Chevalier Jedi V3 Index du Forum
S’enregistrerRechercherFAQMembresGroupesConnexion
Stark
Aller à la page: 1, 2  >
 
Répondre au sujet    Chevalier Jedi V3 Index du Forum » Coruscant » Votre présentation[OUVERT] (1 place) Sujet précédent
Sujet suivant
Stark
Auteur Message
Stark
~*Etudiant(e)*~

Hors ligne

Inscrit le: 24 Sep 2007
Messages: 41
Localisation: Somewhere, over the rainbow...

Message Stark Répondre en citant
INFORMATIONS GENERALES


Nom : Stark
Prénom : Il se fait généralement appeler par son nom de famille, son prénom ne sert à rien, il le garde pour lui.
Age : 19
Race : Humain
Planète d’origine : Selonia (dans le système corellien), mais il y a passé très peu de temps. Il a visité une quantité assez intéressante des planètes du noyau, mais aussi de la bordure. Quand on fait le compte, le foyer dans lequel il a le passé le plus de temps est l’espace.
Voie du Jedi : Chaotique, mais avec une tendance à pencher du côté lumineux. Il doit lutter sans cesse entre son envie de puissance instinctive, animale, qui tient plus du côté obscur, et la sagesse qu'il voudrait acquérir pour devenir le maître éclairé de sa destinée.


DESCRIPTION


Stark est un jeune homme assez bien fait –et plutôt fier- de sa personne.

Grand (1m90), un corps musclé et sec sans un gramme superflu, forgé années après années, il conserve de ses origines un teint plutôt pâle. Hors de sa silhouette, la première chose que l’on remarque chez lui c’est sa longue chevelure à la teinte originale. D’un rouge pétant, il la porte en queue de cheval haute, ce qui colle assez bien avec son goût pour l’originalité de jeune loup.

Son corps garde des traces de sa vie passée, cicatrices, traces de brûlures. Pas évident de grandir sur un vaisseau cargo qui réclame des réparations tous les jours… Des tatouages décorent sa peau, afin d’attirer le regard loin de ces traces, du torse aux bras et jusqu’à son visage. Celui-ci est assez en accord avec sa silhouette : masculin, mâchoire carrée et sèche, nez droit… Ses yeux sont bruns, et tendent vers le doré selon la lumière, rappelant à eux seuls le feu qui brûle dans ses entrailles.

Vêtu souvent de sombre ou de couleurs franches, il aime être à l’aise. Néanmoins attaché à son apparence, il choisit tout de même un look qui se veut soit classe, soit… et bien qui s’accorde à sa crinière et ses tatouages, donc décalé et punky sur les bords. Atteint du syndrome qu’il nome lui-même : le ‘syndrome du radiateur’, Stark a continuellement chaud, est continuellement brûlant, et ce sans être malade. C’est bien pratique pendant les nuits glacées, mais un cauchemar en plein été…

Avec des étrangers Stark va avoir une attitude ouverte, le sourire vissé aux lèvres, les sourcils froncés et les yeux malicieux. Il semble plutôt sûr de lui, et s’applique à ce que tout le monde croit à cette image. Au-delà du masque, il s’agit en fait d’un jeune homme très marqué par la partie la plus difficile de sa vie. Il reste méfiant même s’il ne l’affiche pas ouvertement, et peut devenir brutal en cas de doute, ultime défense… Avec des personnes proches, en qui il a confiance, il va être protecteur, fidèle en amitié. Mais il est si difficile de passer sa carapace d’auto défense que peu de personnes ont pu voir qu’en dessous de la façade de grande gueule se cache un autre homme.



CARACTERE


Dans la vie courante, Stark est plutôt… grande gueule, oui, ça lui correspond assez. Plutôt remuant, il s’attire la sympathie de ceux qui supportent ce genre de comportement. Il affiche un sourire en coin constant qui prouve qu’il en a plus dans la caboche que son attitude désinvolte ne le laisse peut être croire.

Stark a grandit dans un contexte particulier. Sur le vaisseau, c’était le fils des patrons, alors son rapport avec l’autorité se limitait à être privé de dessert en cas de bêtise. Il a ensuite apprit d’un coup la loi du plus fort, mais dans ce cas là, erreur voulait dire douleur, aussi a-t-il un peu de mal question autorité. Se fiant plus à son instinct qu’à celui des autres, il faudra qu’il apprenne à s’assagir.

