable, ne voulant lutter d’avantage, non, plus jamais lutter…

…fermer les yeux, se reposer, rêver, s’évader…

Se comporter en lâche, juste une fois. Pourquoi assumer telle situation ? Après tout, il n’avait rien choisit de tout cela ? Ah si, peut être…

Alors que le jedi gris caressait du bout de ses doigts effilés le sable brûlant, il se remémora un passage de sa vie qui scella à jamais son destin. Il s’agissait d’un choix qu’on lui avait donné il y’a longtemps, peut être trop longtemps même. Le jeune loup avait du mal a se visualiser tel qu’il était à l’époque tant cela lui semblait lointain. Wolfer se souvint que cette époque si lointaine était ce que l’on appelle couramment l’enfance. Bien que celle-ci était complètement oubliée, son rêve de tout petit lui revint en mémoire.

*Jedi…histoire…*

Quel petit garçon n’avait pas un jours rêvé de devenir un héro respecté de tous ? et la possibilité de réaliser ce rêve lui fut servit sur un plateau d’argent, comment pouvait il refuser alors ?
Toute cette histoire, il ne la devait donc qu’à lui, à son plus grand malheur, il n’y avait pas d’autres personne à qui en vouloirs, si ce n’est que ses parents pour l’avoir mis au monde, mais la ça devient stupide.
D’ailleurs il était tout aussi stupide de se remémorer tels souvenirs, vu que cela ne l’aidait en rien du tout !
Alors Wolfer ferma les yeux laissant le soleil et ce maudit destin faire le reste. Pensant pouvoir enfin se reposer,
Une étrange sensation de bien être parcoura la totalité de son corps en moins de temps qu’il n’en faut pour le dire, Wolfer se sentait à présent libéré de cette douleur physique qui l’oppressait, une présence amie se trouvait désormais à ses côtés.
Wolfer ouvrit les yeux, puis croisa le regard de cette personne qui lui était si chère.
Celui-ci ne brillait plus du même éclat, et elle n’avait plus ce sourire tant aimé et tant protégé.
Le loup cherchait désespérément cette lumière qui lui faisait croire en la beauté de la vie, mais son amie lui fit perdre tout espoir en détournant son regard.

Silencieusement, Wolfer se releva. Il vit quelque chose briller un peu plus loin sur cette immense étendue ensablée. C’était son sabre.
Le jedi gris s’en alla le ramasser, le rangea à sa place, revint auprès de Kaitin, sans rien dire.
Il observa le chevalier jedi reprendre connaissance, et se relever sans même la regarder.

Apparemment le démon avait déjà commencé son œuvre, et le jedi semblait l’avoir déjà sentit. Alors il murmura à Wolfer ces quelques mots :

« Prends soin d’elle, je veillerais sur elle mais pour le moment je… Tu dois être quelqu’un de bien pour qu’elle soit la pour toi. Alors j’essayerai d’être plus aimable à notre prochaine rencontre. »

Le jedi gris ne répondit rien, et n’écouta même pas ce qui allait être dit par la suite.
Il ne voulait rien entendre ni rien dire.
Il vit le jedi faire deux trois petites bidouilles, puis s’en aller.
Ce n’est qu’a ce moment la qu’il ressentit la disparition de Félicia. Prit de stupeur, le jedi gris se tourna brusquement vers Kaitin, lui adressant un regard interrogateur. Elle n’en dit rien.
Le cœur du jedi gris se serra très fort, mais il ne versa qu’une seule larme.
Il avala sa salive de travers avant de déclarer:

« Soit… »

*Elle est surement plus heureuse à présent*

En tant normal, Wolfer se serait mit en colère et aurait cherché sans relâche celui qui lui ôta la vie, mais la nostalgie de l’autre monde changea completement son état d’esprit.
Après tout, c’était peut être mieux comme ça…

Son amie restait muette, il en fit autant, que dire de toute façon ? Le jedi gris n’avait même pas envie de lui crier dessus pour son mutisme qu’il aurait sûrement qualifier d’idiot, et qu’il valait mieux traquer l’assassin afin de la venger.
Il lui aurait sûrement hurlé qu’il ne supportait pas ce genre de comportement, que seul les faibles et les lâches agissaient de la sorte ! Il se serait sûrement reproché de ne pas avoir été présent à ce moment la…

Mais le jeune loup avait d’autres choses en tête…

A la place, il voulait lui dire combien il en avait marre de faire des combats perdus d’avance, qu’il se sentait las de vivre une vie qui lui a été imposé en fin de compte, qu’il aurait préféré vivre en toute ignorance, lui demander de fuir, juste une fois…

…Il le voulait, mais ne pouvait pas s’y résoudre, car elle souffrait sûrement autant que lui.