Pour faire le tour de son état psychologique, dressons un petit portrait chinois…
Si c’était un supplice : le supplice de la douche écossaise (vous savez, celui du robinet qui fait plic ploc et qui empêche de dormir…).
Si c’était une épice : le piment. C’est fort, c’est rouge…
Si c’était une caresse : sensuelle (pas plus d’explications p’tits vicieux!) . Stark est très ouvert et à tendance à être intéressé par les jeunes demoiselles. C’est l’âge peut être ?
Si c'était une lettre : le C : charismatique, caractériel, courageux, curieux, colérique… chiant…
Si c'était un héros de fiction : Renji de Bleach, mais en beaucoup plus trash et moins chevaleresque.
Si c'était un crime : Harcèlement certainement.
Si c'était une époque : Stark apprécie trop la technologie et l’aventure pour ne pas se complaire dans l’époque qui l’a vue naître.
Si c'était une langue : N’importe laquelle construite, complexe mais instinctive, voire un peu rude.
Si c'était un fruit : lychee : il ne faut pas se fier à l’enveloppe…
Si c'était une invention : Un Speeder. Ca permet d’aller vite, ça vous déclanche une bonne dose d’adrénaline, on peut même se tuer avec… Poilant.
Si c'était une boisson : Certainement alcoolisée ou du moins assez optanisée pour mettre une claque
Si c'était un complexe : Du genre hôtelier ou du genre z=ai+b ? *humour pourri XD*
Si c'était un moyen de locomotion : Speeder, déjà dit. Ou alors une Aile X. Maniable, furtif… mais tiens en un seul morceau avec du chewing gum… Rustique quoi.
Si c'était une heure : minuit, l’heure du crime
Si c'était un animal : Il a une préférence pour les grosses bêtes pleines de dents, qu’il trouve amusantes. Chacun son point de vue.
Si c’était une mort : certainement violente et peu agréable.
Si c'était une chanson : Santeria de Sublime.
Si c'était une couleur : rouge
Si c'était un sport : certainement un sport extrême
Si c'était un mot : …
Si c'était une saison : l’automne. Evoque la couleur de ses cheveux et de ses yeux.
Si c'était un mois : février (il aime se distinguer)
Si c'était un phénomène naturel : Eruption volcanique pour la chaleur et la couleur
Si c'était un animal mythologique : Probablement un satyre… ou n’importe quelle bête appréciant prendre du bon temps, se fichant des règles et vivant selon ses instincts.

Qualités : Obstiné, très doué avec la technologie des vaisseaux et les réparations en tous genres, bon acteur, courageux… Inventif, souple et rapide.

Défauts : Esclave de ses instincts, trop méfiant (mais peut être est-ce une qualité ?), brutal parfois, absolument pas patient. Il est aussi démuni face aux expressions d’amitié ou d’attachement.



HISTOIRE


1. Fils de l'espace

Le hasard des rencontres fait parfois bien les choses, c'est ce que se disait Wedges Stark le jour où sa femme mit au monde leur premier fils. Nemu et lui s'étaient rencontrés quelques années auparavant sur ce même bâtiment où ils se tenaient à présent, et de leur union était né ce qui leur causerait leurs premiers émois de parents.

Propriétaires d'un vaisseau cargo de bon tonnage, solide mais rustique, de bonne facture corellienne, le couple gagnait sa vie en tant que transporteurs intersidéraux de marchandises. Originaires du système Corellien, ils acheminaient les marchandises d'une planète à l'autre : de Corellia à Drall, de Sacorria aux planètes jumelles : Talus et Tralus, et jusqu'à Selonia. C'est en orbite au dessus de ce monde que leur fils naquit aussi le prénommèrent-ils Selon (se prononce 'Sélone').

Leurs moyens étaient trop modestes pour se permettre de sortir du système, aussi leur fils grandit il entre ces planètes, les découvrant petit à petit à chaque fois que le vaisseau se posait. Ses premières années se résumaient ainsi : Décollage, voyage, atterrissage, on vide les calles, on les remplit et on repart. Enfant plutôt précoce, il aimait regarder ses parents et l'équipage travailler, et voulait mettre son nez partout. Plutôt turbulent, il faisait son lot de bêtises, mais on lui pardonnait facilement (trop facilement?) ses écarts de conduite.

Passionné de tout ce qui fait des étincelles, qui brille ou qui brûle, Selon suivait dans ses déplacements les responsables techniques et les réparateurs. Soudage, bricolage, électricité, moteurs, il apprit très vite à réparer, colmater, inventer, améliorer, innover, si bien que le vaisseau se transformait petit à petit en un amas volant de gadgets plus ou moins utiles à son fonctionnement et surtout qui juraient assez côté design. Mais mine de rien, il avançait plus vite, tenait mieux les accélérations, semblait être en meilleur état, alors on laissa le jeune garçon continuer ses activités.

Un peu moins de 10 ans après sa naissance, la petite compagnie de transport de Wedges et Nemu fut rachetée par un grand groupe d’export, et devant eux s'ouvrait enfin l'immensité de l'espace. Disposant désormais des moyens adéquats pour se fournir en carburant, et pouvant profiter des installations d'escales de leur nouveau consortium, le vaisseau pouvait sortir du système Corellien, ce qu'il fit rapidement. Libéré de ses contraintes, plein de mondes s'ouvraient à lui.

Des produits de luxe de Chandrilla et Alderaan aux animaux exotiques de Dathomir (rancors et autres qui ravissaient Selon). Des machines agricoles de Dantooine aux centrales d'humidité pour Tatooine. De Mon Calamari, spécialisé en technologies de pointes, jusqu'à Felucia et ses essences exotiques, des arbres géants de Kashyyyk aux déserts de lave de Geonosis, des nuages de Bespin aux grandes plaines herbeuses de Naboo, des créatures à fourrure de Bothawui aux Dewbaks de Hoth, la majorité des planètes de la bordure et du noyau furent visitées par l'équipage Corellien. Les biens de consommation transitaient et l'argent rentrait.

Selon pendant ce temps, s'ouvrait à son pouvoir. De petits miracles se produisaient en sa présence : le groupe électrogène emballé s'était détourné dans sa chute pour ne pas écraser la jambe de cet homme là, les Rancors hurlants se calmaient instantanément en sa présence, il faisait décoller de son assiette, en se concentrant franchement, la nourriture qu'il n'aimait pas pour l'envoyer dans la gamelle de son Woorpack de compagnie (sorte de boule de poils roux ramenée de Naboo) sans que ses parents le voient... Plein de petites choses qui laissaient penser que le jeune garçon avait des aptitudes que pourtant aucun de ses parents ne présentait.


2. Avarie

Quelques mois après le treizième anniversaire de Selon, le vaisseau croisait dans l'hyperespace quand une avarie subite les obligea à quitter leur vitesse de croisière. De retour dans l'espace normal, les divers techniciens firent de leur mieux pour réparer le propulseur mais voilà, malgré la meilleure volonté du monde, leurs connaissances et une bonne dose d'huile de coude, l'équipage du se rendre à l'évidence : il manquait une pièce détachée qu'il était impossible de remplacer par un quelconque bricolage.

En plus d'être frustrante, la situation n'avait rien de rassurant : la seule planète, si on peut appeler ça ainsi qui gravitait à la ronde était Kessel. Amas de météorites chargées en épices et autres résidus miniers rares, ce substitut d'astre était le pire repère de tous les trafiquants de la galaxie. Au fond des mines qui creusaient le sol comme du gruyère trimaient des milliers d'esclaves dont la vie valait moins cher qu'une once de la matière qu'ils extrayaient péniblement du sol : le glitterstim. Un endroit rêvé pour une réparation quoi. Seulement là, ils n'avaient pas le choix.

Habitué à avoir à se dissimuler des divers pirates de l'espace qui pourraient en vouloir à leur cargaison, le vaisseau Cargo passa en mode déguisement (une idée de Selon). Des plaques en plus sortirent des écoutilles, donnant au vaisseau corellien un look hétéroclite, marque de fabrique des navires de récup que conduisaient généralement les pirates et autres mercenaires de l'espace. Ainsi affublés, ils pourraient presque faire couleur locale. Et surtout, leur aspect miteux attirerait moins les convoitises

Slalomant entre les trous noirs du Maw Cluster, le vaisseau s'approcha de sa destination doucement. Bientôt, l'amas fut en vue, et ils atterrirent sur une piste libre de l'astroport. L'air étant irrespirable et l'atmosphère glacée, l'équipage devrait prendre des précautions avant de sortir. En fait, ils n'en eurent même pas le temps. Accostant le vaisseau, les raquetteurs officiels de Kessel se présentèrent afin de discuter du prix à payer pour pouvoir se poser sur leur bout de caillou. Composé de Rybets et d'autres humanoïdes, la délégation fut reçue avec méfiance. En échange de la pièce pour les réparations de leur hospitalité, les Kesseliens ne demandaient pas moins qu’un tribu équivalent à 75% de ce que contenait la cargaison. D'autres petites choses seraient négociées plus tard.

A la seule vue de cette bande de voleurs se prenants pour des ambassadeurs, Selon sombra dans une colère palpable. Du haut de ses 13 ans, il semblait plus menaçant que le reste des hommes présents. Il fallait dire que le chef des Rybets reluquait sa mère avec convoitise, et ça n'avait rien de plaisant, ni pour elle, ni pour son fils. Wedges, lui, était trop occupé pour remarquer quoi que ce soit... Pris au dépourvus, et coincés, les corelliens n'eurent pas d'autre choix que de céder le tribu demandé par les Kesseliens.


3. Abordage

Alors que les réparations avançaient, et plutôt vite, le vaisseau subit une attaque. Les Kesseliens avaient décidé de traiter leurs hôtes forcés comme une citron qu'ils comptaient bien presser jusqu'à ce qu'il n'en reste plus qu'une peau pourrie et quelques pépins. La nuit permanente leur offrait la couverture idéale. Si les pigeons avaient été capable de verser le tribu presque sans broncher, c’est qu’ils devaient être riches… Et puis les Corelliens n’avaient pas pris en compte le fait que rien que leur vaisseau, aussi miteux soit il, était un bien recherché, ainsi que leurs propres vies.