Il voulait la consoler, mais ne pouvais pas, puisqu’il se retrouvait dans l’incapacité de se consoler lui-même.
Alors Wolfer fit un long soupir, puis se contenta de dire :

« Viens Kaitin, on rentre… »

_________________


Dim 13 Jan - 05:13 (2008) MSN
Kaitin Laur
~*Apprentie protégée de Raediel*~

Hors ligne

Inscrit le: 07 Sep 2007
Messages: 224
Localisation: Tatooine

Message °° Chaque vie naît d'une mort °° Répondre en citant
Finalement, les paupières du jeune homme –homme tout court d'ailleurs maintenant- aux cheveux noirs s'ouvrirent. Kaitin eut un soulagement. Au moins quelque chose qu'elle réussissait aujourd'hui. La seule chose d'ailleurs. Elle tourna immédiatement la tête. Il sembla que Jag adressa quelques mots à Wolfer. Pendant ce temps, son regard s'était tourné vers le desert, puis la grotte. Elle essayait de reconstituer ce qu'il avait bien pu se passer. La seule logique qu'elle trouva fut inévitablement la relation "astroport"-"Blessures des deux hommes". Oui, une force incommensurable se déplaçait. Elle ne savait pas qui ou quoi exactement. Juste qu'elle était bien plus puissante que ses amis réunis. Surtout pour détruire l'astroport et le réduire en fumée.
Les larmes ne s'arrêtèrent pas. Un poids en plus sur son cœur : une inutile. Felicia, puis l'attaque de deux personnes qui occupaient une place importante dans son cœur, le fait de ne pas pouvoir aider Naashi dans sa détresse, et maintenant cette chose. Depuis tout ce temps, elle n'avait donc pas avancé ? Toujours la petite fille à qui on devait tenir la main ou protéger ? Elle n'avait pas envie d'y croire. Elle avait tant d'efforts ces dernières années. Elle avait réellement changé, alors pourquoi cet esprit défaitiste.
 
« Je… Je dois faire mon rapport à l’ordre, cet homme n’est pas de mon niveau, il en est même très loin et s’ils peuvent nous aider alors tant mieux. Je vous recontacterais dès que j’en saurais plus, pour le moment reposez vous et préparez vous si vous le pouvez ou voulez, si nous ne sommes pas ensemble nous aurons peu de chance, demandez aussi à vos recrues de se tenir prête si elles veulent se joindre à nous, si elles restent seules elles peuvent courir un risque, je vais faire de même de mon coté. »
 
"…"
 
Kaitin acquiesça d'un mouvement de tête difficile. Se reposer était facile à dire, mais difficile à faire. Avec un esprit dérangé comme le sien, cela risquait d'être impossible. Après, il faudrait prévenir tout le petit monde. Naashi bien évidement. Kaitin ne savait pas comment elle allait s'y prendre pour lui parler à nouveau. Faire comme si de rien n'était ? Impossible. Cette hypocrisie que Kaitin utilisait pour rassurer le monde ne marcherait pas cette fois-ci. Paraître souriante alors que tout allait si mal. Non. Elle se montrerait comme elle était vraiment.
Après, il y avait Kaïton. Là aussi, cela semblait compliqué. A moins que le jeune homme (-du moins en apparence-) ne soit déjà mis au courant, il était du devoir de Kaïton de l'informer de la mort de Felicia, et du lui expliquer qu'une chose non identifiée était en train de détruire nombres de choses sur son passage, et qu'il fallait se préparer, au pire des cas, à y faire face.
Et pour finir, il y avait ce gamin. Min de son prénom. Avait-elle le droit de l'embarquer là-dedans sous prétexte qu'il avait des prédispositions avec la Force ? Pas vraiment. Cela risquait d'être aussi un point gênant à aborder.
Une main sur son visage la réveilla de sa rêverie. Une main qui essuyait ses larmes qui coulaient sans s'arrêter. Jag la réconfortait comme il pouvait. Son autre main lui attrapa la sienne. Kaitin s'apaisa un peu, mais demeura inconsolable tout de même.
 