C'est Selon qui sentit le danger avant les autres, encore un résidu de ses pouvoirs latents. Quittant son poste de soudage, il fonça jusqu'au poste de commandement, armé de son pistolet à soudure, la première chose qu'il avait trouvée. Malheureusement, un vaisseau cargo c'est grand, et généralement ceux de Corellia sont fait de telle sorte que les propulseurs sont à la poupe alors que le commandement est à la proue.

Il n'avait même pas parcouru le quart du chemin que les Kesseliens perçaient la coque. Déferlant dans les coursives comme des mynocks enragés sur une carlingue toute propre, l'ouverture béante vers l'extérieur vomissait de plus en plus de mercenaires. La dépressurisation causée par la brèche mangea l'oxygène du vaisseau à une vitesse fulgurante et seuls ceux qui avaient eu le réflexe de sauter sur leurs masques à oxygène purent vivre un peu plus longtemps.

Selon avait été avisé sur ce coup là. Passant son propre masque, il fit tomber deux Geonosiens qui accouraient dans sa direction. La chaleur de son pistolet à soudure découpa comme du beurre leur carapace de chitine. Regardant les corps qui bougeaient encore, le jeune humain se réjouissait du spectacle alors qu'une petite voix tout au fond de lui répétait en guise d'avertissement que succomber à instincts primaires n'était pas une bonne chose. Il ne connaissait pas grand chose à la Force, aux Siths ou au côtés obscurs et lumineux, ni à l'impact de la colère ou de ses actes sur son karma, mais il pressentait que ce moment de sa vie était décisif.

Tournant sur la droite à la prochaine intersection, il empruntait le chemin le plus court en direction de sa salle de commandement, mais peut être aurait il dû être plus rusé. Le coup qu'il reçu à la nuque fut si brutal qu'il s'effondra sans connaissance. Un liquide chaud lui coulait dans le cou, son propre sang, alors qu'on le traînait dehors sans ménagement.


4. Passerelle entre deux vies

Lorsqu'il émergea de son cauchemar, la tête lourde et la bile au bord des lèvres, Selon ouvrit un oeil et le referma immédiatement, priant être encore en train de rêver. Il rouvrit courageusement les yeux... La tête poilue et biscornue d'un Elom était penchée sur lui, un Twilek aux tentacules couvertes d’anneaux d’argents lui tournait le dos. La pièce était petite, glacée, les murs en aluminium brossé et il reposait sur une sorte de lit métallique fort peu confortable. Au moins, l'air semblait respirable, ce qui n'était pas du luxe sur Kessel. Le Elom lui prit la mâchoire pour lui faire ouvrir la bouche et y plongea une spatule pour l'obliger à baisser la langue. Encore dans le cirage, Selon se laissa faire.

Le Twilek se retourna. Son visage n'avait rien d'amusant, et à vrai dire Selon se demanda si toutes ces marques avaient été faites par quelqu'un d'autre ou si la créature été assez masochiste pour s'être fait ça lui même. Nez coupé, oreilles biseautées, celui là n'aurait pas gagné un concourt d'élégance. D’originalité, oui, peut être…

"Ton nom."

Le Twilek venait de s'adresser en commun à Selon d'une voix monotone, clairement désintéressé de sa tâche.

"S... Stark"

Le jeune corellien avait occulté son prénom, espérant que son nom de famille serait déjà connu, à cause de sa mère ou de son père et que le Twilek ferrait le rapprochement, mais bizarrement il n'eut aucune réaction. Selon eut une sueur froide. Cela voulait il dire que ses parents avaient péri pour que personne n’ai donné ce nom à la mocheté tentaculaire auparavant? La dure réalité venait de gifler le visage de Selon plus durement qu'il ne l'aurait pensé. S'adressant au Elom, le Twilek conclut son auscultation :

"Jeune humain, bonne santé. On le garde 4 heures en inspection et il pourra descendre pour le service. Dégage le d'ici et amène moi le suivant."

Sans ménagement, le Elom poussa Selon au pieds du lit métallique, l'envoyant percuter le sol des genoux. Puis sans lui laisser l'occasion de se relever, il le prit par le col pour le balancer dans une autre pièce avant de refermer la porte. Ebloui par la lumière et tenant encore avec difficulté sur ses pieds, Stark resta quelques secondes chancelant avant qu'un homme vienne passer son bras autour de ses épaules pour l'emmener à l'écart.

"Selon... Je suis content de voir que tu es indemne, mais je pense qu'on aurait mieux fait d'y passer comme les autres."

Le jeune homme leva les yeux vers un des techniciens du vaisseau corellien, Madine. Son visage était tuméfié et il avait apparemment perdu un oeil. D'autres hommes de l'équipage se tairaient, hagards dans les coins de la grande salle qui semblait servir de lieu stockage. Stark ne pu s'empêcher de les détailler, mais il ne distingua pas les deux visages qu'il cherchait.

"Madine, où sommes nous? Que vont-ils faire de nous, et as-tu vu mes parents?"

Après un haussement d'épaules, le technicien répondit.

"Bah, sur Kessel on a pas tellement le choix. On doit être dans la prison qui sert de baraquement général. Et puis facile de savoir ce qu'ils vont faire de nous, ils ont toujours besoin de main d'oeuvre dans les mines de Glitterstrim. Quand à tes parents... Les Kesseliens ont fait sauter un détonateur thermal dans la salle des commandes... A mon avis il n'y a plus rien à espérer."

C'était brusque, mais cette histoire n'était rien par rapport à la brutalité des mines de Kessel, alors pourquoi ménager le petit? Bientôt on viendrait les chercher et on les ferrait descendre. En bas, il n'y avait aucune lumière pour ne pas altérer la qualité de l'épice, les conditions de travail étaient dures, et l'espérance de vie de quelques mois seulement. Il fallait juste espérer ne pas survivre trop longtemps.

Stark absorba les informations sans broncher. A vrai dire, il sentait que ses parents n'étaient plus, même s'il s'était raccroché à un espoir tenu. L'atmosphère était lourde, chargée de douleur et de mort, mais contrairement à Madine, lui espérait vivre le plus longtemps possible, pour se sortir de là et pourquoi pas prendre un jour sa revanche... Ce n'était pas un sentiment bien noble, mais la noblesse n'avait rien à voir dans tout ça.

La porte de la salle s'ouvrir, et le Elom balança un autre corps. Cet homme là, atteint au thorax, était déjà mourrant, personne vint le prendre par l'épaule. Pourquoi faire ? Il finirait bientôt dans un recycleur. Il s'avéra que c'était le dernier survivant (pour quelques heures) du vaisseau cargo Corellien. Quelques heures plus tard, c'est une autre porte qui s'ouvrit, et un groupe de Dashades les sortit sans ménagement, achevant les mourants, les équipa de masques respiratoires de fortune, puis les fit descendre dans les profondeurs obscures de l'astéroïde.


5. L'enfer est sous terre

Deux années passèrent sans que Stark ne voie la lumière du jour. Lui et ses camarades rescapés avaient été descendus dans les mines, et leur seule activité consister à creuser des boyaux dans la roche, en espérant qu’ils ne s’effondreraient pas sur eux, à la recherche de filons de Glitterstrim. Cette drogue avait bien plus de valeur que leur vie. Appelée Epice sur certains mondes, ce psychotrope euphorisant servait en shoot et dans des utilisations thérapeutiques, mais permettaient aussi une augmentation provisoire des pouvoirs télépathiques. Ces caractéristiques, combinées avec la rareté de la substance, la rendait incroyablement précieuse.

Des centaines d'esclaves travaillaient jours et nuits, et les décès étaient nombreux. Qu'importe, il en arrivait toujours d'autres. Les espèces habituées à l'obscurité, au froid et à la terre, ou à la violence survivaient mieux que les autres. C'était l'enfer pour les aquatiques, les aériens, et autres races délicates qui ne faisaient pas de vieux os. Les humains, quand à eux, s'avéraient souvent trop fragiles, eux qui n'avaient ni cuir, si exosquelette pour les protéger, mais compensaient ce déficit par leur nombre.

Dans ce cadre de vie, Stark développa un sens inné de la méfiance, de la violence et s'avéra rapide et rusé quand il s'agissait de se défendre. Il n'hésitait pas à blesser voire plus quand son instinct le lui ordonnait, un loup parmi les loups… Il développait aussi sa ‘tchatche’, la discussion lui évitait pas mal d’ennuis, et il savait monnayer ce qu’il trouvait : pièces détachées de récup’, eau, nourriture… contre protection et reconnaissance. Ce n’était pas du luxe.

Deux ans après son arrivée, Stark se retrouvait seul de l'équipage d'origine. Les adultes, plus vieux et peut être aussi moins volontaires, avaient succombé à la tache. Le jeune garçon, quand à lui, s'était fait remarquer pour ses qualités de technicien. Les machines étaient peu nombreuses en dessous, mais tombaient souvent en panne. Ce job là lui permettait de manger mieux, de se reposer plus souvent, et surtout de ne pas s'épuiser. Encore mieux, ce travail lui permit enfin de remonter, puisqu’il réparait aussi parfois les installations en surface. Sa première sortie en deux ans, la première d’une longue série, fut une renaissance, et il se demanda si quelqu’un dans l’univers appréciait autant la vue des étoiles que lui à ce moment là.