*Merci...*
 
C'était triste, mais même si à cet instant précis elle se haïssait, elle remerciait Jag de lui donner encore du courage. Une étincelle d'espoir s'alluma doucement dans son coeur. Infime, mais quand même là. Elle n'était pas totalement inutile, non ? Quand même pas ?
 
« Ne jamais tout porter sur ses épaules, ne jamais croire que la mort d’un autre est notre faute… C’est tout ce que je peux te dire pour le moment, ca ne m’a jamais réussit à moi et je ne veux pas que tu deviennes pareil, toi tu n’as pas le droit, tu as fais ce que tu pouvais quand il le fallait le reste… Etait tout simplement décider depuis bien longtemps… »
 
Alors il avait compris. Cela ne l'étonna même pas. Son niveau était bien plus grand que le sien. Mais une partie de ses paroles l'avaient contrariée. Comment ça, pas elle ? Il n'y avait que lui qui pouvait culpabiliser ? Avoir ce poids énorme sur le coeur et souffrir.
En temps normal, elle l'aurait repris. En temps normal uniquement : muette, à quoi bon, et elle n'était pas en état de lui donner une leçon. Surtout quand elle était dans le même cas.
Jag lui sécha ses dernières larmes puis l'embrassa sur le front. Il était temps pour lui de partir. Il avait ses propres responsabilités. Ils étaient trois à être au courant pour le moment. Deux principalement, et elle accessoirement. Le devoir, en temps que Jedi (-padawan pour elle-), était de protéger les autres, cette ville même. Plus d'un perdrait la vie.
 
« N’utiliser pas la force pour les retrouver, cela pourrait se retourner contre nous… et Wolfer, je comptes sur toi. »
 
Un frisson parcourut le dos de la jeune fille. Retrouver des personnes qui les avaient battu tous les deux à plat de couture. Il fallait être fous. Elle n'en savait pas beaucoup plus, mais elle était déjà méfiante quant à la personne -ou les personnes- qui étaient responsable de tout ceci.
Ne resta que Wolfer et elle.
La tension monta. Que devait-elle dire ? Comment pouvait-elle s'expliquer sur la disparition de la jeune fille chat ? Pour le moment, il ne la regardait pas. Il n'avait pas conscience encore de la tragédie. Ce fut court.
Le jedi se retourna d'un coup vers elle, les yeux grands ouverts, comme s'il ne comprenait pas. Kaitin soutint simplement son regard, juste assez pour lui faire comprendre la réalité.
Felicia était morte, elle ne reviendra plus.
Elle vit une larme couler le long de la joue de Wolfer. Il était rare de voir une goutte lacrymal s'écoulée sur ses joues : il était choqué.
 
« Soit… »
 
Un seul mot. Un mot qui conduisait à une inéluctabilité. Un mort qui était survenue bien trop tôt, mais on ne pouvait plus rien n'y faire. Etrange, Kaitin se serait attendu à le voir enragé, à vouloir se venger aussitôt. Mais la fautive, c'était elle, non ? C'était elle qui avait incapable de protéger.
Mais il semblait que tout deux étaient las. Un coup dur qui mettait le moral à zéro.
 
« Viens Kaitin, on rentre… »
 
D'un petit signe de tête, elle opina. Il avait raison. Ils ne pouvaient pas rester là, à se morfondre et à se demander comment ils auraient pu éviter quelque chose d'inévitable.
Pourtant, elle devait mettre les choses au clair avant qu'il quitte cet endroit. Elle lança du sable à Wolfer pour qu'il se retourne vers elle. Une fois cela fait, elle décrocha de sa ceinture la petite salopette rose, immaculée de sang.
 