Les Kesseliens n'avaient aucune considération pour leur bétail qui trimait en dessous et qui se faisaient dévorer. En effet, le Glitterstrim provenait en fait de créatures énormes, et c'était leurs sécrétions qui servait d'épice. Appréciant les mineurs, elles se faisaient de temps en temps des festins, en dévorant quelques uns. Echapper à ce danger en plus avait de quoi satisfaire le jeune homme.

Il passa en tout 4 ans sur Kessel.


6. Décollage.

Dans la obscurité perpétuelle de Kessel dur de discerner le jour de la nuit. Le temps était rythmé par le passage des navettes venant chercher l’épice et par les vaisseaux étrangers qui atterrissaient à cause d’avaries (et peu repartaient). Et justement là une corvette corellienne flambant neuve se posait dans l’astro port de Kessel.

Un tel bijou de technologie, ça avait de quoi attirer la convoitise, mais ce serait ignorer la multitude d’autres corvettes qui attendaient à quelques parsecs de la, armées et menaçant les autorités locales d’attaque en cas de coup bas. Les Kesseliens étaient cupides, opportunistes, mais n’étaient pas totalement stupides. Ils laisseraient filer le vaisseau, bien obligés. Les habitants de ses vaisseaux faisaient partie d’une race qui vivait en harde solidaire, imaginer trahir leur confiance, c’était courir au suicide. Il s’agissait d’individus originaires de Selonia, du système Corellien.

Le capitaine Selonien (en fait une capitaine, une femelle stérile), signala au responsable de l’astro port une avarie dans le système de champ gravitationnel et exigeait un réparateur immédiatement sous peine d’attaque (la loi du plus fort…). Parceque c’était le premier qui leur tombait sous la main, c’est Stark qui fut envoyé là bas.

A 17 ans, le jeune homme n’avait pas oublié son système d’origine et la planète qui lui valait son prénom. Les Seloniens, il les connaissait, eux, leurs coutumes, parlait leur langue, peut être une occasion de se sortir de là ?

Arrivé sur le vaisseau, Stark usa de tout son savoir en diplomatie Selonienne et fit un travail si propre et efficace que ce peuple généralement xénophobe fut impressionné par ce jeune humain si… servile. A vrai dire, l’équipage manquait cruellement d’individus pour les besognes quotidiennes, assez adroits et connaissant bien les technologies des vaisseaux pour se glisser partout et réparer.

Qui plus est, en tant que représentants en commerce de la Corporation Corellienne d’Ingénierie, basée à Coronet, ils étaient toujours avides de jeunes talents aux idées novatrices afin d’améliorer leurs nouveaux concepts de corvettes ou autres véhicules.

Stark voyait dans ce vaisseau son ticket de sortie, aussi saisit il sa chance. En échange de sa libération des mines, il leur proposait une main d’œuvre gratuite pendant 2 ans, ne demandant comme seul salaire que de quoi se nourrir, boire et dormir. Il voulait aussi pouvoir récupérer les pièces défectueuses, ce qui ne gênait pas les Seloniens. La poubelle ou ça, c’était pareil.

La négociation fut rapide avec les Kesseliens (« dites oui où on vous attaque »), et Stark quitta enfin cet amas d’astéroïdes, laissant derrière lui souffrance et malheur.


7. Coruscant

Les deux années passèrent, et son service arrivait à sa fin. Les Seloniens n’étaient pas vraiment un peuple agréable, se fichant franchement des autres races, mais ils laissaient tranquille le jeune humain. D’autres espèces d’humanoïdes pensants étaient aussi représentées sur le vaisseau, formant une petite communauté hétéroclite et solidaire au cœur de la horde. De quoi réapprendre pour Stark ce qu’était la vie en société.

A chaque escale, le jeune homme avait revendu ses créations, inventions et gadgets réalisés pendant ses heures perdues avec les pièces défectueuses ou mortes destinées à la poubelle, revendant directement à ses hôtes les meilleurs trouvailles. Il s’était fait au final un bon petit pactole ce qui lui permettait de quitter le vaisseau sans être trop inquiet pour l’avenir immédiat.

Les Seloniens venaient d’atterrir en masse sur la planète capitale. Comme à l’accoutumée, seuls ceux qui y étaient vraiment obligés quitteraient le vaisseau pour le ravitaillement et pour le commerce. Cet arrêt là était le dernier avant Selonia et la fin de leur voyage. Stark était bien décidé à ne pas aller se perdre sur la planète qui l’avait vu naître de loin.

Coruscant avait plusieurs attrait : ville cosmopolite, pleine d’opportunités pour ceux qui se débrouillaient bien, il aurait l’occasion de s’y intégrer, mais surtout cette planète abritait une organisation que Stark rêvait d’intégrer depuis quelques temps : l’école des Jedi. Oh, par rapport aux autres élèves, il avait perdu du temps et serait sans aucun doute un des plus âgés. A l’époque d’avant Kessel, il tannait déjà ses parents pour aller y étudier, mais les évènements malheureux avaient contrecarré ses plans.