*Je suis arrivée trop tard...je n'ai trouvé que ses affaires par terre...si j'avais été rapide ne serait-ce que d'une petite minute...rien de tout ça...j'ai cru en premier temps à sa mort, bouleversée mais...j'ai eu un faible espoir. Il y avait toujours sa présence et...tout d'un coup...le vide total, comme si ses dernières forces avaient été mis fin d'un coup...on la tué. Qui ? Comment ? Je n'en sais rien. J'ai rien pu faire...j'en suis malade et...choquée...*
 
Elle se releva d'un coup. Comme si chaque engrenage de son cerveau se remettait en place. Les larmes à nouveau aux yeux, elle n'avait cependant plus le même regard. Pas un regard de tristesse, ni de vengeance, mais décisif.
 
*Il faut que j'arrête...même si je suis fautive, il ne faut pas. Je ne comprends pas tout à cette affaire, mais les autres sont en danger, non ? Naashi, Kaïton, et puis un autre...Il faut trouver Maître Kurgan, je sais qu'il est de retour en ville ! Il nous donnera des directives plus précises, et nous nous occuperons des étudiants ! Ce n'est pas en restant inactive, à me morfondre sur ce que j'aurai pu faire et que je n'ai pas fais que je me rattraperai, non ? Je ne te demande juste une chose...*
 
La jeune padawan rattrapa Wolfer et lui prit la main. Une seule et unique chose qu'elle méritait.
 
*Frappe moi. Gifle moi une bonne fois pour toute que je me réveille totalement ! Sinon, je n'avancerai pas. Je ne penserai qu'à pleurer, rivée sur un seul et même problème, au lieu de m'occuper de notre futur à tous et de notre survie.*
 
Elle le suppliait. Le monde de Kaitin basculait d'un coup, et elle avait besoin que quelqu'un lui remette l'esprit à l'endroit...

_________________
Kaitin Laur, padawan de Tatooine rêveuse et mystérieuse...

Dim 13 Jan - 16:06 (2008) Visiter le site web du posteur MSN
Wolfer Sithdawn
~*Jedi Gris*~

Hors ligne

Inscrit le: 07 Sep 2007
Messages: 129
Localisation: Dans un lieu isolé non loin de Mos-Eisley

Message °° Chaque vie naît d'une mort °° Répondre en citant
Alors que Wolfer avait entamé le chemin du retour, une flopée de sable vint à s’abbattre sur l’arrière de sa tête, quelques grains de sables restèrent sur ses cheveux.
Le jedi gris se tourna vers Kaitin en lui lançant un regard étrange. Il n’eut pas le temps de lui demander ce qu’elle fabriquait que son amie lui montra ce qui restait de la pauvre enfant.
Son regard se posa un instant sur les vêtements ensanglantés, puis il remonta lentement vers celui de sa sœur. Son air las semblait lui dire « Oui et ? ».
Kaitin lui communiqua alors par la pensée :

*Je suis arrivée trop tard...je n'ai trouvé que ses affaires par terre...si j'avais été rapide ne serait-ce que d'une petite minute...rien de tout ça...j'ai cru en premier temps à sa mort, bouleversée mais...j'ai eu un faible espoir. Il y avait toujours sa présence et...tout d'un coup...le vide total, comme si ses dernières forces avaient été mis fin d'un coup...on la tué. Qui ? Comment ? Je n'en sais rien. J'ai rien pu faire...j'en suis malade et...choquée...*

Peu à peu le regard de Wolfer passa de la lassitude à sa dureté habituelle pour enfin finir sur la colère. Ne se rendait-elle donc pas compte qu’elle ne pouvait protéger quelqu’un convenablement ainsi, a force de se rendre malade ? Hé quoi ? Elle n’était pas foutue de se protéger elle-même ? Quel fou à part lui pourrait lui faire confiance dans ce cas ?


Ne voulant en écouter d’avantage, le jedi gris lui tourna le dos, s’apprêtant a reprendre la route. Même pas envie de la réprimander tient…

…Pas le moral, lui non plus. Ah qu’ils étaient beaux les deux meneurs !
Comme tout cela était dégradant pour les Gris.

Cependant, elle ajouta avant qu’il ne lui dise de presser le pas, qu’elle traînait:

*Il faut que j'arrête...même si je suis fautive, il ne faut pas. Je ne comprends pas tout à cette affaire, mais les autres sont en danger, non ? Naashi, Kaïton, et puis un autre...Il faut trouver Maître Kurgan, je sais qu'il est de retour en ville ! Il nous donnera des directives plus précises, et nous nous occuperons des étudiants ! Ce n'est pas en restant inactive, à me morfondre sur ce que j'aurai pu faire et que je n'ai pas fais que je me rattraperai, non ? Je ne te demande juste une chose...*

*Je ne te laisserais sûrement pas protéger les étudiant ni qui que ce soit d’autre si c’est pour que cela finisse comme ça ! Je m’en occuperais moi-même !

Je ne te laisserais pas le choix...

Le leader de cette bande de bras cassé, c’est moi ! Donc tu peux faire une croix sur le « nous ».*


Après avoir réfléchis un instant, Wolfer ne lui communiqua pas ses pensées.
Alors que Wolfer était encore en train d’hésiter à cela, Kaitin le rattrapa, puis lui saisit la main en lui disant :

*Frappe moi. Gifle moi une bonne fois pour toute que je me réveille totalement ! Sinon, je n'avancerai pas. Je ne penserai qu'à pleurer, rivée sur un seul et même problème, au lieu de m'occuper de notre futur à tous et de notre survie.*

Wolfer fixa intensément Kaitin, sans rien dire. Peut être se doutait-elle de ce qui lui attendait, ou pas, peu importe…

Le jedi gris dégagea violement la main de son amie, leva la sienne, et giffla sa joue gauche.

« Ca c’est pour t’exaucer !»

Allez- retour, Wolfer percuta sa joue droite sans aucuns scrupules

« Ca c’est de ma part ! »

Alors le loup replia son bras, la main douloureuse, les doigts bien écartés :

« ET CA… »

Son bras se tendit en sa direction, et la paume de sa main lui envoya une vague de force, la faisant voler quelques mètres plus loin.

« C’EST POUR EN AVOIR BESOIN !!!!! »

Le jedi gris s'approcha d'elle, et la releva en la soulevant par le col.


"Y'EN A MARRE ! QUAND EST CE QUE TU ARRÊTERAS DE TE CULPABILISER DE TOUT,

JUSQU'A T'EN RENDRE IDIOTEMENT MALADE ?

PUTAIN !

CA VEUT PROTEGER SON ENTOURAGE ET CE N'EST PAS FOUTU DE SE PROTEGER SOI MÊME ! TU TE RENDS COMPTE ???
C'EST TOI LA PLUS VULNERABLE D'ENTRE NOUS EN CE MOMENT ! TU LE SAIS CA ?

ET TU NE PEUX PAS TE LE PERMETTRE ! TU N'AS PAS LE DROIT DE PARAÎTRE FAIBLE, TU PIGES ? JAMAIS, JAMAIS,JAMAIS, JAMAIS !!!!!

TRISTE OUI, MAIS PAS COMME CA ! JE NE TE LE PERMETRAIS JAMAIS !!!!


Les paroles de Wolfer devenaient de plus en plus confuses, et sa respiration sacadée; le jedi gris haletait bruyement.
Il avala une bonne gorgée de salive pensant soulager sa gorge douloureuse. Le loup semblait a présent calmer.
Il baissa les yeux, puis dis de sa voix à présent cassée et inquiète:

"La situation est grave Kaitin, plus grave que tu ne puisse l'imaginer. Alors ce n'est vraiment pas le moment !

Son regard anxieux se posa de nouveau sur son amie. Il ne semblait pas regretter les coups qu'il lui avait donné si violement, mais ces derniers semblaient l'avoir autant atteint qu'à elle. Wolfer avait mal.

"Nous ne sommes même pas sur de pouvoir proteger les autres étudiants, nous pouvons tout simplement leurs apprendre à se défendre. Après tout, les gens comme nous ne sont pas destiné a vivre vieux...