Ses capacités de Jedi étaient là, il le savait, et il avait déjà eu l’occasion de les mettre en œuvre, mais toujours avec cette petite voix qui l’avertissait de ne pas aller trop loin, de peur de faire mal. Ses utilisations de la force avaient pour le moment été diverses, mais malheureusement souvent dirigées par la colère, la peur, l’agression, qui mènent vers le côté obscur, notion encore floue pour lui. La puissance que le côté sombre dégageait était terriblement tentante, mais dégageait aussi comme un relent oppressant et malsain qui le dérangeait quelque peu.

Stark, malgré ses tentation, aspirait à la justice, et si basculer dans la voie sombre était attrayant, il sentait qu’il était peut être destiné à quelque chose de meilleur. Il espérait que les maîtres Jedi lui apprendraient la maîtrise de soi, l’aideraient à se sortir de la bestialité de ses instincts les plus profonds, qu’il apprendrait cette droiture morale qui ferait de lui un homme, et qu’il pourrait quitter définitivement le rôle du loup perdu dans la horde.


_________________
Clic>
<cilC


Dernière édition par Stark le Sam 6 Oct - 17:08 (2007); édité 5 fois
Lun 24 Sep - 01:10 (2007)
Publicité






Message Publicité
PublicitéSupprimer les publicités ?

Lun 24 Sep - 01:10 (2007)
Neihc Tahc
~*Maître Légendaire chasseur de Spam*~

Hors ligne

Inscrit le: 07 Sep 2007
Messages: 333

Message Stark Répondre en citant
J'aime beaucoup le style de présentation. La mise en page est propre et très net. Merci de penser à nous qui lisons.

J'attends ton histoire ^^ Okay


Lun 24 Sep - 08:32 (2007)
Saeleen
~*Etudiant(e)*~

Hors ligne

Inscrit le: 17 Sep 2007
Messages: 5

Message Stark Répondre en citant
Par avance : Bienviendu ma poule. x]

_________________


Lun 24 Sep - 16:08 (2007)
Stark
~*Etudiant(e)*~

Hors ligne

Inscrit le: 24 Sep 2007
Messages: 41
Localisation: Somewhere, over the rainbow...

Message Stark Répondre en citant
Ma poule... =='
Bref, en tout cas merci de l'acceuil. Après m'etre débattu avec l'éditeur de texte du fofo, je renonce : les titres auront pas les mêmes espaces en haut et en bas, fatalité (snif, j'ai perdu contre la machine...). Mais sinon, je peux dire que ça y est, j'ai fini ma fiche! ^^
A vos commentaires!



_________________
Clic>
<cilC


Dernière édition par Stark le Jeu 4 Oct - 19:07 (2007); édité 1 fois
Lun 24 Sep - 18:09 (2007)
Neihc Tahc
~*Maître Légendaire chasseur de Spam*~

Hors ligne

Inscrit le: 07 Sep 2007
Messages: 333

Message Stark Répondre en citant
Bon, je viens de finir ton histoire et pour moi cela va être rapide. C'est OUI! Okay

Modifie moi juste un truc stp. Le code couleur. C'est pas orange quand quelqu'un d'autre parle mais rouge^^


Lun 24 Sep - 19:48 (2007)
Naashi Krin
~*Hors-la-loi*~

Hors ligne

Inscrit le: 07 Sep 2007
Messages: 195
Localisation: Mos Eisley, Tatooine

Message Stark Répondre en citant
Tout d'abord je te souhaite le bonjour ^^
Et, ensuite, superbe Bg Okay

_________________
~~ Naashi Krin, Etudiante de Tatooine ~~
-> Toujours se relever, garder espoir, être soi et avancer <-


Lun 24 Sep - 20:04 (2007)
Stark
~*Etudiant(e)*~

Hors ligne

Inscrit le: 24 Sep 2007
Messages: 41
Localisation: Somewhere, over the rainbow...

Message Stark Répondre en citant
Wala, c'est fait! J'avais mis du orange parceque le rouge était déjà pris pour les titres ^^'. Mais j'ai interverti! Wink

_________________
Clic&gt;
&lt;cilC


Lun 24 Sep - 20:28 (2007)
Kaizer Skywalker
Maître Jedi Légendaire / Admin Milanese

Hors ligne

Inscrit le: 09 Sep 2007
Messages: 64

Message Stark Répondre en citant
Bon, j'ai moi aussi prit le soin de lire ta biographie, et j'ai bien accroché. C'est complet, ton perso à un background vraiment détaillé. En plus, j'aime l'idée qu'il soit plus vieux que les autres...

Rien à dire, cela s'en déjà l'expérience du rp?