Il faut que tu l'acceptes... "


Après ces mots, Wolfer posa ses deux mains sur les épaules de la petite soeur que la force lui offra un jours qui aurait surement été malheureux, puis il la regarda de ses yeux supliant en lui disant:

"Alors par pitié, plus que de proteger les autres, te soucier d'eux, souci toi de ta vie ! Ou bien si tu ne le fais pas pour toi, fais le pour moi.

Je t'aime de trop Kaitin, ma vie dépend de la tienne. Je ne supporterais pas ta perte, je n'ai que toi ! Tu le sais ça ?
Je n'aime pas que tu sois aussi vulnérable, tu n'as pas le droit d'être une proie facile ! Sinon c'est moi qui le suis par la même occasion ! Ma peur ne provient que de toi, et mes joies, et mes sourires, et mon humanité...

...Alors de grâces Kaitin, protège moi...."


Wolfer vit soudain les ténèbres couvrir le visage de son amie, puis tout le reste.
Le jedi gris leva les yeux vers le ciel, et vit que les deux soleils avaient completement disparus. Il n'y avait ni lune ni étoiles, ni rien du tout.

"Mon dieu..."

Le loup resta bouche bée. Tout cela ne pouvait que être l'oeuvre du démon qu'il tenta vainement d'anéantir avec Jag.
Wolfer ne pouvait pas rester la, il devait retourner l'affronter à tout prix ! plus que l'affronter, il devait absolument le vaincre

Alors il s'adréssa de nouveau à Kaitin en lui disant:

"Ne restons pas la ! Rentrons, vite !"

_________________


Dim 20 Jan - 04:20 (2008) MSN
Kaitin Laur
~*Apprentie protégée de Raediel*~

Hors ligne

Inscrit le: 07 Sep 2007
Messages: 224
Localisation: Tatooine

Message °° Chaque vie naît d'une mort °° Répondre en citant
La jeune padawan tenait fermement la main de son ami, son frère. Elle avait dit des paroles étranges, lui demanda de lui remettre les idées à leur place. Elle était très loin de s’imaginer de cette façon. Mais alors, vraiment à des lieux d’imaginer ce qu’il lui réservait.
Son ami retira d’un coup sa main. Cette même main qui vint s’abattre sur sa joue gauche, la rendant brûlante. Un coup qui n’avait pas du tout été ménagé, bien au contraire.

« Ca c’est pour t’exaucer !»

La joue brûlante, Kaitin eut l’impression de se reconnecter à la réalité. La douleur physique l’emportait sur la douleur morale. Mais elle allait juste poser sa main sur son visage, lorsqu’une seconde gifle lui marqua la joue droite. Elle faillit trébucher sous la violence. Elle se tint droite cependant, acceptant parfaitement ce qu’elle subissait.
Elle le méritait amplement.

« Ca c’est de ma part ! »

Kaitin commença à comprendre. En vu des phrases de Wolfer, et la façon dont il les formulait, c’était loin d’être fini.
Au ralenti, elle vit la main de son frère se tendu vers elle, doigts écartés. Fini les baffes, cette fois-ci, il utilisait une manière encore plus forte. Kaitin écarta les yeux de surprises, et serra les dents, ne cherchant pas à fuir.

« ET CA… »

Une vague de force lancé par Wolfer la percuta en plein fouet. Comme lors d’une explosion, elle se sentit voler bien plus loin sous le choc, pour ré atterrir bien plus loin, en roulé-boulé, dans le sable brûlant et dur.

« C’EST POUR EN AVOIR BESOIN !!!!! »

Elle posa une main pour se relever, sonnée à en perdre la notion de l’espace. Elle se était perdue et désemparée. Elle vit l’ombre de Wolfer sur le sol se rapprocher, et aussitôt elle se sentit se faire soulever du sol par le col de sa petite chemise. Kaitin ne lutta pas.

"Y'EN A MARRE ! QUAND EST CE QUE TU ARRÊTERAS DE TE CULPABILISER DE TOUT,

JUSQU'A T'EN RENDRE IDIOTEMENT MALADE ?

PUTAIN !

CA VEUT PROTEGER SON ENTOURAGE ET CE N'EST PAS FOUTU DE SE PROTEGER SOI MÊME ! TU TE RENDS COMPTE ???
C'EST TOI LA PLUS VULNERABLE D'ENTRE NOUS EN CE MOMENT ! TU LE SAIS CA ?

ET TU NE PEUX PAS TE LE PERMETTRE ! TU N'AS PAS LE DROIT DE PARAÎTRE FAIBLE, TU PIGES ? JAMAIS, JAMAIS,JAMAIS,
JAMAIS !!!!!


TRISTE OUI, MAIS PAS COMME CA ! JE NE TE LE PERMETRAIS JAMAIS !!!!


*Je…*

Elle allait commencer une phrase, mais ce tut. La plus vulnérable ? Sans aucun doute. Wolfer avait raison. Mais on lui faisait tant confiance. Après tout, elle n’était que cette petite fille qui un jour avait décidé de faire des études chez les jedis. Et qui par la suite les avait déserté pour une liberté rêvée selon ses propres convictions. Elle était faible, c’était justement ça le problème.
Les larmes coulèrent sur ses joues rougies par la douleur. Etrange, ça lui faisait du bien. A la fois physiquement, pour l’eau qui apaisait ses joues, mais aussi moralement.
Wolfer la fixait de ses yeux verrons. Il avait crié si fort qu’il n’en pouvait plus. Kaitin se mordit les lèvres. Son ami se calma peu à peu. La tension baissa un instant. Elle retrouva le sol de ses pieds.

"La situation est grave Kaitin, plus grave que tu ne puisse l'imaginer. Alors ce n'est vraiment pas le moment !

Kaitin baissa les yeux. Il avait raison. Elle sentait que tout allait de travers avec cette chose qu’elle ne connaissait pas mais d’une force incommensurable, mais elle ne savait rien de lui. Juste que Wolfer et Jag avaient été incapable de lui faire face, et qu’il avait détruit l’astroport d’un claquement de doigts.

"Nous ne sommes même pas sur de pouvoir proteger les autres étudiants, nous pouvons tout simplement leurs apprendre à se défendre. Après tout, les gens comme nous ne sont pas destiné a vivre vieux...

Il faut que tu l'acceptes... "



*Ca...*


Ca, elle l’avait accepté depuis longtemps. Sans doute pas le jour où elle avait commencé ses études chez les jedis, mais au moins depuis sa première mission.
Ou presque.
La seule chose qu’elle acceptait, et qu’elle accepterait, c’était sa propre mort, pas celle des autres.
Mais l’heure était grave. Ils devaient pouvoir les aider. Pas forcement les sauver, car c’était un combat dont l’importance et la mesure n’étaient pas calculable.
Les mains du jeune loup se posèrent sur son épaule. Elle croisa de nouveaux ses deux yeux colorés différemment. Ce n’était plus le même regard. Il avait l’air de la supplier.

"Alors par pitié, plus que de proteger les autres, te soucier d'eux, souci toi de ta vie ! Ou bien si tu ne le fais pas pour toi, fais le pour moi.

Je t'aime de trop Kaitin, ma vie dépend de la tienne. Je ne supporterais pas ta perte, je n'ai que toi ! Tu le sais ça ?
Je n'aime pas que tu sois aussi vulnérable, tu n'as pas le droit d'être une proie facile ! Sinon c'est moi qui le suis par la même occasion ! Ma peur ne provient que de toi, et mes joies, et mes sourires, et mon humanité...

...Alors de grâces Kaitin, protège moi...."