Quoiqu'il en soit tu as mon Oui, qui te permet d'intégrer notre bon forum. Bon jeu Okay

Je te mets les accès.


Lun 24 Sep - 20:45 (2007)
Stark
~*Etudiant(e)*~

Hors ligne

Inscrit le: 24 Sep 2007
Messages: 41
Localisation: Somewhere, over the rainbow...

Message Stark Répondre en citant
Kaizer Skywalker a écrit:
Rien à dire, cela s'en déjà l'expérience du rp?

Ouaip! ^^

Merci pour vos commentaires, ça fait plaisir de voir son travail apprécié!

_________________
Clic&gt;
&lt;cilC


Lun 24 Sep - 20:51 (2007)
Shana Larso
~*Chef de l"unité d"élite / Modo*~

Hors ligne

Inscrit le: 08 Sep 2007
Messages: 149

Message Stark Répondre en citant
Aloooooo!!!!!

Bonjour et bievenue.

Puisque tu es déjà admis j'ai une question.

Est ce que tu veux joindre les Jedi. Si c'est non, tu vas te retrouver dans mon escouade. La plus hot de la galaxie. Okay


Mar 25 Sep - 11:30 (2007)
Stark
~*Etudiant(e)*~

Hors ligne

Inscrit le: 24 Sep 2007
Messages: 41
Localisation: Somewhere, over the rainbow...

Message Stark Répondre en citant
Comment ça est ce que je veux rejoindre les Jedi? On est pas sensés commencer en tant qu'étudiants? Et L'Unité d'Elite est en concurrence avec les Jedi? *Pige queud'* XD
Ben je ne sais pas... Quelles options s'ouvrent à moi? Je suis ouvert à plein de choses, 'faut juste que je sache... Wink


_________________
Clic&gt;
&lt;cilC


Mar 25 Sep - 12:17 (2007)
Shana Larso
~*Chef de l"unité d"élite / Modo*~

Hors ligne

Inscrit le: 08 Sep 2007
Messages: 149

Message Stark Répondre en citant
Hummmm. Un peu d'Histoire est de rigeur ici.

Originellement mon escouade était sur Hoth. Puis pour des raisons pratiques on nous a casé sur Coruscant.

La façon dont le RPG est présenté est un peu réductrice. On a l'impression qu'il n'y a que des Jedis sur Coruscant alors que ce n'est pas du tout çà.

Pour qu'on fasse une distinction entre les troupes non Jedi et les porteurs de robes j'ai déjà suggéré une section "Caserne" en plus du temple Jedi pour qu'on distingue vraiment les deux groupes mais on m'a dit de nous contenter d'un topic dans "dans la ville" Les Jedi ont droit à une section complète visible sur la page principale mais mon escouade devrait se contenter d'un topic dans le fond d'une ruelle et bien sûr sans aucune visibilité? On écoute pas mes conseils moi Gniiiiii.......^^

Méchant Neich... Mr. Green Razz


Mar 25 Sep - 12:46 (2007)
Stark
~*Etudiant(e)*~

Hors ligne

Inscrit le: 24 Sep 2007
Messages: 41
Localisation: Somewhere, over the rainbow...

Message Stark Répondre en citant
Ahhhhhh, je comprends mieuuuux! ^^ Bon, et bien, euhhh... je ne sais pas, on verra bien dans le RP comment ça évolue! Pour le moment je suis inscrit à l'académie, et si je laisse Saeleen toute seule, elle va m'en vouloir! lol

_________________
Clic&gt;
&lt;cilC


Mar 25 Sep - 13:20 (2007)
Electra
~*Etudiant(e)*~

Hors ligne

Inscrit le: 08 Sep 2007
Messages: 375

Message Stark Répondre en citant
Bienvenue cher compatriote Corellien ^^!

Vraiment passionnant ton Back ground Wink

_________________
Présentation
coloniser CJ Center|Industrie| Travaux

Mar 25 Sep - 21:20 (2007) Visiter le site web du posteur Yahoo Messenger MSN
Stark
~*Etudiant(e)*~

Hors ligne

Inscrit le: 24 Sep 2007
Messages: 41
Localisation: Somewhere, over the rainbow...

Message Stark Répondre en citant
Héhé, merci!

J'ai vu en effet que ton perso était Corellien aussi. Ca ferra des choses à se raconter en RP lol.

_________________
Clic&gt;
&lt;cilC


Mar 25 Sep - 21:39 (2007)
Contenu Sponsorisé






Message Stark

Aujourd’hui à 19:55 (2016)
Montrer les messages depuis:    
Répondre au sujet    Chevalier Jedi V3 Index du Forum » Coruscant » Votre présentation[OUVERT] (1 place) Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers: 

Index | Panneau d’administration | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Design by Freestyle XL / Music Lyrics.Traduction par : phpBB-fr.com