Muette de stupeur, Kaitin ne parvint pas à articuler le moindre mot. Elle était certes muette avant déjà, mais elle sentait qu’elle aurait réussi à dire au moins quelques choses, même un court instant.
Mais rien. Les larmes arrêtèrent de couler le long de ses joues brûlantes, et d’un coup, elle se sentit sortir d’un rêve, ou d’une léthargie sans fin.
Mais où avait-elle la tête ? Où était passé cette jeune fille au sourire permanant, forte d’esprit et qui rassurait, qui ne montrait jamais ses faiblesses et ses failles. Elle avait redonné place pendant quelques heures à la peureuse, et triste jeune fille d’antan, qui ne savait pas quoi faire de ses mains, et qui comptait sur les autres pour survivre. Elle avait un frère qui comptait sur elle. Un frère qu’elle voudrait protéger coûte que coûte, quel qu’en soit le prix.
Mais…au fond d’elle, elle se doutait bien que si jamais elle devait choisir entre le sauver et perdre la vie, et vivre et le voir mourir, elle manquerait à sa parole, choisissant la première solution. Elle se garda bien d’en faire part à Wolfer.
Elle n’osait pas imaginer ce qu’elle deviendrait sans lui. Ce frère qui la soutenait quel que soit le temps. Une douce chaleur s’empara d’elle. Elle était réellement chanceuse d’avoir autant de personne autour d’elle, des personnes où elle était certaine de les voir en se retournant d’un coup. De véritables amis. Même si leurs vies n’étaient qu’éphémères, comme celles des papillons.
La vision de Kaitin se brouilla soudain sans prévenir. Ce n’était pas ses propres yeux qui lui faisaient défauts, mais bien la luminosité. Elle ne voyait que très peu dans cette nuit noir. La nuit, en plein jour ? Pas même une éclipse, c’était impossible, il y aurait au moins toujours un soleil.
Plus rien. Le néant total. Les ténèbres.

*Que… ?*

"Mon dieu..."

Ce n’était donc pas qu’elle. Même Wolfer avait le même problème. Et il semblait, à en voir son expression, qu’il savait ce qu’il se passait.
Affolé, il lui lança :

"Ne restons pas la ! Rentrons, vite !"

Kaitin acquiesça d’un signe de tête, et commença à courir, accompagné de Wolfer. Elle força soudain sa gorge, alors qu’ils avançaient.

« …merci…et… »

La voix était revenue. Elle sourit. Pas un sourire qui voulait rassurer, juste un qui montrait à Wolfer ô combien elle était déterminée.

« …je te le promets… »

La jeune femme courut puis se stoppa un moment.

« Wolfer ! Maître Kurgan est dans le temple ! Que faisons-nous ? Avant de se jeter dans la gueule du loup, pardonne moi l’expression, il faudrait aller le voir. Il est là. Mais le problème est…les étudiants ?! Naashi, Kaïton ?! Et un autre que j’ai rencontré il y a peu ?! »

Elle reprit la course. Pour le moment, il était hors de question de rester dans ce désert…

[HRP] aieu…j’ai mal…mes joues…OO c’est ce que l’on appelle ne pas y aller de main morte Oo Enfin XD c’est exactement ce qu’il me fallait ^^ Merci !
Ah, et donc…on va où ? Raediel m’a fait savoir qu’il serait au temple, mais on prend les étudiants avec nous avant ou pas ? Oo Nyyyaaaaa ! [/HRP]
[HrP Raediel/ Muarfch, je vais m'atelé au rp qui m'amène au Temple, ensuite j'aimerai que Wolfer aie cherché Naashi et Kaiton et que toi Kaitin tu te rendes seule au Temple pour qu'ensuite les 3 nous rejoignes.
Voilà ^^/hrp]

HRP Kaitin : ça marche sir...mais...heu...pourquoi moi tout de seule ?Oo *peur*. Ah il y aura Min aussi, enfin, je donnerai les indications à Wolfer en RP ^^ car il n'y a que moi qui l'ai rencontré


_________________
Kaitin Laur, padawan de Tatooine rêveuse et mystérieuse...

Dim 20 Jan - 13:06 (2008) Visiter le site web du posteur MSN
Contenu Sponsorisé






Message °° Chaque vie naît d'une mort °°

Aujourd’hui à 11:55 (2016)
Montrer les messages depuis:    
Répondre au sujet    Chevalier Jedi V3 Index du Forum » Tatooine » Les alentours de Tatooine » Les grottes de Tatooine Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers: 

Index | Panneau d’administration | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Design by Freestyle XL / Music Lyrics.Traduction par : phpBB-fr.com